• Alors que j'étais à l'extérieur  de chez-moi. Une personne m'a demandé où j'habitais.

    Lorsque j'ai dit que j'habitais dans les Alpes de Haute Provence.

    Le visage radieux cette même personne m'a dit : "Quel bel endroit ... vous connaissez Majastre ?"

    Bien non, je ne connaissais pas Majastre.

     

    De retour à la maison et après avoir fait des recherches sur l'endroit nous y sommes allés.

     

    L'embranchement de cette route n'était pas très loin de chez-nous (une vingtaine de minutes de voiture)

    Mais ensuite, les choses sont devenues plus sérieuses.

    Nous sommes partis sur une route non sécurisée et très étroite durant 17 kilomètres.

    Croyez-moi, 17 kilomètres sur une route si tortueuse avec les falaises d'un côté et le précipice de l'autre c'est long.

     

     

    N°2

    Nous n'avons rencontré aucune âme qui vive.

    Soulagement, car je me demande comment nous aurions pu faire pour nous croiser.

     

     

    N°3

    L'endroit y est sauvage et fort beau.

     

     

    N°4

    Nous sommes bien fin mars, même avec les coloris roux.
    Les chênes blancs gardent leurs feuilles jusqu'à l'arrivée des nouvelles.

     

     

     N°5

     

     

    N°6

     

     

    N°7

    Nous avons laissé les falaises pour une partie de prairies.

    Cet arbre seul au milieu de rien m'a plu.

     

     

    N°8

     

     

    N°9

     

    Majastre #1

     

    N°10

    Une végétation de cistes, lavandes sauvages, thym,  petits chênes.

    Mais nous ne sommes pas encore arrivés .....nous poursuivons.

     

    Fin Mars 2018

     

    "La solitude est nécessaire pour reprendre l'équilibre et faire le point sur soi-même"

    (Henri-Frédéric Amiel)

     

    Majastre #1


    49 commentaires