• Pastoralisme #2

     

    En un temps trois mouvements, nous étions encerclés par des brebis et par des chiens de protection.

    De plus en plus, les troupeaux sont gardés par des Bergers d'Anatolie (ou Kangal) originaires de Turquie.

     

     

     

     Dans ce troupeau de plus de 1000 bêtes laissées sans berger.
     1 Montagne des Pyrénées (Patou).
    Il se comportait comme "ses cousines" Meije et Ilona. Donc, il n'était pas une crainte pour nous.

     

     

     N°3

    Mais aussi 4 Bergers d'Anatolie.

    Chiens qui nous étaient inconnus.

    En voyant leurs poils relevés sur leurs échines on voyait bien que nous n'étions pas "les Bienvenus" ....

     

     

     N°4

    Christian est reparti sur ses pas avec Meije et Ilona ....qui elles aussi donnaient de la voix.

    L'important est de ne pas traverser le troupeau.

     Je suis restée sur place. Il fallait faire quelque chose.

    Nous ne voulions pas y passer la journée !

     

     

    N°5

    Le Patou, est toujours resté à distance  .... il m'observait.

    Dans les 4 autres chiens, deux d'entre eux sont venus me renifler. Je sentais leurs truffes froides sur mes mollets.

    (Le Patou comme le Berger d'Anatolie n'est pas là pour rassembler ou guider le troupeau mais pour le protéger).

    Je me suis donc changée en bergère pour pousser le troupeau ....

     

     

    N°6

    J'avais 3 chiens devant et 2 derrière ....

     

     

    N°7

    Ils m'observaient mais ils me toléraient

    ..... et les brebis avançaient ! .... franchement de bonnes filles ....

     

     

    N°8

    Pourquoi le Berger d'Anatolie remplace le Patou ?

    De tous les grands chiens c'est la race dont l'espérance de vie est la plus longue (12 ans pour un chien de travail et 16 pour un chien de compagnie)

    Très rustique  et acclimaté à toutes les conditions climatiques,

    Très indépendant, sage, puissant et jamais agressif inutilement.

    Plus protecteurs que nos Grands Blancs, il ne dort pas la nuit ....

     

     

     N°9

    Le Patou, me faisait tout à fait penser à Meije ...

    ... et lorsque l'on a "une Meije" on peut faire face à un Patou inconnu !!!

     

     

     N°10

    Lorsque je suis parvenue à la route, mon coeur a fait un bon.

    Un chien était couché de tout son long sur le bitume et j'ai cru qu'il était mort ....

    Bien non, il se reposait. Tranquille!

     

     

    Fin de l'histoire, Christian a pu me rejoindre et nous sommes repartis  ... interrogatifs.

    Mais pourquoi ce troupeau laissé complètement seul sous la protection de ces chiens ?

     

    Le salaire d'un berger employé est subventionné à 85% dans les zones de présence du loup.

     

    Une image est ancrée ... on dit :"Les moutons entretiennent les montagnes"

    Le pastoralisme n'est vraiment pas aux petits soins pour les reliefs. "la pelouse alpine" supporte très mal les milliers de moutons.

    Les fleurs des hauteurs ne sont pas faîtes pour être pâturées ainsi. Broutage sévère, piétinement et déjections entraînent un effondrement du nombre d'espèces végétales.

    Les traitements antiparasitaires des ovins se retrouvent dans leurs crottes et empoisonnent les insectes coprophages eux-mêmes consommés par d'autres animaux.

    les troupeaux transmettent ainsi la maladie aux herbivores sauvages. Exemple : la Brucellose des bouquetins des Alpes.

     

    Un souvenir qui restera bien ancré. Un moment intense, savoir garder son calme, pas de gestes brusques pas de cris.

    Rester un moment sans bouger, se laisser flairer, enfin leur parler doucement sans se baisser et sans les regarder.

    Puis, faire quelques pas et les laisser nous suivre. Pousser les brebis, attendre les retardataires et continuer.

     

    Pastoralisme 2

    « Pastoralisme #1Douceur bleue »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Septembre à 07:06

    De belles photos en effet de cet environnement que j'affectionne 

    Cela dit en alpage il vaut mieux éviter de passer autant que faire se peut pour ne pas apeurer les animaux quand un chemin de contournement est aménagé comme souvent par chez nous , la quiétude de ces animaux est primordiale , ils sont utiles ...pour entretenir la nature !

    Bonne fin de semaine 

     

     

      • Vendredi 22 Septembre à 07:48

        Bonjour Rose,

        Je ne veux pas être blessante mais tu n'as rien lu !

        Ta dernière phrase montre bien que soit tu ne veux rien comprendre, soit tu es passée tout droit histoire de déposer un commentaire.

        C'est dommage .... Comme tu sais faire un article avec photos + explications demande du temps et je pense qu'il aurait été préférable de ne rien mettre si ce n'est pour toi d'aller à un blog à un autre.

        Sans rancune .... mais je tenais à le dire. Une bonne journée

      • jalien04
        Vendredi 22 Septembre à 20:40

        bonjour,  

        85% de subvention s'applique sur le net du salaire d'un berger,

        chaque trimestre, 4 OO0 Euros de charge, sans compensation,

        les congés payés,....

        .... bientôt la fin d'un troupeau sur Castellard-Mélan

        un berger pour garder les brebis dans les parcs existants, dans lesquels les moutons mangeaient auparavant tranquillement la nuit tous seuls par grosse chaleur. Désormais la nuit les moutons sont amenés à l'étable pour entrer et sortir alors qu'il fait trop chaud, la "chaume"   du matin au soir!

         

         

           

    2
    Vendredi 22 Septembre à 07:32

    Bonjour 

    Et bien tu es très courageuse je ne sais pas si j'aurai eu la même réaction que toi !!!!

    Le principale c'est que tous c'est bien passer !

    Bises

    3
    Christiane93
    Vendredi 22 Septembre à 07:38
    Elisa j admire ton calme, moi je ne sais pas ce que j aurais fait, j ai rès peur de ces gros chiens et l attaque de ma petite chienne par 2 gros chiens cet été n arrange rien, ma petite chienne n a pas été bléssée mais moi j ai été malade pendant 3 jours!c est curieux ce troupeau laissé seul!Douce journée
      • Vendredi 22 Septembre à 09:40

        Bonjour,

        Le pire lorsque tu as un petit chien c'est de le prendre dans les bras pour le protéger. C'est humain bien-sûr, mais ce n'est pas la chose à faire. Tu dois le laisser à terre. Les chiens entre eux ont un code canin.

        Dimanche dernier, dans notre coin un homme avec son petit chien dans les bras a voulu traverser un troupeau pour continuer sa balade.

        Il n'a rien voulu savoir alors qu'un Patou lui disait fermement de ne pas continuer son chemin. Il a pensé être plus fort ..... finalité de l'histoire. Le petit chien est mort sous les crocs du Patou et l'homme est allé à l'hôpital blessé au bras.

    4
    Vendredi 22 Septembre à 08:11

    La même chose nous est arrivé une fois avec Rubia et j'avoue que j'ai terriblement balisé. C'étaient en effet des chiens Bergers d'Anatolie et Patous. Les "Anatolie" étaient très agressifs. Edmond est reparti avec Rubia mais il a longtemps été suivi par les chiens qui essayaient de se rapprocher de lui et Rubia, parfois pas très commode, leur aboyait aussi dessus. Moi, j'ai pu continuer pour aller voir le lac que je guignais. Là non plus, pas de berger

    Je te trouve bien courageuse et voilà, tu as trouvé ton boulot: bergère.

    Il y a sans doute des troupeaux trop grands sur nos montagnes alpines méridionales mais j'avoue que je préfère manger du mouton de chez nous plutôt que de pays éloignés et engraissés aux hormones (moins chers aussi)

    5
    Vendredi 22 Septembre à 08:20
    renejeanine

    wouah ! quelle situation, bravo vous avez bien réagi, Christian et les chiennes ont  du faire un grand détour ! et toi, chapeau Élisa,  au milieu des moutons et des bergers d'Anatolie !  tranquille ! tu as avancé avec le troupeau, les "bergers" étaient vigilants, mais rassurés , toi peut être pas !! oui curieuse cette methode anarchique de laisser de grands troupeaux , massacrer la montagne, broutage sévère, j'ai eu l'occasion de voir un troupeau brouter notre garrigue, beaucoup de plantes ont souffert , sans compter les traitement antiparasitaires, comme tu l'expliques si bien , après celà vous allez redoubler de precautions, je n'en doute pas ! bonne fin de semaine chers amis, amities et bises

    6
    Vendredi 22 Septembre à 08:42

    Bonjour Elisa

    Tu penses bien que j'ai lu avec attention ton article et j'ai frissonné au fur et à mesure de ton récit. Je m'y voyais et je ne sais pas si j'aurais eu ton sang froid ! Quoi que il n'y avait pas le choix ! Fort heureusement tu connais par cœur la race de ces "monstres" de chiens qui font leur travail mais ont senti qu'ils pouvaient te tolérer. Je ne peux une nouvelle fois que t'admirer ! Tes photos sont d'une beauté incroyable et montrent à elles-mêmes l'aventure que vous avez vécus.

    Je pense à Meije et Ilona, auraient-elles pu être attaquées par la meute ? J'en frissonne. 
    Mais comme on dit "tout est bien qui finit bien". Tu n'avais tout de même pas les jambes tremblantes ?

    Ben moi... si  !  LOL

    Gros bisous

      • Vendredi 22 Septembre à 09:29

        Bonjour,

        Je n'avais pas les jambes tremblantes et mon coeur ne battait pas la chamade. Je ne voyais plus le Patou qui était au milieu de ses brebis. Juste les 4 Kangals, deux étaient devant moi et trottaient en se retournant à l'occasion et deux autres derrière moi. Leurs poils n'étaient plus relevés (à la Iroquoise) leurs queues étaient relâchées ... Ils étaient venus me sentir et pas un grondement pas une babine relevée. En gardant mon calme, je pouvais avancer sans problème.

        Quant-à Meije et Ilona et les chiens. Ils ont un code canin, nos chiennes ne sont pas "suicidaires" elles seraient parties d'elles-mêmes.

    7
    Vendredi 22 Septembre à 08:43

    Impressionnants gardien de troupeau, très belle série, j'ai adoré

    8
    Noiro-Françoise
    Vendredi 22 Septembre à 08:44

    Encore un article très intéressant, j'aurai pensé que les bergers d'Anatolie étaient plus agressifs, comme quoi s'ils sont bien éduqués ils font comme nos grands blancs, ils sont beaux en tout cas. Et oui pourquoi ne pas déparasiter les moutons (en bas) ça éviterait toute ces catastrophes pour la nature, ils devraient aussi séparer les troupeaux pour ne pas tout saccager et oui aussi les laisser seuls en plus, j'ai toujours trouvé ça franchement nul ou c'est peut-être pour mieux accuser le loup?!!

    Bonne journée bisouxxx TVB

      • Vendredi 22 Septembre à 09:34

        Bonjour Françoise,

        De plus en plus nous voyons des Bergers d'Anatolie dans notre région pour protéger les troupeaux.

        D'une part ils vivent plus longtemps (ce qui n'est pas négligeable !) .... Puis, on dit qu'ils sont plus gardiens surtout la nuit et qu'ils ont plus de discernement  que les Patous.

        Les crottes de moutons sont très mauvaises (porteuses de Guardia) .... Pour la petite histoire, le lendemain nous allions acheter du vermifuge pour Meije et Ilona. Car même en faisant attention .... c'est si bon n'est-ce pas !!!!!

    9
    Kri
    Vendredi 22 Septembre à 08:49

    Tes photos sont très belles et tes explications intéressantes, j'ignorais tout cela

    Bon vendredi Elisa

    10
    Vendredi 22 Septembre à 09:04

    Un très beau troupeau et une histoire très instructive

    Merci Elisa pour cette très belle page

      • Vendredi 22 Septembre à 10:36

        Bonjour vous remarquerez que mon regard ne fixe pas/ne croise pas celui du patou. Pour ce type de chiens ça peut-être un signal de danger. Pareil pour nos chiens. Par contre on regarde après (nos chiens+moi) dans la direction des Kangals qui sont plus éloignés. Surtout si vous devez vous retrouver dans une situation semblable ARRETEZ-VOUS  en retrait du passage ou encore faîtes demi-tour, garder vos bâtons de marche contre vous, laisser le passage sans constituer une "menace potentielle". Trés souvent les commentaires; "les patous sont des tueurs, le  GR  est à nous, on a toujours fait comme ça..............emmènent à des attitudes et des comportements qui ne peuvent qu'être que dangereux pour tous.

        Une suggestion à faire passer autour de vous: lorsque les chiens de protection ne sont pas sur place les panneaux verts et blancs de mise en garde devraient être masqués en tout ou partie .Le fait de les laisser 100% du temps ne peut emmener que la confusion et rendre leurs messages  moins porteurs tellement  on y fait plus attention. Chris

    11
    Vendredi 22 Septembre à 09:51

    Ta grande connaissance des chiens t'a permis de trouver la bonne attitude face à cette situation comment dire ...délicate !
    L'absence de berger est surprenante, c'est un peu facile de laisser des bêtes comme ça seules avec des chiens et de râler après quand il y a des attaques de loup, ou tout simplement des accidents. Quant au dégâts occasionnés par le passage d'un troupeau on en a vu maintes fois le résultat en montagne, les moutons abîment beaucoup le terrain (sans être spécialiste je pense plus que les vaches).

    Bonne journée sous le soleil ici, bises italiennes !

     

    12
    Vendredi 22 Septembre à 10:04

    BONJOUR 

    Oui les photos sont belles ,mais j'apprécie le commentaire qui va avec !

    tu vas en montagne ,si tu a le malheur de ramasser (une edelweiss ) les gardes ne te rate pas !

    mais les moutons on le droit de tout abîmer (sois disant qu'ils nettoient ) 

    de même que ceux qui font du vélo .....  j'en rage 

    enfin tu a plus de courage que moi j'aurai fais demis tour ,je t'admire 

    bonne journée bises

    13
    Vendredi 22 Septembre à 10:08

    Bonjour Elisa. Tu es un sage et surtout TU CONNAIS LES CHIENS (ce qui n'empêche pas de ne pas être rassuré). Tu sais qu'il ne faut pas s'agiter, pas bouger, parler doucement sans fixer le chien dans les yeux et vous avez eu Christian et toi la bonne attitude. Je t'admire car pour faire beaucoup de balades avec mes zouaves, je connais beaucoup de gens qui se mettent à crier dès qu'ils voient un chien, ce qui les excite et n'est jamais bon.

    Je peux comprendre que l'on ait peur des chiens, surtout quand on ne les connait pas mais crier et s'agiter est stupide et c'est la dernière chose à faire.

    C'est beau ce troupeau et les bergers d'Anatolie de plus en plus nombreux, tu as raison, je commence à en voir moi aussi quand je monte un peu en altitude mais jamais je n'en ai vu autant d'un coup. Ce sont de beaux chiens mais ils ne me plaisent pas, sans doute parce que j'aime les poilus.

    Merci pour cette histoire intéressante et pour cette belle série. Bisous et bonne journée. Demain je vais voir des amis dans la Loire alors je ne commenterai les sites qu'en soirée à mon retour... si je peux.

    14
    Vendredi 22 Septembre à 11:00
    Didier 85

    Un très beau reportage !
    Et tes explications sont très intéressantes...
    Je retiens beaucoup de choses de ton article.
    Notamment sur l'attitude à adopter...
    Merci et bon WE Elisa

    15
    Vendredi 22 Septembre à 11:36

    Oh wow j'adore tes photos chère Élisa mais oufff, quel courage, j'aurais eu tellement peur de ces chiens... Merci pour ce merveilleux partage! Bise, bon vendredi tout doux!

    16
    Vendredi 22 Septembre à 12:03

    un reportage très intéressant Elisa

    j'ignorais ce genre de problèmes

     et les photos de ce troupeau sont vraiment impressionnaantes

     

    belle journée

    17
    Vendredi 22 Septembre à 12:11

    Waouh, quelle aventure !  Heureusement tu connais  bien ces chiens et tu sais adopter aussitôt la bonne attitude. En principe, les chiens - bergers malinois, beaucerons que l'on dit chien de garde- viennent vers moi. Comme toi je m'arrête  pour qu'ils viennent me sentir sans montrer de stress. Cela m'est arrivé il y a  quelques jours alors que je devais passer devant un berger malinois dressé pour la garde. Le propriétaire était surpris que "Dragon" !  n'aboie pas et vienne vers moi et me réclame des caresses pendant que je parlais avec son maître. Ces personnes ont un gîte et en principe le chien n'accepte pas que l'on passe en dehors d'un certain périmètre autour de la maison.

    Bisous

     

    18
    Vendredi 22 Septembre à 13:25

    Tu dis que les moutons sont porteurs de giardia mais alors, leurs chiens doivent en être infestés...

      • Vendredi 22 Septembre à 13:58

        Depuis, qu'ils sont petits ils doivent être "vaccinés" et ne plus vouloir en manger !

        Ils sont vermifugés très souvent d'après notre vétérinaire qui soignent souvent ces chiens.

        Les nôtres, sont vermifugés tous les 3 mois  et même plus si besoin. 

    19
    Vendredi 22 Septembre à 13:44

    Alors là, je ne savais pas du tout cela!

    C'est étonnant sans berger, en effet.

    20
    Vendredi 22 Septembre à 13:45
    Robert

    Oh! que je n'aurais pas voulu être à ta place, moi  qui a peur des chiens, j'aurais paniqué! Je vous trouve bien courageux tous les deux, et en passant de très belles photos (tu as même pris le temps d'en prendre???)

      • Vendredi 22 Septembre à 14:00

        Bonjour,

        Oui, j'ai pu faire des photos en décomposant mes gestes. Il ne fallait pas que l'objectif soit une menace.

    21
    Vendredi 22 Septembre à 14:08

    C'est incroyable mais vrai. Un sacré moment à passer et je crois que j'aurais eu la frousse de ma vie en voyant tous ces chiens tous seuls. C'est bizarre quand même et tu as eu la sagesse de te laisser renifler et surtout d'être d'un calme olympien. Oui, c'est vrai que quand je rencontre des chiens étrangers je ne croise jamais leur regard. Quant au sujet des crottes pourquoi les bêtes ne sont-elles pas vermifugées avant leur départ? C'est trop important. Je te souhaite une belle journée et un excellent week-end. Gros bisous

      • Vendredi 22 Septembre à 14:33

        Bonjour,

        Peut-être le sont-elles lorsqu'elles sortent des camions de transport ou des bergeries. Mais l'estive dans la région est longue. Puis la densité des bêtes et la promiscuité fait quelles doivent se contaminer entre elles. Certainement qu'elles doivent être de nouveau traitées durant l'été.

    22
    Vendredi 22 Septembre à 14:39

    Bonjour le quatuor , eh bien vous avez vécu ce passage magnifiquement , j'y pensais et la réponse n'a pas tardé , merci de cet instructif récit avec photos de plus , bravo

    23
    Vendredi 22 Septembre à 16:01

    bonjour Elisa , ah oui tu parles d'une histoire ! oui j'aurais eu peur ...  depuis que je me suis fais mordre sans raison ?  

    mais là vous avec les 2 chiennes  ???  pas toujours facile les balades !  merci pour toutes ces belles photos ...

    et oui les moutons par milliers c'est plus de l'élevage c'est ???  la pauvre montagne ... !   et juste les chiens !!  on est loin du petit berger ...

    gros bisous beau weekend  a+

    24
    Vendredi 22 Septembre à 16:36

    Merci Elisa pour ce bel article pastorale...

    Tes photos sont superbes.

    Bises et bon WE

    25
    Vendredi 22 Septembre à 18:00

    Bonsoir Elisa

    Belle narration de votre expérience et interrogation justifiée.

    Tu as géré avec sang froid .

    Merci de ce bel article

    Bonne soirée

    Bisous

    26
    Vendredi 22 Septembre à 18:05

    cool Il y a des clichés qui mériteraient d'être presque des tableaux pastoraux !

    Une fois dans les Pyrénées avec un copain, lors d'une randonnée de 8 jours

    vers Cauterets... On descendait un chemin encaissé pour rejoindre notre

    Gîte du soir... lors d'une transhumance... il nous a fallu attendre plus d'un

    quart d'heure pour laisser passer tous les moutons ! Au fond de moi, j'ai

    encore le souvenir des odeurs fortes de laines mouillées !

    Gilbert

    27
    Twiggy 62
    Vendredi 22 Septembre à 18:31

    Bonjour Elisa,

    Ton billet est très enrichissant sur la conduite à tenir dans un tel moment. J'admire ton sang froid car dans une telle situation j'aurais été prise de panique face à ces chiens peu avenants et n'aurais malheureusement pas eu la bonne attitude en essayant de fuir. Ta connaissance de la race canine t'a été d'une grande utilité.

    Quand on pense pastoralisme, on ne voit pas l'envers du décor. En lisant ton article, j'ai repensé aux bouquetins qu'on avait réintroduit dans le massif du Bargy et qu'il a fallu abattre quelques années plus tard parce qu'ils étaient atteints d'une maladie. Personne n'a jamais mentionné que vaches et moutons étaient peut-être à l'origine de cette épidémie.

    Votre randonnée s'est toutefois bien terminée, sans panique et sans agressivité mais je suis quand même étonnée qu'un troupeau aussi important ne soit pas sous la surveillance d'un berger.

    Bonne soirée à vous deux.

     

    28
    elfie
    Vendredi 22 Septembre à 21:26

    Bonsoir Elisa,

    je vois que même entourée de chiens de protection, tu as pris le temps de faire de belles photos....Ta reconversion est assurée: BERGERE!wink2  J'ai vécu un peu la même chose que vous, cet été, sauf que je n'avais pas de chien à mes côtés. j'ai traversé un troupeau de moutons après m'être assurée que les 3 patous n'étaient pas agressifs envers les randonneurs; un  petit groupe arrivé quelques minutes avant moi s'est retrouvé entouré des  chiens qui les ont bien flairés  puis ils se sont couchés sur les rochers de part et d'autre du troupeau; quand je suis passée (les brebis étaient sur le chemin et impossible de passer ailleurs), les chiens ont levé la tête mais n'ont même pas daigné me voir de plus près;

    Quant aux chiens de protection, un exemple vu dans les Abruzzes:  les bergers nous ont expliqués après avoir visité leur exploitation en montagne, qu'ils possédaient 10 chiens des Abruzzes pour 700 bêtes, réparties en 2 troupeaux de 350; chaque troupeau est donc gardé par 5 chiens et le berger passe la journée avec les brebis....

    bisous

    29
    mamou22100
    Vendredi 22 Septembre à 23:25

    Vous avez une excellente connaissance des chiens et de leur comportement, et cela vous a inspiré  l'unique conduite à suivre. Toutefois, j'admire votre courage et votre sang-froid.

    Bises 

    30
    Vendredi 22 Septembre à 23:36

    Les bergers d'Anatolie, on en voit maintenant très régulièrement en expo. Je ne connaissais pas, et j'a appris peu à peu à mieux connaître leur morphologie lorsque les juges donnent tout hauts leurs appréciations. Je n'aurais pas été très à l'aise dans ce troupeau, d''une part avec les chiens même si je connais les signaux d'apaisement, mais j'aurais eu peur aussi des béliers.

    Notre club canin a beaucoup de chiens (borders, bergers australiens) qui eux rassemblent le troupeau. Il paraît que ce n'est pas facile de pénétrer dans l'enclos pour  rassembler avec les chiens, le bélier lui aussi défend son troupeau et peu charger.  J'imagine que dans un tel troupeau, il y en a plusieurs. Bises Elisa et bon week-end. FRANCOISE

    31
    Samedi 23 Septembre à 08:48

    Toutes tes photos sont très poétiques. J'aurais aimé me retrouver avec toi dans ce troupeau de moutons.yes

    Je suppose que les chiens sentent tout de suite si tu es un danger pour le troupeau et réagissent en fonction de ton comportement.

    Le Patou est en tous points semblable à tes chiennes. Le berger d'Anatolie a beaucoup d'allure,..... c'est étonnant qu'il n'y ai pas de berger, il était peut-être parti casser la croûte un moment pour rejoindre le troupeau ensuite smile

    Bises et bon WE.

     

    32
    Gine
    Samedi 23 Septembre à 08:54

    Ne connaissant rien ni aux chiens, ni aux moutons d'ailleurs, j'ai été scotchée par ton article. Des photos admirables, un comportement maîtrisé, beaucoup de sang-froid... Pour moi, rien que de traverser un troupeau de vaches me rend très prudente - même s'il n'y a pas de gardiens canins...  Merci, je me suis régalée à te lire!

    33
    Samedi 23 Septembre à 09:09

    Bonjour Elisa

    C'est presque un "thriller "  cette histoire qui vous est arrivée .
    Je frémis et comme tu connais bien le comportement des chiens en général même si les Kangals t'étaient inconnus tu as bien géré la situation .
    Moi j'aurais paniqué , merci pour tous tes conseils en espérant ne pas être confrontée un jour à une telle situation .
    En tout cas tu as réussi de très belles photos .
    Bises

    34
    Samedi 23 Septembre à 09:30
    nays&

    hello Elisa

    que de beaux moments vous avez vécu là et sans doute un peu stressants aussi  a savoir comment allaient réagir les chiens  et tout c'est si bien passé Madame la jolie bergère :)
      hé oui ce que tous les bergers devraient faire et ne pas laisser leurs moutons seuls livrés a leur sort  et d'accuser le loup et de vouloir l'éradiquer ...

    passez un bon WE  grosses bises a la tribu ♥♥

      • Samedi 23 Septembre à 10:41

        Bonjour,

        Ce débat sur le loup divise beaucoup. J'ai mon point de vue  mais je me tais car cela créé la polémique que tu sois d'un bord ou d'un autre.

        C'est vrai que l'on a été très interrogatif de voir ce grand troupeau sans un seul berger. (regarde le commentaire N°1 laissé par Jalien 04).

        Personnellement, je trouve qu'il y a de plus en plus de moutons et que les troupeaux sont de plus en plus gros. Il faut de la production ! C'est comme le reste.

        Lorsque j'étais gamine manger du mouton était jour de fête. C'était un met de choix .... aujourd'hui c'est comme le saumon ou le foie gras tout est démocratisé.

         

        Sinon, pour la crainte de pousser ce troupeau pour accéder à notre véhicule. Non, si tel avait été le cas je serais repartie avec Christian   (Avec le portable appeler la gendarmerie afin qu'eux trouvent un berger pour nous "libérer").

        Je crois que c'est la méconnaissance qui nous fait avoir peur. Avec Meije et Ilona nous sommes à bonne école .... et nous disons si souvent aux personnes rencontrées qui ont peur de nos chiennes comment se comporter.

    35
    Samedi 23 Septembre à 11:17

    J'admire ton sang-froid  et ton calme que ces gardiens , qui savent aussi remplir leur mission sans être inutilement agressifs , ont dû ressentir ...

    Au-delà de cette anecdote qui nous tient en haleine , ton article est intéressant et aborde ce type de pastoralisme sous un angle auquel je n'aurais pas songé et qui fait réfléchir ...

    Bises et bonne fin de semaine !

    36
    Samedi 23 Septembre à 11:19

    Une pure merveille vos photos ! Ça me donne les larmes aux yeux...

    37
    Samedi 23 Septembre à 11:38

    Beautiful photos, Elisa!  The sheep are adorable!

    38
    Samedi 23 Septembre à 11:55

    Bonjour Elisa.  Et bien voila une sacré histoire et je viens de me documenter sur le savoir faire dans cette belle montagne dans de telles circonstances . Tu a super bien reagi mais j'imagine cette histoire devoir arriver a des touristes de passage  , pas sur qu'ils aurait eu le bon reflexe . Merci a toi et bon week-end. 

    Amialement, Emile .

    39
    Samedi 23 Septembre à 12:48

    Il faut vraiment bien connaître sa région et ses coutumes... un chien ou plusieurs (ici des grands) m'auraient fait fuir, j'ai déjà été mordu une fois ! je reste admiratif des paysages et des troupeaux que l'on peut découvrir à tout instant en ces hauteurs, bisous Elisa.

    40
    Samedi 23 Septembre à 15:12

    Bonjour Elisa, 

    J'ai toujours beaucoup de plaisir à vous suivre dans vos randonnées au fil des saisons.

    Les problématiques que vous décrivez ici sont complexes et intéressent bien des acteurs du milieu naturel qui doivent essayer chacun d'y trouver une place. L'homme cherche toujours dans notre société à faire plus et pas toujours mieux! 

    Je constate aussi dans ma zone que les milieux naturels ont été appauvris à cause de multiples facteurs.

    C'est pourquoi je suis contente de maintenir dans mon petit jardin un endroit favorable aux insectes , aux oiseaux et même à certains autres mammifères nocturnes plus discrets. Mais je suis sûre que bien des insectes sont présents chez vous, présence discrète sans doute, cherchant en été des abris contre la chaleur et la fraîcheur en hiver. 

    Je pense éveiller la curiosité en  présentant ceux que je vois , vus,  en observant minutieusement et en usant de beaucoup de patience et de curiosité!  

    Bon dimanche à vous!

    41
    JP65
    Samedi 23 Septembre à 16:25

    Tu racontes une magnifique histoire avec ces photos, on vous suit au fil des sentiers et quand je serai avec mon beau-frère sur les sentiers du Vercors je penserai à toi si je rencontre des patous, en prenant soin bien sur de ne pas traverser le troupeau. Un grand bravo ! 

    42
    Samedi 23 Septembre à 17:37

    Bonjour Elisa...

    Que de temps passé à rédiger un si long texte avec des explications et de nous offrir des photos qui encore une fois,je me répère mais...,sont vraiment sublimes,lumineuses...

    Aussi a t'on du mal devant tant de travail,de temps que tu (si tu me permets de te tutoyer) passes à écrire sur ton blog à laisser quelques mots car cela mériterait un commentaire à la hauteur de ce que tu partages avec nous,hors,dans mon cas,je passe peu de temps sur ordi mais quand je le fais je veux prendre le temps de laisser quelques mots qui viennent du 

      • Samedi 23 Septembre à 19:12

        Merci à toi. Un commentaire comme le tien ne peut que faire du bien.

        Je suis contente de faire ce blog et j'aime partager. C'est ma nature donc je pense ne pas avoir de mérite même si c'est parfois pas mal de travail.

        Par contre, j'ai toujours de la difficulté à accepter que certaines personnes viennent dans mon espace régulièrement et ne sache pas mettre à l'occasion un petit mot.

        Je ne suis pas à la course aux commentaires. Pas du tout, je préfère que l'on ne me mette rien que de dire une ânerie qui n'a ni queue ni tête.

        Par contre rester toujours dans l'ombre devient à mes yeux une impolitesse. C'est comme si je rentrais dans la maison de quelqu'un et que je ne sache pas lui dire un simple "bonjour".

         

      • Samedi 23 Septembre à 19:53

        Merci Elisa...je comprends ce que tu dis.. Pas tjs facile entre le tout ou le rien..mais il est vrai que moi aussi je préfère si on laisse un commentaire que l'on ait bien pris le temps d'être posé et dans l'article plutôt que de dire des choses vides de sens...Mais oui un ti bonjour ça fait du bien...Mais toi dis tu en as des admirateurs!

        Mon message a été coupé mais sans doute était il trop long...J'espère que toi tu as pu lu lire entièrement.

        Beau dimanche

      • Dimanche 24 Septembre à 07:28

        J'ai "des admirateurs" comme tu dis  car Meije et Ilona sont mes ambassadrices. Beaucoup de blogueurs se sont attachés à elles. Ils ont pu les suivre depuis qu'elles sont toutes petites. Puis avant elles il y avait mes deux autres chiennes Teçza et Anouchka.

        Néanmoins je pense qu'il y a une grande différence avec un blog qui ne met qu'une seule belle photo jour. Certes, c'est beau mais froid  et assez impersonnel. Aucun affectif ne peut se faire. Il y a des blogs également que je suis depuis des années et je ne connais pas les traits de la personne.

        Aucune critique de ma part mais c'est certain les relations ne peuvent être les mêmes.

    43
    Samedi 23 Septembre à 17:48
    SeptsSup

    à tort ou à raison je ne supporte pas que des troupeaux restent seuls sans bergers pour les surveiller... bisous bonne soirée

    44
    Samedi 23 Septembre à 17:52

    Superbes photos mais aussi un récit qui me fait dire qu'en ville on est loin de cette réalité dont on ignore tout...  beau we à toi!

      • Samedi 23 Septembre à 19:02

        Bonsoir,

        Il est vrai et je le comprends très bien que le pastoralisme déjà par son nom est vu comme quelque chose de très bucolique voire même de biblique ....

        La réalité est tout autre .... c'est rude !

        Puis sans aller dans le larmoiement il y a le stade d'après ... l'abattoir de Sisteron  ! Des camions entiers.

        Il est si réputé l'agneau de Sisteron !

        A savoir que pour avoir ce label il faut que les moutons restent 48 H00 à Sisteron et que souvent ces 48H00 se font dans les camions dans la cour de l'abattoir.

    45
    Samedi 23 Septembre à 20:50

    Incroyable effectivement qu'un pareil troupeau ne soit gardé que par des chiens, je crois bien que j'aurais eu peur, vu le travail que ces chiens ont à faire on ne sait pas leur réaction.... élevage sans doute trop intensif, comme tu l'expliques à force ce n'est pas trop bon pour la nature. 

    Biz.Aline

    46
    Samedi 23 Septembre à 21:00

    Très étonnant ce troupeau de moutons laissé sans berger. Je comprends qu'au début tu aies eu une grosse frayeur. On ne sait jamais comment va réagir un chien, défendant en plus son troupeau. Une belle expérience quand même ! Bon dimanche à vous. 

    Martine.

    47
    Dimanche 24 Septembre à 08:10
    renejeanine

    coucou Elisa, il est magnifique ton article , les commentaires et tes reponses ne le sont pas moins, je me régale, rares sont les grands troupeaux dans notre region, sauf au moment du depart pour l'estive, que des patous comme gardiens, pas toujours accompagnés de bergers, mais des avis sont affichés lors  d'une pature dans la forêt, contrairement  aux chasseurs qui ne previennent jamais qu'ils font une battue !!  je vous souhaite un bon dimanche, amities a vous deux et grosses bises de PPRené (j'amène Ilona au club canin pour la sociabiliser!)

    48
    Dimanche 24 Septembre à 10:04

    magnifique tes images et joli récit!  j'ai tout lu ;-) par contre ça m'arrive je fait pipi dans mon pantalon et je meurs droit après MDR 

    49
    Dimanche 24 Septembre à 16:48

    J'admire ta  maîtrise de la situation, merci pour tes conseils. 

    bonne fin d'a.midi

    50
    Dimanche 24 Septembre à 20:41

    Bonsoir Elisa   par ton expérience des chiens  tu as su maîtriser la situation ! Nous avons eu pendant des années des moutons je suis étonné de voir ce troupeau sans berger ... Bonne soirée 

    51
    Dimanche 24 Septembre à 22:10
    Coucou Elisa. Nous somme sidérés de lire que ce troupeau n'avait pas de gardien! Comment est-ce possible? Et aussi admiratifs de ton sang-froid dans une situation difficile. Ta connaissance des chiens t'a permis d'avoir la bonne attitude et les bons gestes. Alors on va te chanter une chanson:"il était une bergère et ron et ron petit patapon."
    On t'embrasse. Hiiii hannnn.
    52
    Lundi 25 Septembre à 06:59

    Superbes photos...et la beauté de ces chiens !!

    Je te souhaite une excellente journée.

    53
    Lundi 25 Septembre à 22:11

    Elisa bonsoir,

    Quel beau reportage mais quelle aventure aussi.

    Ouf tout se finit bien et en plus tes photos sont très réussies.

    Merci pour tous tes commentaires qui sont d'excellents conseils.

    Bonne soirée Elisa

    54
    Mardi 3 Octobre à 15:47

    Bonjour Elisa, 

     J'avoue que dans ta situation,  je  ne sais quelle attitude j'aurais adoptée. Je  n'ai pas la culture des chiens. Même si  j'aime les chiens, sans pour autant en  posséder un,  je  me méfie lorsqu'un chien s'approche de moi. Je n'en n'ai pas peur, mais je fais attention à mes gestes.

     Quant  à cette errance non contrôlée par l'homme, je  m'interroge. Quelles en sont les limites territoriales et je ne parle pas des dégâts causés.

     Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :