• Chavailles

    Le ciel bleu et la sérénité.

    Nous sommes à Chavailles,  perché à flanc de vallée à 1190 m d'altitude.

     

     

    N°2

    Ce village dans la haute Bléone est très isolé.

    En été, il y a une trentaine de personnes tout au plus et en hiver 4.

    J'ai pu discuter avec 3 d'entre eux. Des hommes souriants et heureux de parler.

     

     

     

     N°3

    L'un  est berger et m' a complimenté sur"mes beaux Patous".
    Il n'avait jamais eu de chiens de protection et n'a connu que 2 attaques de loups.

     

     

    N°4

    Jusqu'en 1930,  pas de route simplement un sentier qui obligeaient les habitants à se déplacer à pieds pour aller se ravitailler à Digne  distante de 28 kms.

     

     

     N°5

    On vivait surtout en autosubsistance.
    Il y avait une école et les enfants avaient une bonne instruction primaire et une sérieuse éducation.

    Mais manque de travail et éloignement tous, petit à petit sont partis.

     

     

    N°6

    L'église a été reconstruite en 1842

     

    Chavailles

     

    N°7

    Aujourd'hui en hiver les maisons sont fermées.

    La petite route goudronnée est très sinueuse et pas recommandée.

     

     

    N°8

    Les brebis profitent du soleil de Décembre.
    Les journées sont courtes et l'ensoleillement y est bref dans les montagnes.

    Une autre vie .... un autre monde.

     

    Décembre 2018

     

    "Toutes les vies comptent des journées sombres, mais il est rare que l'on ne puisse trouver quelques plaisirs pour nous donner espoir.

    Un rayon de lumière qui traverse un nuage et nous rappelle toute la beauté cachée."

    (Odile Dormeuil)

     

    « 2019 ...est là !Montée au Cousson 1#3 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Janvier à 06:52
    Septsup

    un bien joli village mais en même temps on peut comprendre que vivre la haut l hiver ne doit pas être facile… gros bisous

    2
    Vendredi 4 Janvier à 06:54

    Bonjour Elisa,

    Une autre vie, un autre monde mais cela aurait bien convenu à ma personnalité !

    J'ai une préférence pour ta photo numéro 5.

    Bonne journée

    Gros bisou

    3
    Vendredi 4 Janvier à 07:16

    Je me souviens 

    Au cours d'une de mes balades 

    Dans ces parages

    Il y a des années de cela 

    D'avoir acheté du pain bio 

    Au milieu de nulle part 

    Comme si cette boulangerie artisanale

    Tombait du ciel 

    Merci pour tes photos splendides 

    Encore une fois 

    Une belle année d'échanges ...wink2

    4
    Vendredi 4 Janvier à 07:49

    Quelle belle balade sous ce beau ciel bleu ! Mais vivre l'hiver dans ces villages isolés ne doit pas être marrant non plus. On comprend que les jeunes veulent descendre dans les villes pour y trouver du travail. Cela me fait penser à Bonneval sur Arc qui est coupé du monde une bonne partie de l'année, un village tout en pierre magnifique. Profitez bien de ce beau temps, les jours vont commencer à rallonger, ouf... Bonne journée. Bisous.

      • Vendredi 4 Janvier à 08:11

        Bonjour Martine,

        Je connais bien Bonneval sur Arc pour y être allée souvent en été à l'automne et en hiver. C'est très beau, très pittoresque mais aussi extrêmement touristique. Beaucoup trop de monde à présent. Il y a une Station de Ski collée au village.

        Tu as à 4 kms de Bonneval le hameau de l'Ecot qui lui est plus tranquillou.

        Mais connaissant bien ces coins de Savoie et à présent plusieurs villages et hameaux de Haute Provence on ne peut pas du tout faire une comparaison.  Ici, c'est la désertification totale, les routes d'accès y sont parfois très difficiles et le tourisme nul.

      • christiane93
        Vendredi 4 Janvier à 18:05

        Tu dis "le tourisme nul!" je n'ai jamais compris pourquoi ce département si beau, est ignoré, et pourquoi rien n'est fait par les offices du tourisme quand ils existent! et même par les autorités, pourquoi????? mes enfants ont essayer en vain pendant 7 ans d'y vivre et d'y travailler, rien n'y a fait, ni le département, ni les communes, rien!!!! et tous ceux qui comme mes enfants ont voulu s'y installer au bout de qq années sont repartis!!!!

        Christiane93

      • Vendredi 4 Janvier à 19:14

        Bonsoir Christiane,

        Entre Provence et hautes montagnes de département des Alpes de Haute Provence est le plus vaste de la région PACA. Il est également le moins dense (23 habitants au km2).

        Tu as raison cette région est magnifique mais y travailler est très difficile. L'absence de pôle universitaire, d'industries ....les gens partent et vont chercher ailleurs.

        Puis, il faut l'admettre les gens du Sud sous un aspect jovial ne sont pas très chaleureux.

        En fait c'est surtout un département de retraités qui viennent y rechercher la douceur du climat, la beauté du paysage et la tranquillité.

        Nous avons attendu d'être à la retraite pour venir y habiter. Travailler et élever une famille en Haute Provence y est difficile.

    5
    Vendredi 4 Janvier à 07:49

    Comme tu dis : une autre vie, un autre monde ! Mais quelle sérénité dans cet endroit reculé, loin du stress constant des villes !

    Bisous à vous et belle journée.

    6
    Vendredi 4 Janvier à 08:20

    Authentique, sûr ! Espérons que les maisons ne tomberont pas en ruines petit à petit. Espérons que quelques personnes se prennent d'amour pour ce village et le pérennise. 

    7
    Last Chance
    Vendredi 4 Janvier à 08:27

    C'est vraiment très beau, un vrai havre de paix. Tes filles sont vraiment "tout terrain", même dans les bois!

     

    8
    Vendredi 4 Janvier à 09:18
    renejeanine

    un bien joli village, dans un coin perdu, et frappé par la desertification, 4 habitants  l'hiver, des courageux assurément, même le loup passe rarement !! et les touristes  guère plus !  bravo à  vus chers amis, de nous  faire connaitre ces petits coins abandonnés, mais pleins de charme ! bravo pour vos photos, belle image avec l'église et les deux "patous" heureuses ,merci pour la citation, portez vous bien, bonne fin de semaine, bisous de PPRené

    9
    Vendredi 4 Janvier à 09:34

    bonjour Elisa , une balade vivifiante dans ces montagnes et la neige  ah oui  j'aime !

    et les rencontres avec les moutons et le berger !  et quel beau village !   merci pour vos photos si belles   gros bisous 

    caresses à tous vos amis de compagnie !    a+  

    10
    Vendredi 4 Janvier à 09:53

    Un autre monde en effet, une vie sans doute très rude ce qui explique la désertification de ce genre de village. Les habitants doivent apprécier les rares visites en hiver, c'est bien de pouvoir échanger avec eux !

      • Vendredi 4 Janvier à 11:19

        Bonjour Petite marmotte,

        Pouvoir échanger avec les gens est un vrai plaisir. J'aimerais même pouvoir rester avec eux un bon moment pour qu'ils me racontent leur vie.

        Ils vivent en dehors de toute civilisation et certainement avec très peu. Mais ce sont des personnes souriantes et affables. Jamais une plainte malgré une existence rude.

    11
    Vendredi 4 Janvier à 10:03

    Un village paisible au flanc de la montagne, loin du monde, loin de tout - un vrai dépaysement !

     Je peux comprendre que ces hommes soient souriants car pour vivre dans un endroit aussi reculé, ils doivent avoir une belle âme.

    Le bonheur ne se trouve pas dans nos sociétés de consommation, il serait temps de le comprendre

    bonne et belle journée et gros bisous

    12
    Vendredi 4 Janvier à 10:07

    Une autre vie, un autre monde.. mais,
    Comme c'est beau, cette nature, ces paysages.
    Idéal pour un petit séjour reposant.
    De superbes photos comme d'habitude.
    Belle et heureuse année 2019  !
    Bises

    13
    Noiro
    Vendredi 4 Janvier à 11:00

    Sérénité c'est bien le bon mot il est joli ce village et conviendrait parfaitement à nos aboyeurs de service :-D

    Belle journée à vous, ici le soleil est timide, bisous TVB

      • Vendredi 4 Janvier à 11:14

        Oui, tu as raison. Lorsque les filles aboient dans ces lieux le son se réfléchit sur les parois et falaises. Cela fait écho.

        Bref ..... tout le monde (le peu de 2 pattes qui habitent là et tous les autres animaux) savent qu'elles sont là.

        C'est le point commun de tous les chiens de protection "aboyer" pour prévenir et dissuader.

        Pour nous parfois, il faut "s'accrocher" .... mais bon, elles font leur boulot !!!!!

    14
    Vendredi 4 Janvier à 11:03

    surprenant,ce  beau village quasi abandonné  en hiver Elisa...

    la vie  y doit être rude..

    de belles photos avec un coup de coeur pour ton septième cliché

    bonne journée

     

     

    15
    Vendredi 4 Janvier à 11:14
    nays1

    bonjour Elisa

    oh j'imagine qu'il a dû être content de papoter un peu, faut aime vivre solitaire là bas ☺

    ils savourent la beauté du paysage et le calme  ça vaut beaucoup

    bon WE Elisa  bisous et a ta tribu ☺♥

    16
    Vendredi 4 Janvier à 11:16

    Bonjour Elisa, 

    une bien sympathique escapade, 

    et voir ces gens ça doit être du bonheur 

    ils vivent autrement et ce n'est pas plus mal. 

    Passe un bon week-end, gros bisous

    Nadine

    17
    Vendredi 4 Janvier à 11:38

    Quel village charmant et quelle jolie citation.

    Tes photos sont superbes.

    Bisous Elisa

    18
    Twiggy 62
    Vendredi 4 Janvier à 11:51

    Bonjour Elisa,

    Si habiter l'été dans ces hameaux peut avoir un certain charme, y vivre l'hiver doit être particulièrement rude. Il faut vraiment être né dans cet environnement et avoir appris à vivre en autarcie. Chaque fois que j'entends parler d'un village isolé et peu peuplé, je pense au film "Regain". Je ne suis pas étonnée que les rares habitants aient envie d'échanger lorsqu'ils voient d'autres humains.

    Je trouve très vraie la citation d'Odile Dormeuil. Quand on fait le bilan d'une journée, on y trouve toujours quelque chose de positif.

    Bisous.

    19
    Vendredi 4 Janvier à 11:55

    Oui, c'est certainement une vie particulière dans cet endroit !
    Mais waouh ! que c'est beau !!!!
    Merci pour cet émerveillement...
    Bises et belle journée

    20
    Vendredi 4 Janvier à 15:05

    Je reviens prendre un bain de lumière ici, waouh, que c'est bon le grand air dans ces belles montagnes !

    21
    Vendredi 4 Janvier à 15:50
    Cléo
    C'est splendide cet endroit, mais pas pour y vivre à l'année... J'adore toutes tes photos : coup de coeur pour la numéro 7. Bises et bonne journée.
    22
    françoise
    Vendredi 4 Janvier à 16:39

    j'aimerais avoir une maison là haut

    un rêve

    23
    Vendredi 4 Janvier à 17:30

    J'admire ces personnes qui vivent éloignées de tout. Après elles, il n'y aura plus personne car la vie doit être vraiment trop difficile.

    Bises

    24
    Vendredi 4 Janvier à 17:42

    Bonjour Elisa.

    On a toujours du mal à imaginer que des gens ont vécu dans ces lieux  aujourd’hui quasis désertiques. Et pourtant ce fut bien le cas comme tu nous le rappelles. Quant à tes photos, au top, elles nous  prouvent combien il est difficile de vivre dans de tels lieux.

     Bises.

    25
    Vendredi 4 Janvier à 17:46

    Bonsoir Elisa
    Oui une vie rude à laquelle les jeunes ne sont plus habitués , il faut dire qu'avec la vie moderne ,  l'école obligatoire et ensuite ceux qui ont fait des études et qui ont vécu la vie  dure avec leurs parents n'ont pas  eu envie de vivre comme cela et partent et c'est normal , peut-être qu'un jour ils reviendront , du moins un de leurs enfants mais c'est peu probable .
    En tout cas c'est un très beau village e tu en as fait de très belles photos .
    Un gros coup de cœur pour la photo n° 5  .

    Bises

    26
    Vendredi 4 Janvier à 17:53

    Ces jolis villages de montagne où la vie diffère de celle des ville rude surement mais tellement en beauté

    Merci de tes photos partagées

    Bisous

    27
    elfie
    Vendredi 4 Janvier à 18:37

    bonsoir Elisa,

    Voilà encore un petit hameau tranquille qui ne doit pas voir beaucoup de monde en hiver, alors j'imagine que les rares habitants devaient être heureux de faire "jasette"!!! tout semble serein sur tes photos...J'aime bien le cadre blanc que tu  leur mets depuis quelque temps.. bisous

    28
    Vendredi 4 Janvier à 20:06

    Quand je te lis, je pense au petit village d'Espagne où vivait la grand-mère de Pierre. A son époque, il y avait du monde, c'était un village petit certes, le confort y était très sommaire,  mais d'après ce que me racontait Pierre , c'était vivant il jouait toute la journée avec des copains ! Il venait avec sa maman et ses frères et soeur pour passer 3 mois de vacances scolaires à la campagne. Nous y sommes retournés, c'est vraiment vide, il reste quelques fermes isolées dans la montagne, les maisons sont en ruine, par contre quelques artistes cherchent à s'y installer (maître-verrier, un peintre ) Espérons que cela va réussir à redonner un peu de vie à cette contrée perdue. Bises. FRANCOISE

    29
    Vendredi 4 Janvier à 20:10

    Bonsoir Elisa

    Un village qui doit être tranquille, tous les habitants doivent se connaitre.

    Je crois qu'il faut y être né pour y rester car pas beaucoup de commodités dans ce village.

    Je te souhaite une bonne soirée et un bon week-end, bisous

    30
    Samedi 5 Janvier à 06:45

    encore une très belle série, préférence pour la #3

    31
    Samedi 5 Janvier à 15:26

    En plus des paysages sublimes, de jolies rencontres authentiques...

    32
    Samedi 5 Janvier à 15:31

    Le travail à la ville, le confort de vie, l'appat du gain, sont à l'origine de la désertification des villages et je trouve cela bien regrettable. Tu arrives à leur redonner vie et j'aime çà.

    33
    lili
    Samedi 5 Janvier à 16:01

    Avec  un peu de retard étant partie je vous souhaite une bonne année plein de joie et de bonheur.Les photos sont toujours aussi magnifique.

    34
    Samedi 5 Janvier à 16:07

    Hello Élisa ! 

    Quel plaisir de retrouver quelques amis et amies dans mes dernières parutions, surtout après la décision prise fin 2018, il me fallait le faire, car je n'arrivais plus à suivre les Newsletter qui encombraient un peu trop ma vie privée… je ne sais pas si tu l'as lu lorsque j'ai repris mes parutions, de me forcer à rendre vos visites chez moi systématiquement dès que je le peux, en cliquant sur vos icônes pour arriver à vos dernières parutions, cela j'arrive à le faire quand même ! et, ce n'est que du plaisir pour moi de retrouver ainsi certains d'entre-vous. 

    Tout d'abord, Merci pour tes Bons Vœux pour cette nouvelle Année, à mon tour de vous  souhaiter une Bonne et Heureuse Année à vous deux, sans oublier vos deux belles boules blanches, une Année pleine de jolies balades dans votre merveilleux pays, de beaux voyages et toujours d'aussi belles photos qui nous font rêver !

    Parfois, quand on randonne en montagne, on trouve ces beaux petits sanctuaires très insolites, dans l'immensité de ces belles montagnes et dans ces grandes solitudes...une fois, en Suisse, près de l'Italie, je randonnais tout seul et je suis tombé sur l'un de ces sanctuaires, avec une petite vierge blanche, une bougie allumée, et un petit bouquet de fleurs sauvages toute fraîches !!! à 2800 mètres ! et, que ce petit village me paraît calme et serein au beau milieu de nulle part, où il doit faire bon vivre quelques jours de repos ! 

    Bon Week-end et peut-être à bientôt !

    Gilbert

     

     

     

    35
    Samedi 5 Janvier à 21:34

    Elisa bonsoir,

    Un tel billet dans ce monde perturbé. Cela fait tellement de bien.

    Tes photos sont magnifiques Et en plus tu as fait de belles rencontres lors de cette randonnée.

    J'adore la dernière photo en noir et blanc le berger et son troupeau.

    Bonne soirée Elisa

    36
    Dimanche 6 Janvier à 10:39

    C'est certain, on ne peu que vous complimentez pour vos deux chiens, ils sont magnifique et surtout épanouis.

    Quel bonheur de voir vos montagnes et ce beau ciel plus, ici ce n'est que bruine et ciel gris.

    37
    Dimanche 6 Janvier à 10:52
    Framboise à Pornic

    Un autre monde, ça c'est sûr, et pourtant beaucoup de jeunes ont envie de revenir à cette façon de vivre , des villages se meurent et pourtant je pense que des jeunes voulant s'installer pour l'élevage de bétail, chèvres, moutons, vaches ,  Légumes bio, fromages etc ... seraient intéressés .

    Je me trompe peut être, mais quand tu dis que DIgne est à 28km, ça ne fait pas si loin pour aller vendre ses produits au marché

    Ce village a l'air si beau , dommage qu'il tombe dans l'oubli 

      • Dimanche 6 Janvier à 11:23

        Bonjour Françoise,

        28 kms effectivement ce n'est pas le bout de monde.

        Mais là, la route est une route de montagne étroite parfois à ne pouvoir se croiser.

        Comme tu peux le voir il y a des moutons mais rien d'autres.Ce ne sont pas des terres riches pour y planter quelque chose.

        Les jeunes familles ne peuvent vivre à l'année longue. Comment faire pour scolariser les enfants ? (éboulis et routes glacées).

    38
    Dimanche 6 Janvier à 14:56
    Merci de redonner vie à ce petit hameau hors du temps. C'est compréhensible que les jeunes ne voulant plus vivre aussi isolés que leurs aînés soient partis dans la vallée. Et quand l'école ferme, il n'y a plus de vie possible sur place. C'est dommage et ce n'est pas nouveau, déjà Giono parlait de tous ces endroits isolés et désertés de notre Provence, et des villages entiers sont aujourd'hui bien délabrés un peu partout (j'en vois aussi en Haute-Loire). Merci en tous les cas pour tes beaux reportages. J'en profite pour te souhaiter à toi et ta famille, ainsi que tes beautés à 4 pattes, une belle année 2019 avec plein de jolies randonnées en montagne à partager et bien sûr la santé. Bises
    39
    Laurence C
    Dimanche 6 Janvier à 16:06
    Laurence C

    Derrière ces paysages idylliques, la vie de berger est aussi sans doute un dur labeur, gérer le troupeau, les attaques de loups, se mêlent les naissances mais aussi la mort parfois. Une vie de solitaire que ces hommes ont choisi par passion, de génération en génération.

    Ces villages isolés me rappellent la région natale de mon père, il me parle aussi de la désertification des petits villages des Abruzzes, les vieux meurent et les jeunes s'en vont.... ou ne font pas grand chose  de leur vie !

    Bisous et bon dimanche.

    40
    Lundi 7 Janvier à 12:22

    Bonjour Élisa

    Un coin au milieu de nulle part, il y en a quelques-uns comme ça dans les Alpes. Sans atteindre une telle désertification, ainsi en Tarentaise, il suffit de quitter les routes de fond de vallée pour découvrir ces villages, ces hameaux de l'adret (voire même de l'ubac) où on se demande comment font leurs habitants durant la difficile saison d'hiver pour se déplacer et aller travailler. On s'aperçoit aussi que la notion d'échanges est restée forte ainsi les dimanches après-midis, s'il fait beau les gens vont et viennent, se baladent, rendent visite à leurs voisins des villages proches. Un art de vie qui s'est perdu ailleurs...

    Bises savoyardes

    41
    Lundi 7 Janvier à 19:05
    JP65

    Bonjour Élisa, eh bien je peux te dire que tu commence très bien l'année, en effet tes photos me procurent beaucoup d'émotions: elles sont d'une clarté parfaites, les couleurs très belles ainsi que la netteté de tes photos. A tu changé d'appareil ou de logiciel retouche photo?

    C'est pas grave seul compte le résultat, un grand bravo et c'est une fois de plus un régal de te rendre visite ! Merci Élisa.

      • Lundi 7 Janvier à 19:12

        Bonsoir JP,

        Merci pour tes compliments. Je n'ai rien changé du tout.
        Mais je pense que c'est la luminosité de notre région qui en est la cause.
        La lumière d'hiver y est très belle.

    42
    Mercredi 9 Janvier à 19:17
    Faustine2

    j'ai aimé ce billet ,beau village ,j'aime ces couleurs sous cette belle lumière.les  arbustes  aux feuillages colorés,cuivrés..une belle balade.bonne soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :