• Retour à la bergerie

    L'été 2017 a été extrêmement difficile, par une sécheresse exceptionnelle pendant trois mois.

    Nous sommes en Octobre et les pluies tant attendues ne sont pas encore venues.

    L'herbe est rase et brûlée. Il ne reste rien ... juste du chaume que les brebis doivent se contenter.

     

     

     

    N°2

    Petit à petit les troupeaux redescendent des montagnes.

    Il est temps de rentrer en bergerie.

     

     

     

     N°3

    Certains repartent dans de grands camions aménagés.

    D'autres cheminent sur les routes dès le lever du jour.

    Le trajet est long pour les bêtes comme pour les hommes !

     

     

    N°4

    Parfois, la tentation est trop grande et les bêtes se dirigent vers les talus.

     

     

     N°5

    Puis, il faut traverser villages et bourgades.

    Là, on ne flâne pas !

     

     

     N°6

    "L'ancêtre"reprend alors du service .

    Il est avec ses chiens, donne des conseils et se fait obéir !

     

    Octobre 2017

    (Toutes les photos sont prises du côté d'Allos en Haute Provence)

    Pas facile souvent de faire des clichés de bonne qualité car nous sommes pris au dépourvu dans une "mer de brebis, de chèvres, d'ânes".

    Le troupeau est encadré par plusieurs chiens de conduite et de protection.

    Avec Meije et Ilona  .... Tout ce beau monde donne de la voix.

     

    Retour à la bergerie

     

    « Octobre en montagneUn jour d'Octobre à la maison »

  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Octobre 2017 à 19:10

    Bonsoir Elisa,

    En attendant les enfants pour le diner,  je viens lire ton bel article.

    C'est vraiment une chose dont j'aimerais être spectatrice : le retour des brebis.

    Tu sais à quoi je pense à voyant des photos ? Le magnifique roman de HEIDI que j'ai lu étant jeune.

    Bonne soirée

    Doux bisou

      • Mercredi 18 Octobre 2017 à 09:39

        Bonjour,

        Je pense que dans l'histoire d'Heidi ce ne sont que des chèvres.

    2
    Mardi 17 Octobre 2017 à 19:23

    Tu fais de très belles photos !!

    Vises Elisa et bonne soirée

    3
    Mardi 17 Octobre 2017 à 19:27

    Bonsoir Elisa

    C'est vrai que l'herbe n'est pas bien verte par  rapport à chez nous, les bêtes doivent quand même souffrir de cette chaleur

    Et oui les anciens savent beaucoup de choses, il faut écouter leurs conseils

    De belles photos j'aurais aimé voir ça

    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

    4
    Mardi 17 Octobre 2017 à 19:36

    Wow, ce doit être tellement impressionnant, que c'est beau à voir! Bise, bonne soirée tout en douceur!

    5
    Mardi 17 Octobre 2017 à 20:01

    Certains passent par Collobrières dans le Var, j'y suis allée une année, c'est tellement beau à voir et il y avait plein de monde pour les saluer... J'avais adoré et tu me remémores tout ça, j'éprouve beaucoup d'émotion. mais... On ne peut pas tout avoir.

    6
    Mardi 17 Octobre 2017 à 20:18

    J'aime beaucoup le dernier cliché.

    Bises

    7
    Mardi 17 Octobre 2017 à 20:19

    C'est vrai que l'été a été super chaud et sec (sauf chez moi, ici tout est vert sans problème et aujourd'hui et jusqu'à la fin de la semaine au moins il pleut), tes photos sont jolies et la balade superbe

    8
    Twiggy 62
    Mardi 17 Octobre 2017 à 21:08

    Bonsoir Elisa,

    Un régal. Toutes tes photos sont très belles. Les deux premières montrent à quel point les bêtes ont du souffrir de la sécheresse. J'aime beaucoup la photo n° 6, le noir et blanc lui donne encore plus de véracité.

    J'avais toujours rêvé de suivre un troupeau sans espoir de voir se réaliser ce souhait or, en début d'année, nous avons appris par des amis, qu'à une quarantaine de kilomètres de chez nous, dans les monts de Flandre, deux éleveurs passionnés avaient remis la transhumance au goût du jour. Le lundi de Pentecôte, une vingtaine de moutons et 2 chèvres sous la bonne garde de 2 chiens de berger ont donc parcouru 6 kilomètres pour partir en estive au sommet du Mont des Cats (300 m d'altitude tout de même). Cela va te paraître comique en comparaison de ton billet du jour mais des centaines de personnes ont suivi ce cortège. Quant à moi, même si c'était à très petite échelle, j'ai vécu quelque chose d'exceptionnel car cela nous a permis de nous rendre compte de ce que c'était que de mener un troupeau à bon port et de voir travailler les chiens. Cette transhumance, qui avait lieu pour la troisième fois, est connue pour être la plus petite de France et on en trouve trace sur internet (chercher à transhumance Berthen).

    Bisous.

      • Mercredi 18 Octobre 2017 à 09:38

        Bonjour Jocelyne,

        J'ai regardé et c'est vrai que c'est tout "rikiki et tout mignon" cette transhumance. Mais comme c'est rare dans ton coin de France le succès est assuré.

        Il y a un monde fou pour accompagner ces brebis en estive.

        Sur les photos que je montre, nous nous trouvons là sur leurs chemin sans le savoir. En un rien de temps nous sommes entourés. Ce n'est pas du tout folklorique c'est vraiment le quotidien des bergers et des animaux.

        En fait pour nous avec Ilona et Meije il serait impensable de venir là sciemment ... Tu penses bien qu'elles aboient, que les chiens qui sont dans le troupeau aboient aussi et que parfois les brebis prennent peur et veulent rebrousser chemin.

        Ce sont des scènes intenses. Les bergers montrent leurs savoirs aidés par les chiens de conduite. En quelques instants ils savent remettre  toutes les brebis récalcitrantes dans la bonne marche.

    9
    Mardi 17 Octobre 2017 à 21:50

    Bonsoir Elisa,

    et oui un long parcours pour tous .

    Tes photos sont très belles.

    Passe une bonne soirée, bisous

    Nadine

    10
    Mardi 17 Octobre 2017 à 22:22

    bonsoir à tous les deux , oui la pluie ! nous on en a eu + qu'il en fallait cet été en Bretagne !  

    et il en faut pourtant ... la nature en a besoin  ! superbes tes photos et tous ce troupeau cherche l'herbe !

    oui les chiens !  ce ne doit pas toujours être facile  mais bon !!  gros bisous belle soirée A+

    11
    Mardi 17 Octobre 2017 à 23:41

    Ce doit être impressionnant la traversée des villages de ces immenses troupeaux, avec les bergers et les chiens ! Ca sent le mauvais temps, tout ça ! Gros bisous Elisa, à bientôt. FRANCOISE

      • Mercredi 18 Octobre 2017 à 09:45

        Bonjour Françoise,

        Il y a tellement de moutons ici que les troupeaux sont en transhumance depuis plus de 3 semaines.

        Il y a ceux qui repartent en camions et cela se déroule suivant un calendrier serré. Ceux qui descendent des massifs pour retrouver des camions et ceux qui retournent seuls dans les bergeries. Il est temps de rentrer au bercail ..... bientôt Novembre. Il ne faut surtout pas qu'ils soient pris dans la neige. Puis, vraiment il n'ont plus rien à manger. Pour moi en ce moment ils font de la survie !

    12
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 05:59

    Bonjour Elisa. Ta série du jour me touche tout particulièrement car c'est en suivant durant quelques heures une transhumance en Oisans que j'ai découvert les Borders collie et en suis tombée amoureuse.  J'ai beaucoup de photos de cette transhumance mais à l'époque je faisais des photos en 1200x800 avec un petit apn de peu de pixels et du coup je ne les montre pas. Ta série me fait revivre tout ça... ce fut une période qui est restée gravée dans ma mémoire alors merci. Bisous et bonne journée

    13
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 06:55

    Coucou Elisa. Ma préférence à la 4ème car on est vraiment au milieu de l'action. J'espère que les pluies vont enfin arriver. Ici, nous avons eu plus de pluie que dans ta région mais le beau temps qui règne depuis plusieurs jours assèche aussi le terrain. Nous avons eu quand même un mois de septembre assez arrosé dans certaines régions de Suisse. Mais il est vrai que le déficit d'eau se fait sentir car en hiver, nous n'avons pas eu beaucoup de précipitations, ni de neige, ni de pluie. Je t'embrasse et te souhaite un bon mercredi.

    14
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 07:00

    Beautiful photos, Elisa!  I love seeing all the sheep and the views are lovely!

    15
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 07:13
    renejeanine

    bonjour chers amis, oui les paturages sont un spectacle de désolation, encore plus pour les brebis qui n'ont que ça à manger, superbes ces images du retour du troupeau bien encadré par les chiens et les bergers, Meije et Ilona ont du donner de la  voix au passage ! bonne et heureuse journée,  amitiés et grosses bises de PPRené

    16
    Christiane93
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 08:50
    Que de souvenirs! J ai assisté plusieurs fois à cette transumance à St André les Alpes et mon petit fils qui courrait après!il avait 4 ans et maintenant 23! Douce journée. Bises
    17
    ma
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 09:06

    Bonjour Elisa

    Ce doit être une émotion particulière de se trouver au milieu de ces troupeaux - tes photos "transpirent" l'âme du moment, et je les trouve très belles

    bonne et douce journée et gros bisous

    18
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 09:43

    C'est un truc que j'aimerais bien faire une fois dans ma vie! La transhumance!

    Bonne journée!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    19
    Kri
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 10:44

    J'ai pu assister à une transhumance ... c'est magnifique!

    20
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 10:54

    Bonjour Elisa.

     Merci pour ce reportage bien vivant d'une tradition, ou plutôt une obligation séculaire. J'espère que tous ces troupeaux auront de quoi manger dans les bergeries car la  sécheresse a atteint de vastes secteurs, réduisant également les réserves de fourrage.

     Bises.

     

    21
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 11:52
    nays&

    hello Elisa

    vrai que la sécheresse pour les animaux n'a pas été pour les satisfaire   le vert est quasi totalement absent  le désert ...

    c'est sympa la traversée des villages avec les moutons  ça fait une chouette diversion..espérons que l'année prochaine l'herbe sera plus verte

    douce journée Elisa et grosses bises a la tribu ♥♥

    22
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 11:55

    des photos spectaculaires Elisa

    avec un coup de coeur pour l'avant-dernière...

     

    passe une belle journée

     

     

     

    23
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 15:40
    Robert

    Quelle belle série, comme tu sais, on ne peut voir ce genre de choses par ici c,est pourquoi je les apprécie encore plus.

    24
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 16:10

    Magnifiques photos de transhumance. On devrait faire un conservatoire pour préserver la transhumance, amener les enfants voir cela, leur faire comprendre que la vie ne peut se concevoir sans la nature, les animaux, les fleurs, les arbres, et les hommes.

    Dans le Var, près du bord du mer, il ne pleut pas non plus....

    25
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 18:13

    Tes photos comme toujours ont une grandeur exceptionnelle... Ici les brebis sont redescendues des sommets depuis un peu plus de temps mais nos régions sont différentes...je n'aime les voir à monter entassées dans les camions quand elles arrivent au grand pré..je n'aime voir des animaux dans des camions...cela rappelle des tristes sorts vers les couloirs de la mort... Les vaches sont elles aussi redescendues de même que les ânes... Ce sont de grands troupeaux de nos jours avec souvent un seul berger et ses chiens bien sûr...

    Jeune je voulais être chevrière car j'ai un grand amour pour les chèvres...

    Merci de ton partage ,de cette lumière,de tes paysages...

    Manque de pluie,trop de pluie...Manque de soleil,trop de soleil...Manque de neige,trop de neige...Il faut que... On entend cela beaucoup...je crois qu' il en est simplement ainsi et que nous devons vivre avec ce qui nous est donné et  cela reste peut être la seule chose dans ce monde sur laquelle l'Homme ne peut intervenir et imposer...

     

    Belle fin de semaine à toi..et à tes compagnons...

      • Mercredi 18 Octobre 2017 à 18:46

        Bonsoir,

        Il y a des peu de vaches ici.

        Les ânes, chèvres et moutons sont souvent ensemble. Moi, non plus je n'aime pas les voir entassés dans ses énormes camions à plusieurs étages.

        Tu dis que l'homme ne peut intervenir ou imposer. Je crois que si l'homme avait moins pollué il n'y aurait pas ce réchauffement climatique  que nous connaissons et que la nature se porterait bien mieux.

      • Mercredi 18 Octobre 2017 à 20:25

        Merci Elisa...

        Oui chez vous l'herbe n'est pas assez grasse pour les vaches je pense..Il y a quand même plus de brebis et moutons mais aussi les troupeaux de vaches en alpage...

        Pour l'Homme certes il a fait le "mal"et la Nature le lui fait savoir... mais je voulais dire que s'il pouvait en plus faire la météo à sa volonté ce serait terrible.

        Belle soirée nuit

    26
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 19:14

    Bonsoir Elisa,

    c'est vrai que c'est plus sec que par chez nous. Que vont-elles manger cet hiver? Est-ce que les récoltes de foins ont été assez suffisantes? Je n'ai jamais assisté à un retour ni à une montée vers les sommets. Cela doit-être magnifique à voir avec tous ces animaux. Gros bisous et douce soirée

    27
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 19:39

    La beauté de ses photos est dans leur naturel, c'est la capture instantanée d'appréciables moments de vie...

    Sur l'Aubrac , c'est encore l'estive mais l'herbe devient rare , donc se prépare activement la Dévalada !

    28
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 19:42
    SeptsSup

    eh oui... berger c est un métier... et si l on veut bien soigner ses bêtes un travail à plein temps... bisousss

    29
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 20:36

    Elisa bonsoir,

    J'apprécie beaucoup tes billets sur tes rencontres en randonnée.

    Mais j'aime mieux la montée des troupeaux que la descente. Ça sent la fin des beaux jours...

    J'aimerai bien un jour me retrouver à partager quelques kilomètres au milieu d'un troupeau de moutons.

    j'aime beaucoup ta dernière photo.

    Bonne soirée Elisa

    30
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 21:56

    Hello Elisa,

    Une jolie scène de vie à la montagne au coeur de l'action.

    Même si ce n'était pas facile à photographier, le résultat est plus qu'honorable.

    Bravo  et bonne soirée.

    Bises.

    31
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 22:09

    Les images sont très belles mais on comprend qu'il ne reste que de l'herbe "grillée"; il est grand temps que les troupeaux descendent.

    32
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 22:24

    Bonsoir !

    Ce sont de sacrées petites tondeuses sur pattes ! Au moins elles, elles ne polluent pas...

    Et les petites crottes servent d'engrais...et avec la laine on fait des vêtements si doux et chauds !

    Gilbert

      • Jeudi 19 Octobre 2017 à 06:45

        Bonjour Gilbert,

        La plupart des gens voit le pastoralisme de manière très bucolique voire biblique. C'est l'image aussi que l'on veut donner.

        Non, les crottes ne sont pas des engrais. Les traitement anti-parasitaires transmettent  des maladies aux herbivores sauvages. La terre et l'herbe est contaminée par les déjections. Un exemple très concret la brucellose chez les bouquetins des Alpes.

        Les broutages sévères, le piétinement des immenses troupeaux, les déjections ..... non, le mouton n'est pas l'ami de la montagne.

    33
    Philippe Debiève
    Jeudi 19 Octobre 2017 à 09:16

    On ne peut plus nier à présent les consèquences du réchauffement climatique, les régions du sud souffrent davantage de fortes chaleurs, de la sécheresse et/ou autres catastrophes telles que incendies, orages violents avec fortes pluies et coulée de boue... les hommes et les animaux devront maintenant apprendre à vivre avec... la bergerie peut maintenant les acceuillir pour se nourrir et se reposer quelques mois, merci Elisa pour ton reportage. Bise

    34
    Noiro-Françoise
    Jeudi 19 Octobre 2017 à 10:18

    Superbe reportage, ce doit être beau à voir. Belle journée, bisous

    35
    Jeudi 19 Octobre 2017 à 13:10

    très belles images de la vie pastoral ! et oui ici aussi c'est sec vivement la pluie 

    36
    JP65
    Jeudi 19 Octobre 2017 à 14:05

    Bonjour Élisa, tes photos montrent très bien la vie de ces brebis et des bergers malgré cette sécheresse qui n'en fini pas. Ta dernière photo aura ma préférence. Bises et bonne fin de semaine.

    37
    Vendredi 20 Octobre 2017 à 11:09
    Philippe Bullot

    A la montée comme à la descente, c'est toujours touchant à voir.

    Bonne journée Élisa.

    38
    Dimanche 22 Octobre 2017 à 12:00

    Les photos du troupeau sont M A G N I F I Q U E S.

    Celle en noir est blanc est touchante avec "l'ancien" qui reprend du service...

    39
    Lundi 30 Octobre 2017 à 15:11
    Xtian

    Coucou Élisa

    Dans les Alpes du Nord, les troupeaux quittent habituellement les estives depuis la mi-septembre et je me doute qu'ils ont fait de même cette année malgré la sécheresse. Parfois, les éleveurs traînent à redescendre vers les plaines et la neige arrive imposant des opérations de sauvetage ...

    Bises 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :