• Chinook.

    " Hommage à Chinook"

     

    Né en 1997  - Envolé le 5 Janvier 2012.

    Chinook, est un petit chien qui a beaucoup compté pour moi. Tout simplement j'ai voulu vous le faire connaître et lui rendre hommage.

     

    Chinook.

    Toi, notre vaillant petit compagnon, fier, téméraire. Tu étais petit par la taille .... mais grand dans le coeur. Merci, pour ton affection, ta fidélité et ta gentillesse envers nous.

    Tu étais notre "p'tit Chou" ou notre "Chouchou" ... tu auras toujours ta place dans nos coeurs.

     

     

    Son histoire : Chinook mon petit  "Poulbot".

    C'est à la fin Août 1997 que Chinook est arrivé dans notre famille. A cette époque j'étais bénévole à la SPA. C'était un samedi et ce jour là, j'étais de permanence.

    Dès l'ouverture du bureau, un homme est arrivé m'a déposé un chiot à mes pieds. Il baragouinait un très mauvais français. Il venait des Pays de l'Est et était dans un campement des gens du voyage installé pas bien loin. Il a griffoné le papier d'abandon et est parti comme il était venu, laissant un chiot à l'agonie.

    Son état était si critique, que j'ai pris mes clefs de voiture pour descendre au plus vite cette pauvre bête dans un cabinet vétérinaire du centre-ville.

    En attendant mon tour dans la salle d'attente, je me suis aperçue que j'étais couverte de sang. Les deux pattes arrières étaient attachées l'une à l'autre avec une corde bien sérrée. En enlevant la corde qui était rentrée dans la chair, on voyait les os bien nettement. Une patte de devant était atrophiée et brulée.

    Dans la soirée, le vétérinaire a tenté une opération des 2 pattes arrières. Une intervention délicate , il n'y avait plus de chair. On craignait la gangrène.

    (Attacher les 2 pattes arrières l'une à l'autre du chien est fréquent chez les gens du voyage) ainsi, l'animal ne peut s'échapper. Ils aiment les chiens de petite taille pour la garde de leur caravane. Chinook avait été certainement volé et comme il devait vouloir partir pour retrouver ses propriétaires .... on l'avait attaché de manière barbare et maltraité.)

     

    Je suis retournée à la SPA, 2 jours après. Les plaies étaient laides et demandaient des soins. A la fin Août, les boxes sont pleins de chiens et chats abandonnés. Le personnel avait peu de temps à consacrer à chacun. Il faisait chaud, il y avait des mouches .... et j'entends encore la "Présidente de la SPA" me dire : "Ce chiot, tel qu'il est avec les mouches ... je vous le dis ... c'est la septicémie assurée" !!!!!

     

    Alors, je me revois me rendre à l'infirmerie de la SPA, prendre l'ordonnance et les médicaments. Chercher le chiot et dire à tous haut et fort dans le bureau : " Je le prends chez-moi une dizaine de jours .... je le soigne ... et je vous le ramène".      .............                   Et j'ai redis la même chose à mon mari en rentrant à la maison avec mon moribond !

     

     

    Bien sûr, je n'ai jamais pu ramener mon protégé à la SPA. Chinook et moi cela a été une grande histoire d'amour. On aurait dit qu'il savait ce que j'avais fait pour lui. Son attachement pour moi était très fort. Il était à mon écoute, toujours présent. Il n'avait pas besoin de laisse, il était mon ombre.

    Un petit chien extrêmement intelligent avec un caractère bien trempé. Durant les presque 15 ans  à nos côtés, il a partagé sa vie avec Halloween, Tilsen, Teçza, Anouchka des chiens beaucoup plus imposants que lui, mais il a toujours su tenir sa place .... d'ailleurs dans sa tête et dans son coeur c'était lui le plus grand.

     

     

    Vers l'âge de 13 ans, Chinook a perdu la vue et l'ouie ... il marchait comme je disais à la reniflette. Pour ne pas le perdre lorsque nous partions en randonnée nous lui mettions une clochette à son collier. Puis souvent nous le mettions en laisse. Sinon, il se mettait toujours proche d'Anouchka et cela me faisait penser au Requin avec son petit poisson pilote.

     

     

    Chinook, nous a quitté il y a un an. Son état physique et mental faisait mal à voir. Notre décision a été prise, nous voulions qu'il parte dignement.

    C'est un acte très difficile à prendre et on ne s'y fait jamais.  Mais croyez-moi, c'est un acte D'Amour.

     

    Mes pensées affectueuses vont également aujourd'hui à mon amie Isabelle Jordan-Graber (boubousland) qui vient de faire endormir son Nelson. De tout coeur, je suis avec toi.

     

     

    « L'Alimentation du Chien "Partie 2"Le Plateau du Retord (#1). »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 16:54

    Merci pour le partage de cette histoire qui me donne tout plein de frissons. Et Chinook a eu une très belle vie d'amour grâce à vous.
    Très bel hommage plein d'affect qui me touche beaucoup.
    Bise et belle fin de journée avec nos compagnons du passé qui ne nous quitteront jamais.

    2
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 17:57

    J'ai les larmes au coeur de lire cette très belle histoire , il a reçu beaucoup d'Amour, a eu la chance de croiser ton chemin, tout comme toi, merci d'avoir évoqué sa vie, il était magnifique et craquant Chinook comme je te comprends!!  J'ai une pensée émue pour ton amie Isabelle que je ne connais pas et qui a sans aucun doute un "coeur gros comme ça" . Amitiés à toi Elisa et gros bisous++++

    PS : J'ai regardé ton pic épeiche je crois que c'est une fille, elle n'a pas la tache rouge derrière la nuque.

    3
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 17:58

    bonsoir Elisa .

    ton histoire est vraiment touchante et tu sais que j'adore le animaux et les chiens en particulier . j'ai honte pour ces gens qui maltraitent ces pauvres bêtes . quand on leur donne un peu d'amour elles le rendent au centuple . ce qui n'est pas le cas des hommes . c'est le respect de la vie qu'elle soit animale ou humaine . je sais pour l'avoir connue plusieurs fois la peine endurée a la perte de ces compagnons  est terrible .

    je te souhaite une belle soirée et te fais de gros bisous .

     

     

    4
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 18:14

    Très émue par la lecture de ton récit. 

    Votre rencontre vous a apporté le bonheur à tous les deux.

    Je termine en te souhaitant une très belle année 2013

    5
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 18:27

    Bonsoir, 

    C'est très beau...

    Cela me rappelle que nous avons dû nous séparer de notre Pépita, qui avait 16 ans, en Mai dernier !

    Pas facile, mais comme tu dis : acte d'amour !!!

    Elle est toujours avec nous par le coeur !

    Bonne soirée, bisous et amitiés.

    6
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 19:20

    Toujours des moments pénibles lorsqu'ils partent. Il faut maintenant faire le deuil, garder les bons souvenirs .


    Bises. FRANCOISE

    7
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 21:29

    Bonsoir Elisa,

    C'est une belle histoire d'amour entre Chinook et toi , tu as réussi à le sortir de la misère, c'est merveilleux ce qu tu as fait pour lui.

    Je trouve qu'il ressemble un peu à mon Touffu, qui se repose près de moi en cemoment.

    Déjà les tumeurs sont moins rouges, je le soigne matin et soir .Je respecte le régime imposé par le docteur .

    Par contre, ce matin, je me suis mise en colère quand je me suis aperçue que mon mari lui avait mis une grande tranche de jambon cru sur ses croquettes , avant il le nourrissait entre ses jambes lors du repas pour ne pas que je m'en aperçoive ...malheureusement , ce n'est pas l'aimer que de lui faire du mal !

    Bien sûr, c'est lui le maître mais Touffu est là près de moi car il sait que je le soigne et

     que je veille sur lui. C'est un petit chien très intelligent , heureusement que je l'ai...

    Formidable ton histoire , tu es super , je t'admire.

    Bonsoir Elisa et bisous. Michèle

    8
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 23:06

    Tu me donnes les frissons on racontant ton histoire.

    Ce petit chien avait trouvé l'amour chez vous, et il vous l'a rendu.

    Un beau texte pour de beaux souvenirs.

    Bisous et bonne soirée.

    Yoyotte 

    9
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 23:44

    Bonsoir Elisa,

    Je suis doublement bouleversée par l'histoire de ton chien. En effet il a eu le même début de vie que Kiara, avec les mêmes maîtres, sauf qu'elle avait réussi à s'échapper.

    Je comprend bien que ta relation à lui soit profonde et spéciale, je suis passée par là avec ma belle.

    Un très bel hommage et tu as raison de l'inclure dans ton espace.

    Je t'embrasse.

    10
    Samedi 5 Janvier 2013 à 00:07

    Oui comme le dit si bien Cadix (Françoise) gardons les bons souvenirs de nos chiens. A la lecture de ton récit j'ai pensé instantanément à mes chiens et aux merveilleux moments que nous avons partagés ensemble.
    Gros becs du Québec

    11
    Samedi 5 Janvier 2013 à 07:52

    dire que des événements semblables se produisent  !!!

    quelle honte !

    comment peut on faire de la torture à une bête si fidèle  ?

    heureusement que ce chien t'a rencontré .

     

    bisous

    12
    Samedi 5 Janvier 2013 à 08:22

    Une très belle histoire qui a mal commençé mais qui a permis a Chinook de vivre de belles années avec vous .

    Mais quelle cruauté quand même.

    Bises

    13
    Samedi 5 Janvier 2013 à 08:42

    bonjour Elisa .

    et bien non ma belle le temps est très gris et venté et n'incite guère a se balader . peut être lundi le soleil doit revenir . je te souhaite une bonne journée avec de gros bisous 

     

    14
    Samedi 5 Janvier 2013 à 11:40
    chantaln

    Comme c'est beau !! Pauvre Chinook, il avait mal commencé dans la vie mais il a un tant d'amour avec vous qu'il l'a bien fini !! Merci pour ta générosité, je te reconnais bien là. Tu es une belle personne.

    Gros bisous et surtout ne change pas !

    15
    Samedi 5 Janvier 2013 à 12:08

    Bonour Elisa

     

    oh comme c'est émouvant je ressens le vécu , nous les aimons tant et quand ils partent un grand vide s'installe

    ils restent pour toujours dans nos coeurs et nos pensées pas un jour ne passe sans que je pense a mes précédents toutous

    et ces ignobles individus qui font tant de mal qu'ils crèvent dans les plus atroces souffrances

    RIP peti chou ♥♥

     

    bisous

     

    16
    Samedi 5 Janvier 2013 à 12:58

    Un immense hommage à ton compagnon à quattre pattes! c'est tellement dure de devoir les endormir mais c'est vraiment le respect du chien ne pas le laisser souffrir ni le laisser diminuer.

    Ce que nous venons de vivre avec notre Gusty .....Il est dans notre coeur pour toujours!!! bisous

    17
    Samedi 5 Janvier 2013 à 13:07

    Bonjour amie Elisa, 

    Temps couvert et bas aujourd'hui !

    Il faut aller en altitude pour trouver un peu de soleil !

    Le chalet sur ma photo est à Plaine-Joux, près de chez moi.

    Bonne journée, bises et amitiés.

     

    18
    Dimanche 6 Janvier 2013 à 10:08
    Pastellle

    Une belle histoire, et de superbes photos. Voilà que j'ai les larmes aux yeux... 

    19
    Mardi 8 Janvier 2013 à 08:14

    Un labrit non ? Ou du moins croisé avec un labrit c'est sur ce qui explique son tempérament. Le mien (Touf) est particulièrement intelligent et j'adore notre relation. C'est toujours effroyablement difficile quand ils nous quittent

    20
    Jeudi 10 Janvier 2013 à 11:43

    très belle histoire, je suis toute émue!

    j'adooore les chiens, si tu savais!

    mais je ne peux pas en avoir, il faut pouvoir s'en occuper...

    mais un jour j'en aurai un, c'est sûr!

    bisous

    21
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 17:13

    Une histoire très émouvante Elisa que tu nous racontes là vraiment ... c'est vrai que ma Lola lui ressemble  ! bisous

    22
    Dimanche 12 Juillet 2015 à 08:32

    Que te dire.... cette histoire est plus qu'émouvante, ce chien magnifique et pour ce qui est de l'attachement oh combien je te comprends. Mon touf venait d'une boutique, il était "soldé" et devait partir en laboratoire.... Je l'ai récupéré épouvantablement malade, c'est probablement ce qui a fait d'ailleurs qu'il n'a pas dépassé l'âge de onze ans. bises

    23
    Dimanche 11 Décembre 2016 à 13:54

    Coucou Elisa,

    Une très belle histoire d'amour, un début de vie très difficile mais ensuite que du bonheur pour lui et toi.

    Le dernier acte d'amour est sans doute le plus difficile  à faire, nous avons le devoir de les laisser partir dignement.

    Je pense souvent à mon Rufus qui s'est endormi paisiblement et sereinement dans nos bras, il est à jamais dans notre coeur.

    Il était superbe ton Chinook.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :