• Le vieux Bras-d'Asse et ses oliviers.

    De la route les ruines sont impressionnantes.

    Les murs sont très épais assemblés avec d'énormes galets charriés autrefois par la Durance.

     

    Au XVIe siècle la situation était compliquée dans les villages de Haute Provence.
    Quatre armées se battaient les unes contre les autres.
    Celle du roi de France, celle du Duc de Savoie, celle des catholiques et celle des protestants.
    Ils étaient pris par les uns, repris par les autres.

    Les villages furent également touchés par la Peste en 1720.

    En période de sécheresse la vie y était impossible. Alors en 1913 ce fut l'abandon total du village.

     

     

    En 1979 le Vieux Bras d'Asse a été racheté par une société civile qui comprend une vingtaine de familles.

    On a pu restaurer  certaines maisons et garder une âme à cet endroit.

    Mais la visite dans les ruines est risquée car la pente est instable envahie de végétations.

     

     

     Tout autour ce sont des oliveraies.
    L'olivier arbre symbole du Sud se plait dans les Alpes de Haute Provence.
    Il pousse dans un sol aride et certains arbres sont plusieurs fois centenaires.

     

     

    Déterminer son âge exact est quasiment impossible.

    Mais plus le tronc est noueux plus il est vieux.

     

     

     Ces arbres ont pu voir plusieurs générations. Offrir leurs fruits et ainsi pourvoir aux besoins des gens.

    Il représente l'abondance, la force, la ténacité et la longévité.
    On peut trouver des oliviers de plus de 2000 ans.

     

     

     Souvent associé au soleil, aux cigales, à la cuisine du Sud il est pour beaucoup le symbole de la Provence.

     

     

    La pluie n'est pas tombée depuis 2 mois, le sol est sec.

    Ilona tire la langue sous un ciel immuablement bleu. Nous sommes en Février.

     

     

     "Le cabanon des olivades".

    Les olivades sont la récolte des olives de fin Octobre à la fin Novembre.
    Les familles se réunissent et ce sont les rires, les discutions, les repas sous les arbres, le vin et le soleil.

    "C'est un plaisir des doigts et c'est un plaisir de l'esprit. C'est le plaisir de toucher les olives grasses et d'en avoir les mains pleines." (J. Giono)

     

     

    La taille des oliviers se fait en Février et Mars. Pour vivre vieux et donner de bons fruits l'olivier doit être taillé.

    Peint par Cézanne et Van Gogh. Chanté et loué par Mistral et Giono. Il est symbole de la paix et de la sagesse.

    Un arbre que l'on apprend à aimer. Mettre sa paume sur son tronc, le caresser et en découvrir un bien-être.

    L'arbre pousse environ jusqu'à 800 mètres d'altitude.

     

     

     Notre "Belle du Sud" .... si petite devant cette énorme agave.

     

    Février 2022

     

    "La vraie sagesse de la vie consiste à voir l'extraordinaire dans l'ordinaire"

    (Pearl Buck)

     

    Le vieux Bras-d'Asse et ses oliviers.

    « RenouveauGordes, le phare du Luberon. »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Mars à 07:15

    J'aime beaucoup les oliviers. les premiers oliviers poussent pas si loin de chez moi mais bien sûr, bien protégés!

    Les maisons abandonnées m'ont toujours rendue un peu triste.

      • Jeudi 3 Mars à 14:41

        Bonjour Martine,

        Tu veux certainement parler de Brisson Saint Innocent sur les rives du Lac du Bourget. Oui, il y a quelques oliviers et c'est tellement surprenant.
        On dit aussi en parlant de ce village "la Nice Savoyarde" en raison de la présence d'un micro-climat.

        Les hivers n'y sont pas très rigoureux par contre la pluviométrie est l'une des plus élevée en France.

    2
    Jeudi 3 Mars à 07:45

    Merci 

    Les oliviers

    La pierre 

    Tout cela me parle 

    Je viens t'apprécier un peu de ta et (ma) Provence 

    Bonne journée @ vous deux sans oublier le compagnon à quatre pattes très photogénique 

    3
    Jeudi 3 Mars à 07:58

    Encore un superbe endroit à découvrir bien que tu expliques que ce soit risqué de visiter ces ruines... Mais, en général, c'est justement ce qui m'attire mais sans prendre de risques inutiles, bien sûr !

    4
    Jeudi 3 Mars à 08:04

    J'imagine que ces constructions en gros galets n'étaient pas aussi faciles qu'un empilage de pierres, qui doivent mieux s'encastrer... et les guerres incessantes aidant, on comprend que tout finisse en ruines !

    L'olivier est un arbre du sud, qui semble indestructible... nous avons beaucoup d'oliviers sauvages ici et tous les ans on fait la cueillette des olives Françoise et moi. Ensuite je les prépare (il faut du temps !) et je les conserve, pour faire la tapenade... yes

    J'aime bien la photo où ton mari et Ilona semblent avoir coupé l'olivier en deux ! happy

    Bisous et bonne journée

     

      • Jeudi 3 Mars à 14:44

        Bonjour Luc,

        C'est vrai qu'il fallait les grimper ces fameux galets et c'était rudement physique. Il devait y avoir des ânes et des mules.

        Il faudrait que tu donnes ta recette pour faire la tapenade. Nous, nous les cueillons en Décembre et nous les préparons pour l'apéro (mais entières)

    5
    Jeudi 3 Mars à 08:12

    Impressionnant les ruines de cet ancien village.

    En te lisant, on apprend beaucoup de choses sur ce lieu mais aussi sur les superbes et imposants oliviers.

    Merci et douce journée.

    Gros bisous

    6
    Jeudi 3 Mars à 08:30

    Coucou Elisa,
    Ils sont magnifiques ces Oliviers.
    J'aime ces arbres aux troncs si tortueux.
    Très joli ce hameau, et c'est super s'il est restauré.
    L'Agave de la dernière photo est splendide aussi et c'est vrai qu'Ilona semble bien petite en comparaison.
    Bisous et caresses à ta tribu. Bonne journée à vous tous.

    7
    Jeudi 3 Mars à 08:32

    Quel beau village abandonné..c'est triste qu'il soit abandonné, de belles photos j'aime beaucoup les oliviers.. on en manque pas dans l'Hérault .. Jolie la pose d'Ilona devant l'agave..

    Bonne journée Elisa gros bisous 

    8
    Jeudi 3 Mars à 08:54

    Devant la maison en Vendée,  de part et d'autre de l'escalier , il y a 2 arbres qui ressemblent à des oliviers ,mais mon mari est sceptique. Peut-être existe t-il différentes espèces. Moi, je suis persuadée que ce sont des oliviers très tortueux où viennent de nombreux oiseaux s'y percher.

      • Jeudi 3 Mars à 14:46

        Bonjour Mireille,

        Tu devrais m'envoyer une photo et je vais te dire. Il me semble que les oliviers sont tous les mêmes qu'ils soient français, espagnols, Italiens ou encore Grecs ou turcs

    9
    La zab
    Jeudi 3 Mars à 09:06
    La zab
    Elisa bonjour, quel joli billet. J'aime beaucoup cet arbre majestueux. Le seul souci c'est qu'il n'aime pas le froid et par grand hiver, il gèle. Un bien joli billet Elisa. Merci beaucoup
    10
    Christiane93
    Jeudi 3 Mars à 09:07
    Quelle merveille tu nous montre! Ces oliviers si âgés et toujours vivants ! Mettre les mains sur leur tronc, sentir leur force, je le fait souvent en forêt et quel bienfait je ressens ! C est triste ces villages vides, quand nous avions notre camping car nous avons traversé plusieurs et à chaque fois j en avais le cœur serré ! Douce journée et gros bisous.
    11
    Jeudi 3 Mars à 09:14

    Coucou,

    Superbe article comme toujours.

    J'adore ta bannière. J'aimerais bien suivre une transhumance, cela doit pouvoir se faire ici.

    Bonne journée

    Gros bisou

    12
    Jeudi 3 Mars à 09:18

    bonjour Elisa , ah oui c'est triste de voir un village abandonné  mais bon dans la vie il y a des choix à faire ,

      merci pour les photos qui me font découvrir ce lieu , et les restaurations ne doivent pas être simples !!! 

    et les oliviers  waouh  ils sont magnifiques ++++ , et Ilona toujours si belle  gros bisous a+

     

    13
    Jeudi 3 Mars à 09:21

    Quel plaisir de découvrir ces vieilles pierres et ces oliviers. Ils sont remarquables. Certains doivent être très âgés quand on voit la forme et la grosseur de leurs troncs. Et tout un symbole surtout en ce moment. Merci Elisa pour ce très joli billet.

    bonne journée

    gros bisous

    14
    Jeudi 3 Mars à 09:41

    Ce village abandonné puis aujourd'hui restauré est magnifique ! Je n'y suis jamais allé pourtant je sais où il se trouve...Les oliviers sont magnifiques, ils ont échappé au gel de l'hiver 1956 parce que le froid avait retardé la montée de sève alors que ceux plus au sud n'ont pas pu résister. C'est souvent ainsi. Je vois que chez toi aussi c'est bien sec, la Provence souffre déjà beaucoup et le printemps ne s'annonce pas aussi beau qu'habituellement... Bises et une bonne journée

      • Jeudi 3 Mars à 14:55

        Bonjour Manou,

        J'ai toujours entendu dire que l'hiver 1956 avait été glacial. Que les oliviers dans le Vaucluse et le Gard explosaient sous le froid.

        En Haute Provence, je ne peux te dire mais il me semble qu'ils ont pu échapper au gel. C'est vrai qu'il y fait plus froid et que la sève en février n'est pas encore remontée.

        Notre hiver cette année a été extrêmement ensoleillé mais aussi hyper sec. La dernière pluie date du 14 févier et depuis plus rien mais encore des nuits et des matins très froids. Tout est archi-sec et grillé.

        Hier nous étions du côté du Vaucluse et tout de suite l'air y est plus humide. Ici, l'air y est sec ..... je te dis c'est "l'Arizona" !

    15
    Vagamonde-bis
    Jeudi 3 Mars à 09:48
    Ah oui, quand je pense Provence, je pense oliviers mais aussi soleil, cigales et lavande...
    16
    Jeudi 3 Mars à 09:59

    Bonjour Elisa , 

    et bien si les oliviers pouvaient parler, ils en auraient à nous raconter. 

    En effet Ilona a l'air petite devant cette magnifique agave. 

    Passez une bonne journée, ici gelées et puis soleil, gros bisous, 

    Nadine

    17
    Jeudi 3 Mars à 10:01

    bonjour chers amis , superbes ces ruines du vieux Bras d'Asse, situées dans un milieu rude, elles sont certainement  difficiles à restaurer ! impressionnant ce vieux village, mais le plus étonnant ce sont ces vieux oliviers , avec des troncs extraordinairement sculptés ! oui le sol est sec, tout comme chez nous, rares pluies cette année , superbes images avec Ilona, en particulier les deux dernieres ! et l'ensemble des photos ...bravo Elisa ...merci pour la citation, portez vous bien amities et bises de PPR

     

    18
    Jeudi 3 Mars à 10:15

    Bonjour Elisa

    Comme ces arbres sont magnifiques

    Et Ilona royale devant l’aggrave

    Bonne journée à vous

    Bisous et caresses

     

    19
    AmiGilbertAhuy
    Jeudi 3 Mars à 10:23

    Effectivement Élisa, la visite au bord de ces ruines doit être très risquées, surtout pour ses pans de mur qui peuvent s'écrouler à tout moment... et, ce sont des endroits recherchés pour les vipères... sur mes grands chemins j'en ai vu régulièrement en visitant des ruines en tapant avec mon bâton par terre... et qu'est-ce qu'ils sont beaux ces énormes oliviers millénaires... Je trouve splendide ta photo sous ton écrit : oliviers de plus de 2000 ans ! Ainsi que celle de Christian et Ilona ! Bonne journée,

    Gilbert

      • Jeudi 3 Mars à 14:58

        Bonjour Gilbert,

        Ce que tu dis pour les vipères combien de fois Christian me met en garde lorsqu'il me voit partir dans les broussailles pour faire mes photos !

        Souvent à cette période de l'année elles sortent d'hibernation et se chauffent au soleil sur une pierre.

    20
    Jeudi 3 Mars à 10:24
    daniel

    Un arbre que j'aime bien . J'en a planté un dans mon jardin et mon fils aîné s'appelle Olivier.......L'olivier symbole de paix !!

    21
    Jeudi 3 Mars à 10:24

    Puissent tous ces oliviers majestueux, étendre leurs rameaux pour que la paix revienne frown

    C'est très beau ! Merci.

    Bises bien amicales depuis le Valromey.

    22
    Jeudi 3 Mars à 10:46

    J'aime beaucoup le principe de refaire vivre un lieu plus tôt laissé à l’abandon.

    Ceci fait par des personnes retraitées.

    Ou aussi celles en télétravail?

    Mme Yann, depuis tout temps est attirée par ces lieux.

    Et une biquette à élever.

    Et de mon côté, mon temps à remonter pierres sur pierres.

    Je vois au bord des toits, une belle génoise, belle mousseline, je confonds toujours.

    Et du courant y en a t-il? Sinon, faut descendre au village plus neuf.

    Merci pour ce dépaysagement. Amic@lement. Yann

      • Jeudi 3 Mars à 15:06

        Bonjour Yann,

        Je ne sais pas la moyenne d'âge des personnes qui restaurent le vieux Bras d'Asse. Je sais par contre qu'il y a des Belges.

        J'ai remarqué qu'en Haute Provence il y a souvent des Belges qui rachètent et qui restaurent. Tiens comme le village de Peresq qui est devenu une petite Belgique.

    23
    epalobe
    Jeudi 3 Mars à 10:56

    Très beau , et très sec , je pourrais t'envoyer quelques "tines" d'eau , les rivières sont belles et bien gonflées ;ici nous voilà seulement ensoleillé , quel bonheur

    Somptueuses photos de ces formidables ancêtres-oliviers , et de tes deux chéris

    24
    Jeudi 3 Mars à 11:16

    J'aime les oliviers, et leurs troncs "tourmentés".  En charente, les jardineries en vendent beaucoup, malgré tout, ce n'est pas un arbre qui se plaît dans notre climat trop humide ! Et puis, chez nous pas de cigales pour se poser !! bises. FRANCOISE

    25
    Jeudi 3 Mars à 11:50

    Coucou Elisa. J'espère que tu vas bien. Le ciel est d'un bleu profond mais je pense que vous aimeriez bien avoir des précipitations. J'ai vu un petit reportage dans lequel la télévision interrogeait des agriculteurs dans le Sud et ils se plaignaient des sols secs. La situation risque de devenir problématique et je n'ai pas l'impression, selon les prévision, qu'on nous annonce beaucoup de précipitations. Dans les Alpes du Nord, c'est aussi assez sec, nous avons eu peu de neige mais elle tient bon encore car les températures sont négatives durant la nuit. On espère que l'humidité va bientôt arriver pour tout le monde. Quant au petit village, il est fort beau mais c'est dommage qu'il ne soit pas entièrement restauré. Et j'aime beaucoup les vieux oliviers! Ils sont magnifiques. Bises alpines.

      • Jeudi 3 Mars à 15:09

        Bonjour Dédé,

        Nous sommes venus dans les Alpes du Sud pour sa beauté mais surtout pour son climat et sa belle lumière. Par contre la nature cette année souffre beaucoup. Tout est sec, craquelé, l'herbe est du chaume. Si le soleil brille aucune couverture nuageuse et les nuits sont froides. Alors, le froid, le soleil et le manque d'eau c'est dur .... Oui, nous aspirons tous à une bonne pluie.

    26
    Laurence C.
    Jeudi 3 Mars à 12:44

    Magnifiques ces oliviers, pour moi, ils symbolisent la force et j'aime ça !

    J'ai croisé une jeune femelle Podhale hier au bois avec Douglas, c'est la première fois que je vois un "Tatras" :-)  ici chez nous parmi tous les chiens que je connais. 7 mois, très belle et déjà très grande, très gentille.

    Bises

      • Jeudi 3 Mars à 15:12

        Bonjour Laurence,

        Lorsque Meije et Ilona avaient 7 mois souvent on nous disait :"Ce sont des Goldens ?"

        La femelle que tu vois n'a que 7 mois donc elle est encore toute gentille. C'est souvent à partir de 11 mois que le caractère protecteur et entier se dessine chez un Berger de Podhale.

      • Laurence C.
        Jeudi 3 Mars à 17:08

        Ses maîtres m'ont confié qu'elle était déjà très protectrice et bonne chienne de garde, elle était déjà beaucoup plus haute sur pattes que Douglas et plus blanche donc j'ai bien remarqué que c'était pas une Golden Retriever. Le poil de Douglas est plutôt couleur sable et plus foncé.

        Si je la rencontre à nouveau, je te ferai des photos....

      • Vendredi 4 Mars à 06:56

        A moment des Fêtes nous avons rencontré un  couple avec un Golden (un mâle de 4 ans). Même si le Podhale et le Golden ont des ressemblances l'un à côté de l'autre on voit tout de suite la différence. Le Podhale est bien plus haut sur pattes, il doit être blanc et au moins un 15 kilos de plus .

        Je ne doute pas que la chienne rencontrée soit déjà protectrice (c'est dans leurs gênes) Par contre c'est le caractère qui change très souvent vers les 10 mois. C'est un chien qui demande beaucoup de socialisation et c'est bien que cette chienne soit sortie et rencontre des congénères.

        Je te mets un article sur le Podhale que tu peux consulter ici. Tu peux même le donner au propriétaire de la chienne si tu revois. Bises Laurence

    27
    Jeudi 3 Mars à 12:55

    Il ne manque que le chant des cigales chère Elisa. Voilà une facette Provençale qui m’était inconnue et l’historique des oliviers également. Tout ça sent bon le sud et c’est comme un avant goût d’évasion qui fait du bien . Je te remercie beaucoup de ta sollicitude, des mots qui m’ont émus et fait du bien  . MERCI. 

    Bonne semaine mon amie. Bises de Belgique. 

      • Jeudi 3 Mars à 15:14

        Cher Emile,

        Il ne faut pas me remercier, c'est tout à fait normal. Je compatis à ta grande peine.

        Il faut que tu t'accroches, peut-être être plus présent sur ton blog. Tu fais de merveilleuses photos alors n'abandonne pas !

    28
    Jeudi 3 Mars à 13:44

    Superbe ton petit billet, qui change des paysages de montagne, mais que j'aime autant ! J'aime beaucoup ces petits villages en ruine, perdus au milieu de nulle part, c'est bien que certaines personnes puissent les rénover, pour leur donner une deuxième vie ! Magnifiques ces vieux oliviers que tu as su si bien immortaliser ! Belle journée à vous deux. Bises.

    29
    Jeudi 3 Mars à 14:23

    Bonjour chère Élisa

    Quel superbe hameau ! Il n'apparaît sans doute pas sous son meilleur jour sur les photos parce que les couleurs ne sont pas de retour mais je gage que dans quelques jours, au plus quelques semaines il aura revêtu une livrée qui le rendra saillant même si les ruines lui conserveront toujours un aspect un peu triste.

    Quant aux oliviers, ceux que tu nous montres sont d'une taille impressionnante !

    Bises savoyardes

      • Jeudi 3 Mars à 15:18

        Bonjour Xtian,

        Je dis toujours qu'il y a deux Provence. Celle d'été pleine de couleurs de saveurs et d'odeurs et celle d'hiver qui est discrète et peu sembler un peu triste.

        Là, nous sommes en pleine sécheresse et l'herbe est rase et brulée. Les pierres également semblent comme fades (écrasées d'une lumière hivernale mais puissante).

        Par contre il y a toujours les oliviers, les pins, les chênes verts.

    30
    Jeudi 3 Mars à 15:22

    BONJOUR

    Superbe photo ,ton mari ,le chien ,l'olivier

    j'adore cette photo ! a encadré

    et il ai vrai que j'aimais bien trainer dans les plantations d'oliviers

    depuis la mort de mon mari j'ai plus eu l'occasion de le faire

    il y a un temps pour chaque chose

    bonne semaine bisous

    31
    Jeudi 3 Mars à 15:44

    Ces vieilles pierres ne manquent pas de charme.

    Et ces oliviers sont magnifiques...

    Pour le plaisir des yeux.

    Merci pour cette balade.

    Bisous Elisa

    32
    Jeudi 3 Mars à 16:31

    gros bisous c'est génial ..mais tu le sais .....et le troupeau de mouton c'est le rêve ............♥ bonne soirée'

    33
    Jeudi 3 Mars à 16:36

    Superbe photographie de ces oliviers avec  leurs troncs tourmentés

    un village en ruine, me rend un peu triste

    merci pour le partage de ce reportage intéressant

     belle journée

    34
    Marie de nimes
    Jeudi 3 Mars à 16:47
    Bonjour,oui les oliviers gardois ont éclatés à cause du gel en 1956,heureuse initiative de restaurer ce site ,j'ai deux collègues de la clinique qui ont choisit de restaurer des hameaux cevenols abandonnés en gites Meerci .marie de nimes
      • Jeudi 3 Mars à 16:56

        Bonjour Marie,

        J'ai lu en faisant des recherches sur le Net que beaucoup d'oliviers dans le Gard ont grandement soufferts du gel de 1956.
        Félicitations à vos collègues car ce sont des travaux très laborieux. Bonne fin de journée Marie

    35
    Jeudi 3 Mars à 17:08

    Bonjour à vous et merci pour ces magnifiques photos, comme d'habitude.

    Qu'est-ce que c'est beaux les oliviers quand même.

    Et les olives de table bien préparées pour l'apéro, c'est bien aussi.

    Bien cordialement. Jean

    36
    Jeudi 3 Mars à 17:34

    quel joli coin beau et reposant sans compter les oliviers qui sont splendides... gros bisous

    37
    Twiggy
    Jeudi 3 Mars à 17:58

    Coucou Elisa,

    L'olivier est vraiment un bel arbre. J'aime beaucoup son tronc noueux et le vert spécifique de son feuillage. Lors de notre séjour dans le Vaucluse, nous avions visité une oliveraie et son moulin à Gordes. Le propriétaire nous avait expliqué la culture de l'arbre ainsi que la cueillette des olives et la fabrication de l'huile et des produits dérivés. C'était très intéressant. Chez moi, on commence à vendre des oliviers dans les jardineries mais ils sont surtout achetés par des personnes qui possèdent une véranda. Je ne pense pas qu'ils supporteraient le froid humide de nos hivers quoique... dans quelques années peut-être qu'il sera possible de les mettre en pleine terre.

    Bisous.

      • Vendredi 4 Mars à 07:07

        Bonjour Jocelyne,

        L'olivier est devenu presque "l'arbre à la mode" on en voit partout dans les jardineries. Ils sont en bac et beaucoup végètent ou trépassent .

        L'eau n'est pas une ennemie pour eux mais il n'en faut pas trop tout de même. Ici, durant les grosses chaleurs dans les oliveraies ils reçoivent de l'eau. Bien-sûr, il faut un système d'irrigation et toutes les plantations suivant les expositions n'en ont pas.  Bien-sûr, avec un peu d'eau les olives sont plus grosses ..... sinon ce ne sont que des noyaux et de ma peau.

    38
    Jeudi 3 Mars à 18:36

    Bonsoir Elisa, à travers tes jolies photos, nous n'avons vraiment pas l'impression d'être en février ... il fait sec et ta chienne a déjà chaud ! le ciel bleu et les oliviers me font penser aux vacances. Ton article sur ce village déserté est très instructif, bravo et merci pour le partage. Excellente suite dans cette semaine, bises.

    39
    Jeudi 3 Mars à 19:13
    JP65

    Coucou Élisa, j'ai un p'tit pincement au cœur pour ce village "presque" en ruine, mais j'ai toujours la conviction qu'un village aura à tout jamais une Âme, c'est surement naïf mais c'est comme ça que je le ressens...

    Deux mois sans pluie j'en reste pantois, les oliviers se portent bien, la terre casserait des pioches.

    Sinon j'ai deux photos qui me plaisent, la première avec cette végétation qui semble "panser" les blessures des ruines, la huitième qui est un tableau de la Haute Provence, je serai bien assis sur ce fauteuil et méditer...

    Je n'oublie pas celle de Christian et Ilona !!

    Je te fais une grosse bise, ma salut habituel à Christian et un câlin à Ilona.

      • Vendredi 4 Mars à 07:10

        Bonjour Jean-Pierre,

        En Haute Provence il y a des tas de villages abandonnés. Des villages perchés trop loin de tout. Petit à petit les gens sont partis.
        Les plus chançeux trouvent des restaurateurs, des gens avec une volonté de fer. Déjà, pour amener les matières premières pour la restauration est un gros effort. Puis, il y a aussi un effort pécunier. Dans ces gens il y a des étrangers qui deviennent amoureux de la région et des vieilles pierres.

        Lorsque je traverse ces villages abandonnés je suis un peu comme dans un cimetière. J'imagine des années en arrière lorsque la vie était là, les enfants les travaux des champs.

    40
    Jeudi 3 Mars à 22:13

    Bonsoir Elisa, 
    J'ai failli passer à côté de cet article, ça aurait été dommage, cette série est très belle !
    C'est un crève cœur de voir ces villages en ruine.
    Ces bâtisses devaient être très belles, mais la rudesse de la vie là-haut, les batailles et la peste en ont décidé autrement. 
    Que ces oliviers sont beaux, ils ont vu passer des générations d'humains et sont encore debout.
    C'est inquiétant cette sécheresse à cette époque, ici, ce soir, il pleut et c'est tant mieux. 
    Bises et bonne soirée

    41
    Jeudi 3 Mars à 23:10

    Bonsoir Elisa

    J'aime ces vieux oliviers  et leurs troncs tourmentés, c'est bien d'avoir restauré quelques ruines de ce village, l'empilage des galets ne doit pas être facile ?  Superbes photos un + pour la 5 . Bonne fin de semaine   amitiés 

    42
    Vendredi 4 Mars à 06:03

    Vos photographies de ces oliviers m'enchantent ce matin. J'aime cet arbre vénérable, sa beauté, sa symbolique, sa force aussi. Vraiment, merci.

    43
    Vendredi 4 Mars à 06:13

    Qu'ils sont beaux ces vieux oliviers, tu nous en offres une magnifique galeries . Je suis toujours attristé d'en voir, déracinés aux troncs magnifiques, en vente dans les jardinerie de l'ouest de la France. Ils ne sont pas faits pour vivre ici, il leur faut du soleil. Voir cette sécheresse en février c'est inquiétant, cela laisse augurer un été compliqué. Mais nous n'en sommes pas là, et je préfère savourer le plaisir de regarder tes photos. Je te souhaite une bonne fin de semaine Élisa.

    44
    Vendredi 4 Mars à 08:00
    Ces vieilles pierres me font toujours rêver, imaginer la vie, souvent rude, des gens qui vivaient là. Mais ces endroits sont si beaux. Et ces vieux oliviers, merveilles de la nature ! Gros bisous
    45
    Vendredi 4 Mars à 09:00
    Philippe Bullot

    Bonjour Élisa. Nous sommes souvent passés à La Bégude mais nous n'avons jamais osé nous aventurer dans ces ruines. Ces oliviers sont magnifiques !

    46
    Vendredi 4 Mars à 09:46

    Village abandonné mais les oliviers portent la mémoire des lieux..

    47
    Vendredi 4 Mars à 15:31

    https://ruthiemade.aminus3.com/ I am sorry my blog link is not working for you. I have tried to set it on the website button above but it will not work for me. thank you for trying. I do see many of your photos when I visit Facebook.  But I do not go there as often anymore.  I always love to see your interesting hikes.  But I am most happy when I see your dog and animals.  HUGS

    48
    Vendredi 4 Mars à 17:05

    Bonjour Elisa

    Ils sont magnifiques ces oliviers avec leurs troncs tortueux et leur grand âge .

    Le village abandonné retrouve un peu de vie avec les restaurations  faites par des personnes ayant  eu un coup de foudre pour  ce village .

    Bises

    49
    Vendredi 4 Mars à 20:11

    Bonsoir,

    Une merveille ton article ; les oliviers en particulier , quelle volonté de vivre ! Quant aux maisons , même en ruine , leurs murs sont des   oeuvres d'art .Et toujours cette belle lumière ! Tout cela me dépayse et me fait un bien fou !

    Bises .

    50
    françoise
    Vendredi 4 Mars à 20:41

    citation de Pearl Buck

    que de souvenirs de lectures

    magnifiques arbres

     et l'homme et toutou dans l'arbre

    j'adore 

    51
    Samedi 5 Mars à 16:13

    Bonjour Elisa, Quel dommage de laisser la nature reprendre ses droits sur ces vieilles pierres au point d'en empêcher l'accès au coeur du village. 

    L'olivier est un de mes arbres préférés et j'avoue n'en avoir jamais vu d'aussi vieux, d'aussi imposants même en Corse qui en recèle pourtant de très beaux.

     

      • Samedi 5 Mars à 16:33

        Bonjour Chinou,

        La Haute Provence a de très vieux oliviers. Ils ont pu échapper au gel de  février 1956.  Dans ce département plus au nord la sève n'était pas encore remontée. Alors que plus au Sud le printemps montrait le bout de son nez. Les arbres du Vaucluse, du Gard des Bouches du Rhône (et certainement de la Corse) n'ont pu résister. Les troncs et les branches explosaient sous le froid.

    52
    Dimanche 6 Mars à 08:17

    Bonjour Elisa, 

    L'olivier est notre arbre "fétiche"! Même dans les zones périurbaines, on en a gardé au moins un sur la propriété. Le mien est en face de la cuisine et vit tranquillement produisant de nombreux rejets qui prendrait le relais au "cas ou" le tronc principal serait atteint. Les oiseaux se régalent des fruits car bien ils sont trop peu abondants pour en faire de l'huile. 

    Ici nous avons eu un peu de pluie à partir de ces nuages que tu as vus sur la Côte, mais une pluie fine qui mouille juste les plantes en surface, mais je suis très contente, c'est reçu comme un vrai cadeau du ciel, la nature en a tant besoin!

    Espérons que dans la semaine vous aussi allez en bénéficier. Je vous souhaite un bon dimanche à tous, chère voisine de la belle Provence!

    53
    Dimanche 6 Mars à 09:03

    Un bien bel article comme tu sais les faire accompagné de belles photos qui donnent envie de se poser là ! 

    c'est déjà une belle chance que ce village est attiré l'attention de quelques personnes , peut être renaitra-t-il entièrement un jour ?  les oliviers n'en seront que ravis !

    bon week end ELisa 

    54
    Dimanche 6 Mars à 09:05

    petit coucou de fin de semaine... en plus ces oliviers c est un grand plaisir de les re regarder... gros bisous

    55
    Dimanche 6 Mars à 18:38

    Bonsoir Elisa.

    Un magnifique billet, ces ruines sont belles et malgré  le temps passé bien conservées .

    La bâtisse restaurée ,les oliviers j'adore. Belles photos.

    Ilona est toujours aussi belle parmi les herbes folles. Merci pour le partage.

    Amitié  

    maenca

     

     

    56
    Lundi 7 Mars à 09:54

    Bonjour Elisa, lorsque j'étais gamine, je répondais toujours à l'interrogation que, si j'étais un arbre je serai un Chêne. Et bien, je change d'avis aujourd'hui.. je vais lui préférer l'Olivier ou le Niaouli qui lui, résiste au feu. Mais j'avoue que l'Olivier me plait encore davantage car j'aime trop les olives et puis, sa forme est originale. Ma fifille en a un dans son jardin, à quelques minutes de chez nous. Il ne donne pas de fruit, le climat finistérien n'étant sans doute pas sa tasse de thé, mais il est là et bien là et ma foi, il nous offre ainsi un petit air de Provence plaisant et sympathique, qui nous fait bien plaisir, ayant habité 5 ans en famille dans cette belle région au soleil ! Alors merci pour cette belle page ! Bizh finistérienne.

    57
    Lundi 7 Mars à 12:01

    Bonjour Elisa, 

     Quel étonnant village perché. Pourra-t-il un jour être restauré entièrement? Les oliviers sont superbes, leurs formes différentes, leur donnent des aspects parfois curieux qui fascinent le regard.

     Bises.

     

    58
    Lundi 7 Mars à 18:13

    voilà un article qui me ravit, j'adore tes photos, mais cela tu le sais déjà; merci de nous conter ton joli pays, je suis fan. bises.celine

    59
    Pascale
    Vendredi 11 Mars à 12:57

    Un rayon de soleil dans ma vie que ce magnifique billet Olivier.. Que j'aime cet arbre et ceux que tu nous offres en photos dans leur biotope sont de toute beauté. Symbole de paix l'olivier à ,en ces jours toute sa place dans le Monde mon Elisa.

    Ilona que tu es belle devant cette agave . C'est la première fois que j'en vois une si belle et grande. 

    C'est beau comme j'aime ton "pays". C'est toute la végétation qui m'émerveille.. et que..je n 'ai pas ici.

    Merci de cette belle parenthèse de bonheur Elisa.

    Tendresse

    60
    Mardi 15 Mars à 07:34
    Passtelle

    J'adore les oliviers, je trouve que ce sont des arbres magnifiques. 
    Tu les as joliment immortalisés ici. Plus ils sont tortueux, plus ils sont beaux. 
    J'essaie désespérément d'en faire pousser un dan un pot ici, il ne ressemble à rien le pauvre... :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :