• Les Bories

    Le Luberon est la région dans laquelle on compte le plus grand nombre de bories (6000 en Provence, dont 400 dans le pays de Gordes)

    Aux XVII et XVIIIe siècles le pays fait face à une forte  croissance démographique.

    Pour éviter "la disette du grain" les paysans les plus démunis et tout un petit peuple se porte acquéreurs des terres vacantes et incultes souvent loin des villages.

     

     

    Ces petites cahutes de pierre étaient construites à des fins de stockage de récoltes ou encore de logement saisonnier pour les paysans ou les bergers.

     

     

     Leur forme de ruche ou de nef est caractéristique. Ils peuvent mesurer plusieurs mètres de haut.

     

     

     La vue de l'intérieur.

    Pierres plates épaisses de 10 à 15 centimètres appelées lauses ou clapes.
    Elles sont équarries pour faciliter la pause.

     

     

    Les murs sont épais et protecteurs. Parfois une petite fenêtre.

     

     

     Construites suivant des techniques bien particulières, il n'y a ni coffrage ni ciment.

     

     

     On croise les bories dans les garrigues au hasard des chemins ou à flanc de colline.
    Elles témoignent du monde rural en Provence jusqu'au XIX e siècle.

     

     

     Frédéric Mistral indique que le nom "de borie"provient du provençal (cahute ou encore masure)

     

     

     Ces petites cabanes de pierre sèche  attire le regard, la curiosité. Elles sont belles et on pu traverser le temps.
    Elles auraient tant de choses à nous raconter !

    Elles étaient là pour protéger le vigneron, le paysan, le pâtre des intempéries.

    Je suis souvent rentrée dans les bories et je peux vous dire que l'on s'y sent bien.

     

     Bories dans le Pays de Forcalquier (Alpes de Haute Provence 04) et vers Sivergues (Vaucluse 04)

     

    "Le berger avec ses moutons a l'air d'une église avec son village"

    (Jules renard)

     

    Les Bories

    « Vers le Pont de la reine JeanneFontaine de Vaucluse »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Mars à 07:08

    C'est vrai qu'ils semblent très bien conservés...

    2
    Mercredi 16 Mars à 07:44

    bonjour chers amis, je suis de retour de mon pays natal, ou je suis allé  rendre hommage à mon oncle centenaire disparu...le temps est  nuageux, toujours aussi sec, un bon 19°,  merci pour cette merveilleuse visite aux bories, j'ai deja vu de nombreux reportages, mais je ne suis jamais allé sur place , bravo pour vos photos, notamment celle prise de l'interieur, extraordinaires realisations, avec les moyens du bord ! de gens pauvres, n'ayant pas d'autres moyens a leur disposition ! portez vous bien, amities et bises de PPR

    3
    Mercredi 16 Mars à 07:48

    Bonjour Elisa, elles sont jolies ces bories, dans le Beaujolais on les appellle les "Cadoles"... bonne journée gros bisous

    4
    Mercredi 16 Mars à 07:55

    Ta série est superbe ! J'adore aussi photographier ces constructions qui ont une âme et ont abrité tant de bergers, de paysans au fil du temps. Elles sont le témoin de nos ancêtres et d'un temps où comme tu l'expliques les cultures se faisaient sur la moindre parcelle de terre, et souvent loin des villages ou des fermes...Moi aussi je n'hésite pas entrer dedans ! Bises et une bonne journée

    5
    Cathy
    Mercredi 16 Mars à 08:01

    Un immense merci pour ce beau partage, Elisa. 

    Je souhaite que vous alliez bien !

    Cathy de Belgique

      • Jeudi 17 Mars à 09:51

        Merci Cathy pour votre petit mot laissé lors de votre passage. Bienvenue sur le blog.

    6
    Mercredi 16 Mars à 08:33

    J'aime beaucoup les bories, et c'est vrai que dans le Sud, on en voit pas mal ! Je vais souvent à Gordes, et tout à côté on peut aller se balader aux Village des Bories, magnifique ! Sur mon blog, clique dans "recherche" et mets Bories, tu verras surement 3 ou 4 billets ! Allez, bisous et bonne journée.

    7
    Mercredi 16 Mars à 09:04

    Coucou Elisa,
    Elles sont magnifiques ces Bories et parfaitement entretenues. J'aime beaucoup tes photos.
    On en trouve beaucoup aussi dans le Languedoc et ici dans le Gard elles sont indifféremment appelées Capitelles ou Bories.
    On en trouve aussi en Bourgogne sous le nom de Cadoles, et jusqu'en Italie du Sud sous le nom de Trulli. 
    Ici, elles sont destinées aux personnes en cas de pluie ou de grosse chaleur (souvent les Chevriers) et aux outils ou matériaux.
    Beaucoup de hameaux ou de lieux-dits portent aussi ce nom "Les Bories".
    Un article qui va très très bien avec ta photo de bannière ;-)
    Bisous et belle journée à vous deux

     

    8
    Mercredi 16 Mars à 09:06

    Bonjour Elisa, 

    j'aime bien leur forme et comme tu dis , elles en auraient des choses à raconter. 

    Passe une bonne journée, gros bisous, 

    Nadine

    9
    claps
    Mercredi 16 Mars à 09:07

    Notre nom de famille vient d'ailleurs du mot "clapes" qui veut dire  "tas de pierres". Ce sont de belles cabanes en pierres, vestiges de nos ancêtres, qui savaient faire des constructions qui ont résisté aux intempéries et toujours visibles au 21ème siècle.

      • Mercredi 16 Mars à 17:03

        Bonjour Mireille,

        L'étymologie des mots c'est captivant. Tu as un nom de famille à toute épreuve !!!

    10
    Mercredi 16 Mars à 09:20

    Bonjour Elisa

    Je suis allée au village des bories à côté de Gordes. C'est fabuleux

    Vers Lyon on appelle ces cabanes des cabornes

    Belle journée

    Bisous et caresses

    11
    Mercredi 16 Mars à 09:59

    J'adore parcourir la garigue à la recherche de ces petits trésors que sont ces bories, de vrais petits chefs-d'œuvre. Tous de formes différentes, ils nous rappellent que la vie était dure autrefois. Belle journée @ vous deux.
    Bises.

    12
    Vagamonde-bis
    Mercredi 16 Mars à 10:15
    J'adore ces petites constructions, bien plus solides que les maisons actuelles.
    13
    Mercredi 16 Mars à 10:31

    BONJOUR

    Des constructions plus vieilles que nous ,et qui seront encore debout ! bien apprêt nous

    j'ai toujours été admirative devant le travail des anciens

    ma maison date de 1779 ,a certain endroit les murs fond + d'un mètre d'épaisseur

    l'étable ....sale a manger au jour d'hui le plafond et en ogive !on ne sais plus faire se travail

    bonne journée isous

    14
    Mercredi 16 Mars à 10:32

    Ah oui 

    Que de bons souvenirs avec mes petits enfants par ici 

    Et ça me paraît si lointain ils ont 23 ans et 16 ans  toujours prêts pour la balade avec Papy Mamie 

    Bonne journée 

    Bises 

    15
    Mercredi 16 Mars à 10:44

    Bonjour Elisa.

    Nos ancêtres savaient faire de belles chose en accord avec la nature!

    Maintenant, on va chez Brico-dépot pour construire quelque chose.

    Mais ça pollue, ne résistera pas aussi longtemps et ça n'a pas d'âme...

    Bonne journée

    Bise, Michel

    16
    Mercredi 16 Mars à 11:30

    que de pierres ...chambre d'hôtes : j'arrive ...mais si .....

    L'Eternel est mon berger : je ne manque de rien.
    Il me fait reposer dans de verts pâturages,
    Il me dirige près des eaux paisibles......

    bonne journée .....

      • Mercredi 16 Mars à 17:01

        Enfant j'étais Guide et je me souviens d'une nuit de plein hiver à dormir dans une borie.

        Bon, il faisait pas mal froid mais nous étions abritées.

    17
    Mercredi 16 Mars à 12:48

    C'est une technique de construction très particulière et durable, malgré les apparences ! Et je pense qu'il faut avoir une certaine expérience pour ne pas se louper !

    Bisous et bon après-midi

     

    18
    Mercredi 16 Mars à 13:03
    Philippe Bullot

    Bonjour Élisa. Ces constructions sont très belles et, comme tu l'écris, on s'y sent à l'abri.

    19
    Mercredi 16 Mars à 13:06

    La même chose dans le Lot, juste le nom qui change : cazelles ou gariottes.

    20
    Christiane93
    Mercredi 16 Mars à 13:43
    Quelle est belle cette citation ? Évasion Évasion que ça fait du bien quand la maladie frappe. Merci Élisa
    21
    Mercredi 16 Mars à 14:46

    Qu'elles sont belles ces bories !

    Merci pour ce partage.

    Bisous Elisa

    22
    Mercredi 16 Mars à 15:03

    Coucou Elisa,

    J'y suis rentrée en allant en randonnée mais voilà je ne sais plus à quel endroit !

    Sûr que c'était ici dans les Pyrénées Orientales mais sans doute que cela ne porte pas le même nom ?

    Il faut que je recherche dans mes archives tiens car j'ai bien dû la prendre en photo.

    Gros bisou

    23
    Mercredi 16 Mars à 16:36

    ces bories sont en trés bon état, elles donnent envie de s'y arrêter un moment. on se demande comment ces pierres tiennent entre elles. c'est ca le miracle de la construction.

    je me souviens d'un village des Bories ce devait etre dans le sud ouest, mais j'ai su que c'était un village reconstitué. jamais aucun pâtre n'y avait mis les pieds . finalement je n'y suis pas allée. je suis contre les mises en scène !  je n'aime que les vraies vieilles pierres.

     passes une bonne fin de semaine . Bisous bisous Moune

      • Mercredi 16 Mars à 16:59

        Tous les bories du Luberon sont des authentiques. Certains sont un peu restaurés mais la plupart sont dans leur jus.

    24
    Mercredi 16 Mars à 16:38

    Ces masures résistent au temps et témoignent du passé...joli reportage

    25
    Twiggy
    Mercredi 16 Mars à 16:46

    Coucou Elisa,

    La première fois que j'ai vu une borie, c'était en Dordogne. Cette construction avait attisé ma curiosité. Je n'ai pas eu l'occasion de visiter le village des bories du Luberon mais j'ai pu en photographier une de belle taille dans l'oliveraie que nous avons visitée à Gordes. Contrairement à celle que tu nous présentes, sa base n'était pas circulaire mais plutôt carrée et la construction allait en rétrécissant au fur et à mesure qu'elle prenait de la hauteur pour se terminer en pointe.

      • Mercredi 16 Mars à 16:58

        Bonjour Jocelyne,

        J'ai habité enfant une dizaine d'années dans le Vaucluse . Le village des bories n'existait pas alors. Il était "mangé" par la broussaille. Depuis il est restauré et sa visite est payante. Je n'y suis jamais allée car les chiens y sont interdits et je n'ai jamais voulu les laisser dans la voiture à m'attendre.

        Les bories il y en a de toutes les formes (des ronds, des carrés, des très hauts ou des très bas.) On en voit pas mal dans le Luberon lorsque l'on visite et ils sont en bon état pour la plupart. Dans les Alpes de Haute Provence il faut vraiment aller dans le sud du département (vers Forcalquier). Dans le Pays Dignois et dans les montagnes nous n'en avons pas.

    26
    françoise
    Mercredi 16 Mars à 16:58

    elles sont belles 

    27
    Mercredi 16 Mars à 17:39
    ah mais alors t as pas été au village ? c est ce que j attendais... en tous cas ils sont biens jolis ceux-ci aussi... gros bisous
      • Jeudi 17 Mars à 06:40

        Couc dans un lieu souvent chaudou,

        Nous ne sommes jamais allés au village des bories à Gordes. Comme je le dis c'est le fait que nous ne pouvons pas laisser nos chiens seuls dans la voiture. Puis pour nous c'est un endroit plus pour les touristes. Lorsque l'on a la chance d'habiter en Provence en voit toutes sortes de bories dans les garrigues ou collines.

    28
    Laurence C.
    Mercredi 16 Mars à 17:41

    Fort sympathique ces cabanes pour TROLLS ! " Borie " .....tu dis que ça s'appelle, admettons....:-)

    Bises

    29
    Mercredi 16 Mars à 17:56

    Coucou. C'est fascinant l'histoire de ces petites cahutes. Et puis tes photos leur rendent bien hommage, elles se fondent parfaitement dans le paysage. Quant à la technique de construction, cela me fait penser aux murs en pierres sèches dans les vignes valaisannes. Pas de ciment pour lier les pierres entre elles.

    Voici un petit lien.

    Bises alpines

    https://www.rts.ch/archives/tv/information/tout-en-region/9626965-murs-de-pierre-du-valais.html

      • Jeudi 17 Mars à 06:36

        Bonjour Dédé,

        Merci pour ton lien ainsi j'apprends qu'il y a des murets de pierres sèches, des restanques pour maintenir les vignobles dans le Valais.
        J'ai lu que pas mal étaient abimés et que des subventions sont proposées dans le Canton du Valais afin de permettre aux propriétaires de murs de les rénover et de remettre en valeur ces richesses.

    30
    Mercredi 16 Mars à 18:01
    JP65

    Bonjour Élisa, que celui qui n'aime pas la pierre passe son chemin, c'est tout de même incroyable que ces Bories te font sentir bien et sont protecteurs.

    Il y a cinq ans au village de Gordes nous avons découvert pour la première fois ces Bories, c'était tout simplement mémorable.

    Un grand merci pour ce souvenir remis à la surface, tout doucement belle fin de semaine avec des bises. A très bientôt.

    31
    Mercredi 16 Mars à 19:53

    Bonsoir Elisa, 
    Bories est un terme que je ne connais pas, je connais plutôt Kayolar pour le pays basque ou buron en auvergne. 
    J'imagine le temps et l'ingéniosité qu'il fallait avoir pour construire ces cabanes en pierres, il n'y a qu'à regarder ta photo prise à l'intérieur. 
    J'aime toutes les photos, chaque construction est unique.
    Bises et bonne soirée

    32
    Mercredi 16 Mars à 23:13

    Bonjour Elisa, j'aimerais assez avoir une borie dans le fond de mon jardin ! Tes photos sont sublimes.. Nous avons vu celles de Gordes et sommes rentrés dedans bien sûr. Elles sont toutes remarquablement bien préservées. Il faut croire que leur construction est solide comme un roc ! Bizh bretonne !

    33
    Jeudi 17 Mars à 07:42

    Bonjour Elisa; une belle découverte ces p'tites maisons ! jolies tes photos... bonne journée

    34
    Jeudi 17 Mars à 09:03

    J'ai toujours été fascinée par ces maisons de pierres...

    L'année dernière nous avons visité le village des bories...près de Gordes

    Tes photos sont extraordinaires...

    35
    Jeudi 17 Mars à 09:53

    Bonjour Elisa 

    Le sud et ses bories, c'est une construction en pierres sèches qui demande du savoir faire . J'ai visité le "village des bories " près de Gordes il est bien restauré. Bonne journée   amitiés 

    36
    Jeudi 17 Mars à 10:40

    ton article est fort intéressant, j'y ai appris plein de choses, merci à toi; tes photos sont sublimes, je suis hyper fan. bises. celine

    37
    AmiGilbertAhuy
    Jeudi 17 Mars à 10:40

    Que de temps ont dû passer tous ces bâtisseurs de cahutes en pierre, ces 6000 en Provence... appelées aussi chez nous cabottes ou cadoles qui datent pour la plupart du XIXè siècle... que l'on trouve surtout vers les vignobles. Bravo Élisa pour ces superbes photos, surtout celle prise à l'intérieur, elle est d'une belle netteté ! Bonne journée.

    Gilbert

    38
    Jeudi 17 Mars à 11:33

    Coucou chère Élisa

    Ton article est bien documenté et surtout illustré par de chouettes photos qui montrent le travail des hommes d'autrefois. Aujourd'hui, ce sont les randonneurs et les touristes qui s'étonnent de ces réalisations sans artifices.

    Bises savoyardes

    39
    Lucie DM
    Jeudi 17 Mars à 12:08

    Un petit coucou, chère Elisa , un petit moment de décompression pour arriver vers toi et tes reportages toujours instructifs.

    Merci . Bien des amitiés ;-)

    40
    Jeudi 17 Mars à 14:16
    Francis

    Abri et fraîcheur, en cas de pluie, ou pour le repos - sympathiques endroits.

    Les "bories" provençales ont leur équivalent en Bourgogne, notamment en terroir viticole où on les nomme "cadoles", ou "cabottes". Les pierres gênantes sorties des vignes et des jardins trouvaient une utilité sous les mains d'experts en construction de pierres sèches.

    Bonne fin de journée et belles balades

    41
    Jeudi 17 Mars à 14:27

    Photoblog     I like these little stone huts.  What work to create such patterns.  Hugs

    42
    Jeudi 17 Mars à 14:49

    Une publication  bien documentée est intéressante  Elisa..

    La  construction  en pierres sèches ne me semble  pas facile

    Une découverte pour moi

    merci pour ce joli partage

     

    bonne journée

     

     

     

    43
    Jeudi 17 Mars à 16:59
    daniel

    Témoignage du  passé. Solides comme un roc, elles dégagent beaucoup de charme !!

    44
    Jeudi 17 Mars à 20:32

    Bonsoir Elisa , 

    Elles sont superbes tes photos , très harmonieuses : l'hiver leur va très bien aux bories .Ce n'est pas si facile de montrer leur beauté et j'ai souvent vu des photos qui ls assassinaient .

    Je n'ai pas toujours le temps de laisser un commentaire ces temps-ci , mais je passe toujours , faire ma petite provision de beauté et de lumière !

    Bises .

    45
    Robert
    Vendredi 18 Mars à 02:18
    Robert

    Merci je ne connaissais pas  les bornes, ta photo de bannière est superbe.

    46
    Vendredi 18 Mars à 06:21

    Bonjour Elisa, elles sont vraiment de toute beauté ! En France, vous soignez le patrimoine et l'histoire... je suis certain que si ces maisonnettes étaient présentes ici, ce serait un tas de ruine... sans moyen de reconstruire ni de chercher à le faire. Dans le décor, elles sont vraiment attrayantes, encore un bel article réalisé. Merci et à bientôt, bon week-end. Bises

    47
    La zab
    Vendredi 18 Mars à 17:09
    La zab
    Elisa, c'est vraiment incroyable ces cabanes construites par la main de l'homme et qui traversent le temps sans s'abîmer. Merci pour ta photo vue de l'intérieur. On se rend compte du travail que cela a du être pour sa construction. Très très beau.
    48
    Vendredi 18 Mars à 22:01
    De belles construction plus sophistiquée que celles que je découvre par chez moi... Merci pour la découverte Bisous et douce soirée
    49
    Dimanche 20 Mars à 13:12

    Souvenirs du temps qui passe - ces bories se fondent dans la nature - bonne idée la photo à l'intérieur, quel beau travail !

    bonne journée

    gros bisous

    50
    Dimanche 20 Mars à 20:33

    Bonjour Elisa.

     Bravo et merci pour ces photos qui nous dévoilent un pan de notre patrimoine. Une architecture étonnante, preuve que nos anciens savaient faire et cela tient toujours, même s'il y a eu sans doute quelques restaurations.

     Bises.

    51
    Pascale
    Lundi 21 Mars à 15:32

    Encore une petite merveille de "ton pays" ! Que c'est jolie une borie.. J'aimerais m'y blottir à l'intérieur pour m'y apaiser et reprendre un souffle de vie.

    Merci pour ce billet doux qui permet de s'évader un peu.

    Tendresse en ce lundi.

    52
    Mardi 22 Mars à 19:17

    Elles témoignent d'une époque ou la vie était dure, les préserver c'est préserver la mémoire de celles et ceux qui  les utilisaient.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :