• Perruches de Pennant

    Préambule : Ceci n'est pas un exposé sur le bonheur ou le malheur des oiseaux vivant en cage.

     

    Il ne me viendrait pas à l'idée d'avoir une tourterelle enfermée.
    Par contre mes Pennants sont nées en captivité et donc sédantarisées.

    Elles ne peuvent vivre libres sous nos latitudes et de plus elles feraient de gros dégâts.

     

    Est-ce que nos oiseaux en cage sont heureux ?

     

    Difficile de répondre à cette question.

    Les oiseaux en liberté ont des rôles à tenir. Les premiers sont de survivre et de se reproduire.

    Puis ils doivent s'alimenter, se protéger des prédateurs, s'abriter des intempéries , chercher un partenaire, fabriquer son nid et protéger son territoire.

     

    Par rapport les oiseaux en cage ont peu d' échange social.

    Au plus l'oiseau est intelligent au plus il a besoin d'une vie sociale développée, de stimulations cérébrales et de jouer.

     

     

    Perruches de Pennant

     

     Il est primordial de leur offrir un espace adapté, soit en cage ou en volière.

    Nous avons voulu offrir à notre couple de Pennants un endroit où il soit le mieux possible.

     

     

     Je suis contre l'isolement d'un animal en captivité.

    Ensemble ils échangent, jouent, se dispute, voire s'accouplent il y a une interaction  régulière.

     

     

      L'emplacement de la volière est important. Les oiseaux avec le temps se familiarisent . Ils aiment nous voir, nous entendre.

    Le confinement des oiseaux trop bavards dans un garage ou tout au fond d'un jardin ne peut qu'être une source de souffrance pour eux.

    On peut parler alors de maltraitance.

     

     

     Le jeu est très primordial. Trouver des trucs et des astuces  pour les stimuler.

    J'ai donné le boulier Chinois de mes enfants ...  ils adorent ces petites boules de couleurs.

    Des morceaux de bois de différentes textures, des choses à déboulonner et plus !

     

     

     Surtout une alimentation saine. Des graines de première qualité et des fruits et des légumes.

    Les cacahuètes dans les coques.

     

     

    Garder la volière, les perchoirs, les jeux propres.
    Les oiseaux salissent et ne doivent pas rester dans leurs excréments et les plumes tombées.

     

     

    Avoir des oiseaux heureux c'est un "job"

    Ils ont des besoins spécifiques et ne doivent pas subir leur enfermement.

    Oui, nous nous sommes fait plaisir en les prenant chez-nous et notre devoir est de s'occuper d'eux le mieux possible.

     

     

     Depuis presque 5 ans ils partagent notre quotidien.

    Ils connaissent très bien nos chiens et nos chats. Tous s'acceptent et se côtoient.

    Par contre si le chat du voisin passe dans le jardin ce sont des cris digne de la forêt Amazonienne ! Alors que nos chats dorment collés à la volière et qu'ils ne disent rien.

     

    Perruches de Pennant

     

    Prendre compte qu'un oiseau n'est pas qu' une décoration mais surtout un être vivant doté d'une sensibilité et d'une intelligence.
    Il mérite que l'on s'occupe de lui.

     

    Perruches de Pennant

     

     L'inscription au fichier national + puçage est obligatoire pour la perruche de Pennant rouge (l'espèce souche)

    Les mutations (bleues ou oranges) en sont exempts

     

    Notice :

    La perruche de Pennant est un oiseau originaire d'Australie.
    Elle est énergique, intelligente, joueuse, peu bavarde et sociable avec les autres animaux.

    Elle n'a qu'un seul partenaire au cours de sa vie.

    Compte tenu de son espérance de vie (25 ans) ne pas prendre la décision d'adoption à la légère.

    Dans son Pays d'origine c'est un oiseau destructeur de culture.

     

    « Une échappée à la merVers Allos »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Octobre à 06:48
    Bonjour Elisa, J'ai été très "oiseaux" beaucoup plus jeune avec d'immenses volières. Puis trop de travail avec ma tribu à m'occuper. Bonne journée Bisou
    2
    Jeudi 10 Octobre à 07:02

    Ce sont de très beaux oiseaux et je sais que les tiennes sont loin d'être malheureuses. Mes perruches ondulées étaient très familières et quand je rentrais dans la volière, venaient sur ma tête, mes épaules... pour quelques gâteries. Elles connaissaient leurs noms et l'une d'entre elle que j'avais donnée a parlé. Par contre elles sont moins fidèles que la Pennant (quoique certaines restent accouplées toute leur vie), j'ai eu un mâle qui avait deux femmes, une stérile et l'autre reproductrice. je pense qu'elles vivent aussi moins longtemps et sont beaucoup plus bruyantes.

      • Jeudi 10 Octobre à 09:50

        Bonjour Martine,

        Tu m'as souvent parlé de tes perruches ondulées. Oui, elles sont vives avec de jolies couleurs et très bavardes. Elles sont gaies et souvent le bruit qu'elles font est une nuisance pour les gens. Alors beaucoup vont les remiser au fond du jardin ou dans un garage en hiver.

        L'espérance de vie est de 5 à 10 ans pour les Ondulées.

    3
    Jeudi 10 Octobre à 07:20

    Coucou Elisa

    Ils ont l'air très heureux en tous les cas. 

    Merci pour le partage.

    Je te souhaite une belle journée.

    Rohnny

    4
    Jeudi 10 Octobre à 07:39

    Coucou Elisa,
    Ta volière semble vraiment vaste sur ces photos.
    Tu le sais, je suis loin d'être fan des animaux en cage, quels qu'ils soient. Pour autant, je ne saurai me prononcer non plus sur le bonheur ou non des oiseaux nés en captivité. La vie dans la nature est fort difficile, alors s'ils pouvaient répondre, que diraient-ils ?
    Idem d'ailleurs pour les animaux vivant en réserve avec de grands espace, avec des liens sociaux avec leurs congénères et quand ils n'ont pas connu l'état sauvage.
    En tous cas, tes oiseaux ont tout ce qu'ils faut pour la stimulation et le jeu et leur plumage est superbe.
    Bonne journée.

      • Jeudi 10 Octobre à 10:21

        Bonjour Pascale;

        Ton commentaire m'a fait plaisir car j'appréhendais un peu. Lorsque mes oiseaux sont arrivés à la maison tu m'avais dit ta façon de penser ... moi, je me suis braquée et nous nous sommes fâchées. C'était "bêta" car nous avons pas mal de points communs dans notre façon de fonctionner et de voir les choses.

        Nous avons su faire la part des choses et c'est avec plaisir que nous communiquons de nouveau.

        Bien-sûr, j'en conviens ce n'est pas l'idéal pour un oiseau d'être en captivité. Comme tous les animaux captifs d'ailleurs.

        J'ai surtout voulu montrer par cet article qu'avoir un animal captif demande une remise en question. Lui offrir un environnement adapté à son espèce. Un enclos qui ne ressemble pas à une cage à poule. Surtout veillez à l'hygiène.

        Il ne faut pas être fainéant et avoir la passion.

        Sinon, je suis contre le poisson rouge qui tourne dans son bocal. Le serin qui saute d'un perchoir à l'autre dans une cage exigüe. Les animaux de ferme enfermés dans des locaux étroits, sombres et sales. Des poulaillers et des clapiers avec 25 cms de déjections. Des spectacles marins et des animaux de cirque.

        Je me bats pour le bien-être animal mais je pense ne pas faire le poids du tout.

      • Jeudi 10 Octobre à 10:57

        Re coucou Elisa,
        Tu dois connaitre cette phrase de Bernard Werber : "Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre." Alors communiquer sur les blogs par écrit n'est pas toujours très simple... et il devient tellement facile de se braquer, surtout si le sujet nous est sensible. L'essentiel est de ne pas rester sur ces positions, et j'apprécie également ce retour à la communication ;-)
        Cela étant dit, j'ai revu ma position avec le temps et les comportements humains. Il fut un temps je bannissais les parcs et réserves, et je n'y ai jamais emmené mes enfants (qui sont eux restés sur cette idée... pour le moment). Aujourd'hui, je vois que certaines réserves travaillent à la protection des espèces et certaines même à leur réintroduction. Alors à une époque ou 60 % de la faune sauvage a disparu (et ce en seulement 40 années), comment ne pas y réfléchir ? Et même, comment ne pas les soutenir ? Les choses changent...
        J'ai aussi réfléchi à cette liberté que revendiquent haut et fort les humains en rejetant toutes formes de captivité. Et au final il y a de quoi rire de nous-mêmes, car finalement, nous avons construit nos propres prisons entre sédentarisation et tout ce que cela implique, besoins énergétiques dont nous ne saurions plus nous passer, et puis toutes nos connexions internet dont certains ne parviennent pas à se décrocher plus de cinq minutes en dehors de leur temps de sommeil.
        De plus, dès lors que nous avons un chat ou un chien (les animaux les plus présents à nos côtés), ne sont ils pas nos captifs aussi ? Honnêtement, même si souvent j'ai l'impression d'habiter chez Gampo & Loo, ben non, ils ne sont pas libres !
        Il me semble que pour vouloir assumer n'importe quel animal il faut tout d'abord beaucoup d'amour et même de la passion tu as raison, avoir conscience que c'est un engagement à son bien être, à le soigner quand il en a besoin, à faire le nécessaire pour répondre à ses besoins, que cela demande de l'investissement de soi, du temps, et parfois que cela implique beaucoup de frais donc un certain nombre de contraintes.  Il est donc nécessaire de bien réfléchir avant de prendre un tel engagement.
        Alors certes, il y a des personnes qui adoptent et au moindre petit souci ou si l'animal ne correspond pas à ce qu'ils en attendaient, l'abandonnent et même reproduisent plusieurs fois (comme si une expérience malheureuse n'avait pas suffit), mais sincèrement, je ne sais pas comment ils font pour dormir sereinement. 
        J'essaie aussi d'agir pour la protection du vivant, mais que c'est difficile, et comme tu le dis, difficile de "faire le poids" !

      • Jeudi 10 Octobre à 15:07

        On voit les choses de la même manière.  Pour moi, l'important est de ne pas rester sur des idées reçues mais de toujours se remettre en question.

        Toute petite fille j'habitais à Paris et aller au zoo de Vincennes était la fête. Je voyais des éléphants et des girafes. Ma grand-mère m'offrait chaque année une entrée au cirque Grüss. Pourquoi ce cirque ? Bien parce qu'il y avait des tas d'animaux dont des fauves. A cet âge là on ne se rend pas compte.

        Je crois que le déclic a été au zoo de Gramby au Québec avec mes enfants. A l'entrée il y avait un malheureux ours polaire dans un bassin sous une chaleur écrasante (oui, il fait très chaud en été là-bas).

        Alors je me suis mise à bannir les parcs animaliers.

        Il n'y a que peu que ma vision des choses n'est plus la même. Ces parcs sont des sanctuaires qui travaillent pour la préservation des espèces. Les animaux ne sont pas confinés mais "presque libres". Une nourriture abondante (même parfois presque trop abondante).
        Oui, les choses changent et pour une fois dans le bon sens.

        Nos animaux familiers ne sont pas libres ... certes ce serait l'anarchie à la maison. Oui, il y a des règles, des horaires.

        Tiens là je te laisse car mes chats miaulent comme des perdus pour manger ...... Oui, c'est certain il faut les aimer !

    5
    Jeudi 10 Octobre à 08:43

    Très beau et instructif ton billet sur les perruches de Pennant. Elles sont magnifiques et ont l'air parfaitement heureuses chez toi, au milieu de vos chiens et chats ! Bises.

    6
    Jeudi 10 Octobre à 09:04
    PPRené

    bonjour chers amis, de merveilleux oiseaux ces perruches ! que je connais mal, mais grace à tes explications, je comprends mieux , Jeanine avait de petits oiseaux, genre serins etc.., difficile de comparer avec vos  perruches, les relations sont bien differentes, peu de complicité, amusant qu'elles reconnaissent un chat intrus !  elles comprennent de suite que c'est un enneemi ! tres belles photos, et excellentes explications, portez vous bien, amitiés et bises de PPR

      • Jeudi 10 Octobre à 10:31

        Bonjour PP R

        Au Québec nous avions une volière avec des "becs droits" C'était joli sans plus.

        La relation que l'on peut avoir avec des "becs crochus" Grandes perruches ou petits perroquets n'est pas la même. Ils ont capables de faire des jeux, de trouver des astuces. Ils ont besoin de stimulation pour être heureux.

    7
    Jeudi 10 Octobre à 09:12

    Bonjour Elisa, 

    j'aime bien tes perruches, elles sont belles, Noémie a deux perruches (normales) et 

    le petit chat essaie d'y passer , elles ne bougent pas mais le chat se fait gronder, je pense 

    qu'il sait qu'il ne peut pas les attraper. 

    Moi j'ai un canari, offert par mon chéri pour mes 50 ans et je pense qu'il est heureux en cage, 

    il chante dès que j'allume la radio le matin et même le soir quand on regarde la télé, dès qu'il voit

    le soleil, c'est parti aussi , parfois on ne s'entend plus . Mais je l'aime. 

    Passe une bonne journée, gros bisous

    Nadine

      • Jeudi 10 Octobre à 10:36

        Bonjour Nadine,

        Juste te dire de faire attention avec les perruches ondulées et le chat.

        Tu dis qu'elles ne bougent pas (mais elles doivent être tout de même stressées). La cage est petite et si elles paniquent elles peuvent se briser une patte.

    8
    Noiro
    Jeudi 10 Octobre à 09:15

    Qui a dit "cervelle d'oiseau" encore un dicton archi-faux... Gros becs à tes belles bleues on voit bien qu'elles sont heureuses! TVB bisous.

    9
    Jeudi 10 Octobre à 11:26

    Je ne peux répondre à la question de savoir si les oiseaux sont plus heureux en liberté avec la pression des prédateurs (ou des chasseurs) ou en cage. Je crois que ceux que tu as adoptés étant nés en captivité, ils ne se sentent pas privés de liberté et d'ailleurs ne la rechercheraient peut-être pas si tu laissais les cages ouvertes. Du moment qu'ils sont bichonnés comme c'est le cas chez toi ils reviendraient... Je me souviens que la voisine de mes parents avaient des perruches, elle avait mis la volière sur la terrasse tout près du lieu de vie de la famille...elles étaient très intelligences et me reconnaissaient quand j'arrivais. Un jour leur fils qui était plus jeune que moi a mal fermé la cage et bien devine où elles sont allées...sur la fenêtre de ma chambre ! J'étais en train de jouer et elles ont dû reconnaître ma voix... Ce sont de beaux souvenirs :) bisous et une douce journée

      • Jeudi 10 Octobre à 15:59

        C'est une très jolie histoire Manou. "Un souvenir bonheur"

    10
    Jeudi 10 Octobre à 12:10

    oh mama terrible ....♥  que du bonheur .... ! Le seul oi-oi que j'ai eu c'était une calopsitte.. quelque part par la force des choses ..."ils" ont déménagé ...et l'ont abandonné à la cave ...de l'immeuble ...

      • Jeudi 10 Octobre à 14:53

        Si c'est pas ignoble ! Il faut avoir un coeur bien sec pour faire pareille chose.

    11
    francoise
    Jeudi 10 Octobre à 13:51

    belles photos, et beaux oiseaux

    12
    pulsatilla
    Jeudi 10 Octobre à 14:43

    Bonjour Elisa,

    Un très bel article qu'on parcourt avec bonheur ,  rassuré par l'implication qui est la vôtre pour le bonheur de vos hôtes à plumes qui  ne pourraient pas vivre en liberté sous nos climats mais auxquels on ne doit pas faire payer l'hospitalité qu'on leur offre en les laissant végéter dans l'ennui , la malpropreté et une nourriture inappétissante. Il faut de l'empathie  , de l'intuition ,  de la générosité et  de la constance  et ne jamais se laisser tenter par la paresse  !Vos perruches  respirent la santé et la bonne humeur et cela illumine  toutes ces photos !

    Bises .

      • Jeudi 10 Octobre à 16:04

        Bonjour Sophie,

        Pour moi je pense que c'est la constance dans les soins qui est la plus importante.

        Parfois, je l'avoue cela peut devenir lourd. Les horaires sont souvent calqués sur ma tribu.
        Lorsque nous partons en randonnée c'est toute une organisation pour qu'ils pâtissent le moins possible de notre absence.

    13
    Jeudi 10 Octobre à 15:47

    Bonjour Elisa.

    Moi non plus je ne suis pas pour la privation de liberté.

    Mais un chien qui fait partie de la famille n'a pas envie d'aller voir ailleurs.

    Icare, mon Labrador est décédé depuis quelques années. Il me manque...

    Tes perruches nées en cage doivent être heureuses.

    Chez moi, je n'ai plus que quelques  araignées qui trouvent refuge sous un meuble et que je laisse tranquille.

    Si une mouche s'égare dans une pièce, je lui ouvre la fenêtre.

    Je te souhaite une bonne fin de journée avec ta tribu bonheur.

    Bise, Michel

    14
    Jeudi 10 Octobre à 17:14

    Bonsoir Elisa

    Il ne vaut mieux ne pas prendre d'animaux si c'est pour les rendre malheureux, moi je n'ai rien simplement mes oiseaux de la nature

    Je te souhaite une bonne fin de journée, bisous

    15
    Jeudi 10 Octobre à 17:24

    Bonjour Élisa . Libre ou pas , moi je ne me pose pas la question , c'est la liberté absolue . MAIS , oui mais , libre à chaque un de faire sont choix en la matière , tes Pennants outre qu'ils sont superbes sont certainement traité comme des enfants , les habitués qui fréquentent ton blog savent à quel point tu es attentionnée et respectueuse de la gente animale , il suffit de voir tes chiens qui sont rois . La perruche rouge de l'illustration est magnifique . Bonne fin de semaine et bises de Belgique .

      • Jeudi 10 Octobre à 17:41

        Bonsoir Emile,

        J'aime les animaux depuis toujours. Je fais mon possible pour rendre leur vie agréable, mais surtout je ne veux pas faire d'anthropomorphisme. Mes chiens sont aimés et soignés mais ce ne sont pas des enfants.

        Ils n'ont pas le droit d'aller dans notre chambre et de grimper sur les canapés. Ils ont leurs endroits à eux. Je ne suis pas "leur maman" mais "leur amie" ..... Peut-être est-ce ma façon de me protéger .... ils vivent si peu de temps !

        La perruche de Pennant rouge est la sauvage. C'est celle qui doit être inscrite au fichier national. Les miennes qui sont bleues sont des mutations.

    16
    Jeudi 10 Octobre à 17:33

    Elles sont très belles  tes Perruches ,mais c'est du travail  si on veut quelles soit heureuses

    je connais une dame en Guadeloupe qui a des oiseaux dans une toute petite cage ... 

    mais la cage et ouverte en permanence , les oiseaux s'en serve comme mangeoire

    il faudrait que j'en face une série sur mon blog !! bonne journée bises

    17
    Jeudi 10 Octobre à 17:52
    Septsup

    ahhh ça fait longtemps que l on avait pas eu de nouvelles de ces "filles" là... toujours aussi jolies... gros bisous

    18
    Jeudi 10 Octobre à 19:26

    de belles photos de ces perruches..Élisa

    des oiseaux qui demandent beaucoup de travail

     je comprend que le chat du voisin n'est pas bienvenu...

    belle soirée

     

     

    19
    Chipie50
    Jeudi 10 Octobre à 19:54

    Bonsoir Elisa, Merci pour ce magnifique billet et ses vérités.

    Avec toutes nos amitiés.

    20
    Jeudi 10 Octobre à 21:05

    Moi ce que j'en pense 

    C'est d'abord que beaucoup n'aiment  pas chez les autres  ce qu'ils font eux mêmes  chez eux et pensant que c'est toujours mieux chez soi que chez les autres , on ne peut rien contre  les imbu(e)s de l'imparfait ailleurs 

    Comme ceux qui prônent  la nature à tout va et quand tu te promènes en forêt ils fument la clope allègrement et jettent leur mégot à tout va , ça me fait rire les genoux si j'ose dire 

    L'essentiel c'est le regard  et moi je vois que tes perruches ont l'air heureuses 

    Bonne soirée 

    Bises 

     

    21
    Vendredi 11 Octobre à 01:42
    Robert

    J’aime bien la première, originale à mon goût 

    22
    Vendredi 11 Octobre à 09:41

    C'est un très bel article qui fait réagir ! actuellement, tout est remis en question… perso, je n'ai plus d'animaux à la maison, ni de plantes et fleurs… c'est simplement pour ma facilité, mais j'ai eu tout cela auparavant. Heureux, malheureux ? qui le saura, l'important est de s'en occuper et là je n'ai aucun doute sur tes intentions, tes photos sont d'ailleurs superbes Elisa. Bise

    23
    Vendredi 11 Octobre à 13:20

    Tes oiseaux sont magnifiques! Et j'admire ta patience pour t'occuper de tous tes petits (et grands!) pensionnaires!

    24
    Vendredi 11 Octobre à 14:13

    bonjour Elisa , oui une belle série de photos et quels beaux oiseaux  ! mais tu expliques très bien les avantages et inconvénient pour leur bien être

    et ça je te merci , car quand je vais chez quelqu'un et que je vois leurs oiseaux calfeutrés dans un garage presque noir ?

    et je leur dit  !  ils me disent : mais ils ont toujours vécu comme ça ???   enfin  gros bisous beau weekend à tous les deux et

    caresses à tous tes amis de compagnie de chaque jour !!! qui eux sont heureux de vivre avec vous ...   A+

    25
    Vendredi 11 Octobre à 14:49

    Tes belles perruches ont l'air heureux.

    Elles sont respectées et choyées...

    Bisous Elisa

    26
    Vendredi 11 Octobre à 14:50

    Superbes portraits!

    27
    Vendredi 11 Octobre à 16:54

    Once again I am inspired by your care of your animals.  You indeed have a tender heart.  The birds look beautiful and content.  Friendship

    28
    Twiggy 62
    Vendredi 11 Octobre à 17:15

    Bonjour Elisa,

    C'est toujours un plaisir de regarder les photos de tes perruches. Ce sont de très beaux oiseaux (que je connais mal). Tes photos sont d'autant plus belles que la nourriture et les jeux font ressortir la couleur des oiseaux.

    Comme toi, je ne sais si les oiseaux sont plus heureux en captivité qu'en liberté mais il est arrivé que certains de nos oiseaux (becs droits) arrivent à se sauver lorsqu'on ouvre la porte de la volière et chaque fois, ces oiseaux ont réintégré leur univers quelques heures plus tard, probablement pour y retrouver leur nourriture ou rejoindre leur mâle/femelle.

    Bises.

    29
    Vendredi 11 Octobre à 17:34

    Très bon reportage ! J ai appris plein de choses merci 

    30
    nays
    Vendredi 11 Octobre à 18:11

    bien sûr elles ne pourraient pas vivre en liberté   on sait combien tu les chouchoutes et elles sont heureuses 

    et superbes et ne s'ennuient pas pour un sou ☺

    douce soirée et bisous a toute ta merveilleuse tribu, tu vois je suis pas maman de Tom non plus je supporte pas qu'on me dise ça , il est notre compagnon notre ami de vie
    ♥♥

    31
    Vendredi 11 Octobre à 18:13

    Bonsoir Elisa

    Je pense que si elles survivent c'est qu'elles se sentent bien en sécurité et la preuve est leur adaptation avec toute la maisonnée

    Merci de ce beau reportage instructif 

    Belle soirée

    Bisous

    32
    Vendredi 11 Octobre à 20:01

    Je les trouve très belles ! Je ne connais pas grand chose aux oiseaux. Je nourris juste l'hiver les tourterelles et petits oiseaux dont un rouge-gorge qui viennent réclamer à ma fenêtre. Gros bisous Elisa.

    33
    Vendredi 11 Octobre à 21:06

    Elisa bonsoir,

    ils sont de toute beauté tes oiseaux et tellement heureux chez vous.

    Ils en ont de la chance de vous avoir.

    Bonne soirée Elisa

    34
    Samedi 12 Octobre à 09:51

    les oiseaux en cage, s'ils n'ont connu que cela pourquoi pas , ce n'est pas plus pire que certains chats qui ne sortent jamais d'une pièce, les animaux sont heureux si on les aime et s'en occupe. cet oiseau est une découverte pour moi, quelles couleurs, un plumage magnifique. heureuse que mon pas à pas avec la tresse d'ail te plaise, un sujet que j'aime faire, mais moins que les paysages qui sont mon thème préféré. bises.celine

    35
    Samedi 12 Octobre à 11:20

    Tu sais que je suis une grande amoureuse d'oiseaux, mais pas que... Ils sont beaux et, à les voir, ils sont heureux. J'ai souri quand tu as écris qu'ils piaillaient à la vue d'autres chats. Ils savent très bien qui sont les leurs. Je t'embrasse et te souhaite un excellent week-end

    36
    Samedi 12 Octobre à 17:00
    JP65

    Bonjour Élisa, moi même je n'en sais rien mais j'imagine que c'est un job, je ne suis pas étonné que vous vous occupez parfaitement de vos Amis et Amies.

    Dans le même temps j'apprends un peu de leur Vie et de leurs besoins.

    Bravo pour tout cet Amour donné !

    37
    Dimanche 13 Octobre à 10:40

    Bonjour Elisa

    Une belle série de portraits sur tes perruches,grâce à tes explications j'en sais un peu plus sur leur mode de vie .Bon dimanche  amitiés 

    38
    Chamoise
    Dimanche 13 Octobre à 11:06

    Bonjour Elisa... Un très beau billet,avec de belles photos desquelles émanent un bien être chez tes perruches et cela est essentiel... Un billet très explicatif comme celui que tu as fait sur les tortues..On sent là tout l'amour mais aussi le travail que cela demande,la régularité,la présence..C'est aussi cela accueillir des animaux chez soi et beaucoup l'oublient laissant le chie livré à lui même des heures et des heures ,le chat parfois des jours,quant aux oiseaux ou bien des petits rongeurs ils sont là das des cages petites et parfois on pense à eux..Les gens ne comprennent pas que l'on "cale" notre emplois du temps,os sorties ou non sorties sur celui de nos compagnons mais si on accueille alors il faut répondre présent et tu nous le montre si bien dans ce beau billet..Merci et beau dimanche à toi et aux tiens

      • Dimanche 13 Octobre à 14:25

        Bonjour Pascale,

        C'est ce que je veux toujours montrer lorsque je fais un billet sur mes animaux.  Le travail que cela occasionne et les contraintes.

        Dans les animaleries, le personnel ne dira pas qu'il faut régulièrement nettoyer et que les oiseaux comme les rongeurs salissent.  Si l'on est pas prêt à s'en occuper il est préférable de ne pas en acheter.

        C'est beaucoup de constance pour un bien-être optimum.

        (ménage, temps, argent ..... puis aussi inquiétude lorsque l'un de nos animaux est  malade) En un mot et le plus important cela doit être une passion. Sinon, on ne passe pas à travers !

    39
    Dimanche 13 Octobre à 11:39

    Bonjour Elisa
    Tes perruches de Pennant sont magnifiques et tes explications peuvent aider les gens qui veulent en avoir   , c'est bien .
    Bises

    40
    Dimanche 13 Octobre à 14:24
    Framboise à Pornic

    J'ai lu avec grande attention vos échanges Pascale et toi , Rien à ajouter .

    je partage les mêmes sentiments 

    bon dimanche ma belle 

    41
    Lundi 14 Octobre à 17:39

    Bonsoir  Élisa

    Tes perruches de Pennant, tes tortues, tes chats et tes belles, cela représente chaque jour bien du travail et cela tu ne le dis pas. Il faut vraiment aimer ses animaux pour tant leur consacrer.

    Bises savoyardes

    42
    Hier à 10:26

    Coucou,  nous avons eu des chiens, des chats, des cochons d'inde, des tortues,  des poissons exotiques, pleins,  j'ai gardé les canaris d'une amie , mais je n'ai jamais eu d'oiseaux. Et ceux là sont si beaux.  Mon père a eu des perruches,  il y a trés longtemps, il s'était trés attaché à ces oiseaux. il dialoguait. étant seul, c'était sa compagnie. il a eu beaucoup de peine lorsqu'elles sont parties. elles étaient blanche, jaune et noire.

    Quant à dire blanc ou noir a propos des oiseaux en cage !!!  je ne saurais dire, par contre je m'insurge contre ces gens qui ont des gros chiens dans 40 m², qui les sortent une fois pas jour, et encore.

    on ne refera pas le film....tes pérruches sont trés belles,  tu dois avoir de quoi faire pour t'en occuper

    Bises

    43
    elfie
    Hier à 17:59

    Quel article bien expliqué!! Mais je ne suis pas surprise, connaissant ta passion pour les animaux! Oui, elles sont en captivité mais heureuses, je n'en doute pas...Et elles ont de quoi s'occuper!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :