• Pour les oiseaux de nos jardins, l'hiver est une saison difficile à passer.

    Les graines et les insectes se font rares.

    Les journées raccourcissent  et avec elles le temps qu'ils ont pour rechercher leur nourriture.

     

    Chaque hiver nous nous occupons d'eux et petit à petit ils reviennent et se sédentarisent.

    Suivant la température nous commençons régulièrement à les nourrir au début Novembre pour nous arrêter à la fin Mars. (Bien-sûr, tout dépend de la région où l'on réside)

     

     

     Nos petits amis ailés profitent des mangeoires mises à disposition.

    Ils vont et viennent et font preuve d'ingéniosité.

    Chaque oiseau nous séduit par son plumage, son chant et ses mimiques.

    Les expressions "tête de linotte" ou encore "cervelles d'oiseaux" sont erronées ! les oiseaux sont intelligents.

    - Ils vivent en société complexe.

    - Ils sont persévérants.

    - Ils ont l'esprit pratique

    -Ils identifient les humains.

     

     

     Lorsque l'on commence à nourrir les oiseaux en hiver il est important d'avoir de la constance.

    l'expression "avoir un appétit d'oiseau" est mal fondée car proportionnellement à sa taille, l'oiseau mange beaucoup plus que l'humain.

    L'achat des graines est tout un budget et il est bon d'en prendre conscience avant de vouloir commencer à les nourrir.

     

     

    Un abreuvoir rempli d'eau propre est indispensable.
    Quelque soit la température du glacial au caniculaire.

     

     

    Que donner à manger aux oiseaux de nos jardins ?

    - Des graines de tournesols, des amandes, des noix, des cacahuètes non grillées et non salées.

    - Du pain de graisse végétal simple.
    (On peut faire chauffer dans une petite casserole ce pain de graisse (végétaline) avec des graines et même des insectes).

    - Du millet, de l'avoine.

    - Des fruits abimés (pommes ou poires flétries)

     

     

    On ne donne JAMAIS de pain (contient aucun minéraux, la mie gonfle et devient collante)

    On évite les nourritures industrielles pour oiseaux. Ils peuvent contenir des déchets de l'industrie agro-alimentaire, de l'huile de palme.

    Ces produits sont mauvais et finissent par graisser leur plumage. Les plumes ne deviennent plus étanches et ils attrapent froid.

    Les boules de graisse : enlever les filets! Il peut se révéler un véritable piège mortel.

    Ces derniers restent coincés au niveau des pattes ou du bec et peuvent même  se casser une patte.

     

     

    Il est important de nettoyer les mangeoires et le point d'eau régulièrement.

    Les virus et les maladies peuvent se transmettre par les fientes.

     

     

    Comment faire pour nettoyer  ?

    Une brosse à poils durs avec de l'eau chaude et savonneuse.
    J'utilise aussi du vinaigre blanc qui est un très bon désinfectant.

     

     

     

    Les Pious-Pious ...

     

    L'hiver le manque de nourriture est plus dur pour les oiseaux que le froid.

     Un arrêt brutal du nourrissage surtout par des températures glaciales est meurtrier!. Les oiseaux perdront  beaucoup d'énergie pour trouver leur pitance ailleurs.

    Avant de nourrir les oiseaux prendre conscience que cela a un coût et demande du travail.

     

     

    Dans ce billet vous aurez pu reconnaitre le rouge-gorge, le moineau, la mésange charbonnière, la mésange à tête bleue, la tourterelle, le chardonneret élégant, la mésange nonette.

    C'est un petit échantillonnage   de nos gloutons. Nous avons aussi la sittelle torchepot, le pinson du nord.

     

    Novembre 2022

    "Le bonheur est l'art de faire un bouquet avec les fleurs qui sont à notre portée"

    (Bob Goddard)

     

    Les Pious-Pious ...


    69 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique