• Le Blé "Sanctus"

     

     

    C'était en Juin ....

    De la maison la vue sur ce champ de blé semblait prometteur. 

     

     

    Les grains n'étaient pas encore à maturité, mais les épis blondissaient et grossissaient. 

     

     

     Puis au début Juillet .... catastrophe !

    Des pluies fortes et soutenues durant des jours, de la grêle puis du froid.

     

     

     Dans la troisième semaine de Juillet, le grain commençait à germer et les beaux épis blonds étaient devenus gris.

     

     

    Trois jours de soleil ..... Il fallait moissonner d'urgence. 

    La récolte n'ira pas pour la consommation humaine, le taux de Mycotoxine  est trop élevé. Tout ira pour l'alimentation des bêtes. C'est une grosse perte d'argent pour l'agriculteur qui

     me disait : "Si je compte le prix du grain, les deux traitements et le prix de la moissonneuse qui est de 100 euros l'hectare ... il ne me reste rien"

     

     

     Les mycotoxines sont des substances chimiques produites par la moisissure (champignons microscopiques) qui se développent sur certains aliments et tout particulièrement sur les céréales.

     

     

    Elles sont dépendantes des conditions climatiques (atmosphère  humide et chaude)
    et font l'objet d'une réglementation spécifique pour l'alimentation humaine. Il y a également une réglementation  sur les animaux de rentes (bovins par exemple).

    MAIS sur L'ANIMAL DE COMPAGNIE (chiens et chats) la réglementation est absente. Cependant les fabricants  de marques sérieuses ont mis en interne des procédures drastiques de contrôles pour éviter le plus possible leurs présences porteuses d'allergies et d' autres maladies pouvant être  très graves voir mortelles.

    (Prendre le temps de bien lire la composition des croquettes données à vos chiens et chats. Evitez; les taux de céréales trop importants ... le maïs et le blé)

     

     

     

     

     

    " SANCTUS"

    Extrait du livre "Allégro" de Félix Leclerc

     - Quand on a vu, le samedi soir à la campagne, des hommes, des femmes, des enfants et des vieillards se préparer pour la messe du dimanche matin, prendre un bain, ranger les vêtements, se brosser la chevelure, se dépouiller de la poussière de six jours de travail, il est doux de constater avec quel respect on attend le septième jour.

     Pas de bruit de lieuse, de faucheuse ou de rateau dans les champs. RIEN

    Les épis de blé, qui vont mourir demain sous la faucheuse, s'enlacent et se confessent.

    Approchons nous d'un champ de blé. Ecoutons deux épis mûrs se parler ainsi dans le dimanche :

    - Toi, as-tu peur de la mort ? demande le premier épi avec une voix de femme.

    -Moi ? Non, répond le deuxième épi avec sa voix de garçon.

    - Tu pensais à demain ?

    - Non.

    - Tu me réponds en tremblant.

    - C'est la rosée qui est froide ce matin. Il fait froid, n'est-ce pas ? Et toi, tu as l'air fatiguée ?

    - Je n'ai pas dormi cette nuit.

    - Moi aussi, j'ai veillé.

    - Il est arrivé notre automne, dit-elle

    - J'ai fait mes adieux aux astres, annonce t-il.

    - As-tu remarqué comme il faisait beau ? Moi, j'ai admiré le ciel une dernière fois ............................

    ******

    Félix Leclerc 1914/1988 chansonnier et poète de renommée internationale. Considéré comme le père de la chanson Québécoise. (Auteur-compositeur, interprète, poète et chansonnier). Il est le pionnier de la chanson canadienne d'expression française.

     

    « Petit moineau.Dans la prairie #5. »

  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Juillet 2014 à 06:45
    Philippe Bullot

    Il était pourtant beau son blé !

    Bonne journée Elisa :)

    2
    Mardi 22 Juillet 2014 à 07:28

    Bon jour Elisa,
    C'est bien triste en effet de se donner tant de peine pour... rien !
    Mais il en est ainsi depuis toujours dans certains domaines et l'agriculture ne changera pas puisque ce sont les conditions climatiques qui font que... la récolte est soit bonne, soit moyenne, soit dévastée.
    Il fût un temps, pas si éloigné, ou les gens savaient et acceptaient ces états de fait, mais à présent, c'est presque comme s'il fallait que "quelqu'un" en porte la responsabilité.
    Monde étrange !
    Je suis attristé pour cet agriculteur, mais tu vois certains aussi me mettent très en colère. Par ici, tout se passe bien pendant la pousse, les moissons sont faites, mis en ballots... pour, très, trop souvent, être laissés ainsi au bord des champs... à moisir en restant exposés aux intempéries, et tu les retrouves l'année suivante toujours là et noirs !
    Pendant ce temps, des éleveurs payent à prix d'or de quoi nourrir leur animaux parce que les agriculteurs eux disent que la récolte à été mauvaise ! Ben voyons, et alors expliquez moi donc tous ces ballots abandonnés aux intempéries...
    Je te promets que le nombre de champs ou tu vois encore des ballots de l'année passée, c'est dingue ! 
    Pour ce qui est des céréales pleines de mycotoxines, la législation permet de faire bouffer n'importe quel produit toxique aux humains alors qu'on sait parfaitement qu'ils sont nuisibles à la santé, tu ne penses tout de même pas qu'on va réglementer la nourriture pour les animaux qui commencent tout juste à avoir un autre statut que celui de "meuble" ? Il faut bien refourguer tout ça quelque part ! Le plus bel exemple a été les lots de sang contaminés envoyés en Afrique, et cela en toute connaissance de cause ! 
    Quoi que je mange à présent, je me demande quel poison je suis en train de m'injecter...
    En quelques années, allez, décennies, notre monde est devenu un monde de profits, juste pour quelques uns au détriment de tout les autres, et je crains que ce n'est pas pour demain que va se faire le changement. Il faudra une vraie catastrophe mondiale pour faire réfléchir, s'il n'est pas déjà trop tard !
    Après tout ça, pas facile de te dire "Bonne journée", alors simplement, Gros bisous ;-)


    3
    Mardi 22 Juillet 2014 à 07:48
    Focales

    Bonjour Elisa. Je vais commencer par la fin. Félix, pour moi, c'est un des plus grands, comme Brassens chez nous. Je l'ai découvert alors que je n'avais pas 15 ans et mon admiration pour lui ne s'est jamais démentie. J'avais son intégrale sur vinyl et quand le vinyl est devenu obsolète, et surtout que ma chaîne avec platine a rendu l'âme, j'ai racheté l'intégrale en CD et je l'écoute souvent. J'aime ce grand artiste qui a si bien chanté la nature.

    Quant au reste, merci pour cette note informative fort intéressante, j'avoue n'avoir jamais regardé de très près la composition de ce que je donne à mes chats et chiens et j'espère être dans le bon car les chiens ont du Royal Canin et les chats du Specific. Mais je comprends ce paysan et la vie dure qu'ils ont et comme cela peut être tragique que de perdre sa récolte. C'est un des métiers les plus éprouvants car lié à la météo qui, depuis quelques années, est de plus en plus capricieuse... la faute à l'Homo sapiens qui joue à l'apprenti sorcier et bousille petit à petit la terre magnifique que la vie lui a livrée sur un plateau.

    Merci pour de temps en temps expliquer certaines choses Elisa et merci de l'aimer cette belle nature qui nous entoure. Bisous pour toi, câlinous pour les belles.

    4
    Mardi 22 Juillet 2014 à 07:48

    Bien joli ce poème, je n'aurais jamais pensé à personnaliser le blé... Les fleurs, oui! Pour l'alimentation animale, on ne peut pas tout voir malheureusement. Pour mes chevaux, en hiver je leur donne un peu d'orge aplati, j'espère qu'il ne sera pas pourri!

    5
    Mardi 22 Juillet 2014 à 08:02

    Bonjour Elisa,

    Qu'il est beau ton article.
    Quel dur métier celui d'agriculteur. C'est la nature qui est maître et qui décide des récoltes.


    Concernant les croquettes pour nos amis les animaux, je les achète chez mon vétérinaire compte tenu que Panda a des soucis de calculs rénaux, il doit avoir des croquettes spéciales. Je fais confiance à mon véto mais je vais tout de même regarder la composition de celles ci.

    J'espère que les animaux qui vivaient dans les blés ont eu le temps de trouver domicile ailleurs avant l'arrivée de la moissonneuse.

    Ton extrait de livre de Félix Leclerc est très touchant. C'est très bien écrit mais il est vrai que c'était un grand homme. 

    Bonne journée Elisa
    Papouilles à Meije et Ilona

    6
    Mardi 22 Juillet 2014 à 08:06

    Merci pour ce magnifique reportage. Je n'ai jamais vécu près de cultures céréalières, alors tu m'instruis.  Très beau texte de Félix Leclerc.

    7
    elfie
    Mardi 22 Juillet 2014 à 08:12
    bonjour Elisa,
    Quelle belle série fort instructive!
    Je comprends mieux aussi pourquoi les céréales ne sont pas la panacée dans l'alimentation de nos amis à 4 pattes! Même si Christian me l'avait déjà signalé.
    Bonne journée...malgré le gris du ciel
    bisous
    8
    Mardi 22 Juillet 2014 à 08:21

    Bonjour ,HE bien je ne savais pas tout ça ,et d'autant plus que j'ai 1 chat ,je vais faire attention au prochain achat de croquettes..... Ici aussi dans le Jura ,le blé était tout noir .....Bonne journée ..Ici pluie PPPFFF.!!!!!!JACK39

    9
    Mardi 22 Juillet 2014 à 08:39

    Bonjour Elisa,

    un article sur le blé très intéressant, je ne connaissais pas cette histoire de mycotoxine, c'est tout de même inquiétant si il y a des personnes qui font mal le travail et si les contrôles sont oubliés.

    Très beau texte de Félix Leclerc, j'ai eu la chance de le voir sur scène, un moment inoubliable.

    Passe une bonne journée.

    10
    Mardi 22 Juillet 2014 à 08:58

    Bon jour Elisa, article oh combien intéressant et qui prouve toute la difficulté des agriculteurs dans ce métier... ici c'est pareil, désolation en voyant les champs de blés ou autres "couchés" par le vent et la masse de pluie. Gros bisous.

    11
    Mardi 22 Juillet 2014 à 09:20

    C'est la désolation pour beaucoup d'entre eux qu'ils soient agriculteurs ou viticulteurs !

    Merci pour l'extrait du livre de Félix Leclerc !

    Bonne journée - gros bisous

    12
    Mardi 22 Juillet 2014 à 09:33

    Bonjour Elisa,

    quel drame vivent ces agriculteurs ! La vie ne les épargnent pas certaines années. Mais comment commander au ciel ? Ton article est magnifique , beau, instructif et même sensible avec la chanson de Félix Leclerc qui j'aime tant.  Belle journée qui je l'espère sera plus rayonnante pour toi. Bises. Joëlle

    13
    Mardi 22 Juillet 2014 à 09:43

    Bonjour

    Magnifiques ces photos!

    Moi tu vois, j'ai le rhume des foins, donc je ne peux pas être près d'un champ et encore moins quand on fait la moisson..

    Bisous

    14
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:06

    superbe photos et article!! amitiés

    15
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:07

    Bonjour Elisa,

    Et oui la pluie fait des dégâts , chez nous ça va les grains ont été moissonnés à temps !

    Très belles paroles de Félix . 

    Je te souhaite un bon mardi, bisous,

    Nadine

    16
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:13

    Bon jour Elisa,

    C'est passionnant tout ce que tu nous fais connaître sur cette céréale. C'est bien dommage pour l'agriculteur, comme les maraîchers qui sont tributaires du temps.

    Oui il faut surveiller ce que nous donnons comme nourriture à nos animaux.

    Je te souhaite une très belle journée et je suis toujours en admiration devant la vue depuis ta maison.

    Gros bisous

    17
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:28

    @ Pour Pascale  -  Bonjour

    Je partage tes idées sur de nombreux points .  Dans notre région c'est peut-être moindre que vers chez-toi mais il nous arrive souvent de voir des ballots non ramassés.

    Je suis effarée de savoir qu'il n'y a aucune réglementation pour nos animaux de compagnie.  Ils mangent souvent n'importe quoi. Aussi ces dernières années nombre de propriétaires de chats et de chiens constatent de gros problèmes de santé  et des décès non expliqués. (beaucoup de cancers)

    Pour notre alimentation à nous, je suis exactement comme toi. Déjà, je n'ai pas beaucoup d'appétit  et je ne sais plus que manger qui soit sain et goûteux. Je me demande ce que sera notre futur ? Il faut produire toujours plus peu ..... importe les moyens ..... (nous sommes trop nombreux)

    @ Pour Focales  -  Bonjour

    Ce n'est pas parce que tu achètes des croquettes de grandes marques chez un vétérinaire qu'elles sont bonnes. Certaines croquettes de grandes marques et fort chères sont nocives. Les vétérinaires le savent.
    Mais pourquoi, continuent-ils à les vendre ?  .... Tout simplement parce qu'ils sont partenaires. Ces grandes marques aident souvent les jeunes vétérinaires dans leurs études, ils aident à l'installation du cabinet. Ils offrent des cadeaux, même des voyages .Ils mettent de la marchandise en dépôt.

    Il est donc important de mettre ses lunettes et de bien analyser la composition des croquettes données. Tu remarqueras que bien souvent la quantité de maïs et de blé est énorme et qu'il y a très peu de viande.

    @ Pour Mandoëlle  -  Bonjour

    Ce n'est pas une chanson, mais une trilogie (Andante, Allegro, et Adagio). Trois beaux livres.

    Cette fois-ci Félix Leclerc n'est pas le chansonnier mais l'écrivain. Dans son livre "Allegro" il se penche avec sollicitude sur les problèmes de la destinée humaine.

    18
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:46
    nays1

    Bonjour Elisa

    hé oui les agriculteurs sont tributaires du climat et jamais a l'abri, c'est un métier laborieux

    oui pour les animaux que certains mangent il y a une règlementation mais pas pour les animaux de compagnie ben c'est dégueulasse ! et magouille et cie même chez les aliments vendus par les vétos, ce qui ne devrait pas exister leur métier est de soigner et non de jouer magasin enfin...

    j'ai je crois encore un long plaque de Félix Leclerc tout comme de Greame Allwright (sorry si l'ortho n'est pas juste :)

     

    il pleut et il fait frais chouette enfin pas pour les agriculteurs :(

    passe une bonne journée Elisa

    bisous tous les deux et aux filles ♥

    19
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:51

    coucou elisa

    je t'offre ce beau soleil

    bien dur travail pour les agriculteurs 

    et aussi de l'argent de perdu

    ,mais je ne savais pas toutes ces informations sur le blé

    chez nous en bretagne ,il est tout blond ,tout beau 

    mais peut etre comme celui de ce monsieur 

    je ne suis pas experte en poéme 

    mais je trouve trés beau celui que tu as mis

    cela me rappelle petite ,ma grand -mére me faisait belle comme un écu 

    pour aller a la messe chaque dimanche 

    bon mardi a vous 

    grosses bises a tes fifilles

    mireille

    20
    Mardi 22 Juillet 2014 à 12:45
    Maria-Lina

    Bonjour ma belle Élisa, tes photos sont magnifiques, si ce blé n'est pas bon pour les humains, il n'est pas bon non plus pour nos animaux... Bisous et bonne journée toute douce!

    21
    Mardi 22 Juillet 2014 à 13:45

    Ici aussi, les blés cette année sont tous gris, et germent déjà avant récolte, hélas.

    un post très intéressant, merci pour les infos sur la mycotoxine.

    Bonne soirée Elisa.

    22
    Mardi 22 Juillet 2014 à 14:09

    Re coucou Elisa,
    Tu as parfaitement tout résumé, nous sommes déjà bien trop nombreux, et quand je pense aux années à venir et à la poussée démographique, j'ai froid dans le dos ! De plus comme c'est le profit immédiat qui passe en premier, peu importe le reste... 
    J'avoue que je ne suis pas mécontente de ne pas avoir vingt ans aujourd'hui, mais je frissonne pour nos enfants et petits enfants.
    Pour la jeune fille de mes dernières photos, c'est ma fille wink2
    Bises et bon après midi

    23
    Mardi 22 Juillet 2014 à 14:33
    robert marleau

    Un bel hommage à mon maître à penser qu'est Félix, qui a bercé mon adolescence de ses chansons et rempli ma tête de citadin de plein d'images de champs, de la campagne. Tu sais qu'on fête ses 100 ans cet été et je ne sais si c,es vrai mais il serait mort le 8 du 08 , 1988 à 08h...pour son anniversaire je me retape tous ses contes cet été.

    24
    Mardi 22 Juillet 2014 à 14:46
    francinea


    Bonjour, quelle belle vue! superbes photos de ces moissonnage et merci pour toutes ces informations intéressantes je te souhaite une bonne journée Francine

    25
    Mardi 22 Juillet 2014 à 14:47

    @ Pour Robert  - Bonjour

    Je ne savais pas que l'on fêtait ses 100 ans cette année (on entend jamais parlé du Québec en France !!!)

    Je suis comme toi, j'aimais beaucoup cet homme. il était beau il avait une voix chaude, il était plein de sensibilité et de bon sens. il écrivait bien, il interprétait bien.

    Mon blog porte le nom "Petits bonheurs" un peu en son honneur.

    26
    Mardi 22 Juillet 2014 à 16:02

     Cet agriculteur devant le spectacle de désolation de son champ de blé  ne peut qu'être  rempli d'amertume, tout ce travail pour rien c'est la catastrophe .

    Pour les croquettes pour  chiens et chats je n'avais jamais regardé le pourcentage de blé ou de maïs on est vraiment dans la civilisation du profit  , c'est désespérant .

    L'extrait du livre  " Allégro " de Félix Leclerc donne envie de lire ce livre et les autres .

    Bises

    27
    Mardi 22 Juillet 2014 à 16:09
    foretmagique

    Bonjour Elisa, merci pour toutes ses informations dans ce climat assez morose pour les agriculteurs , sur le terrain et les réseaux sociaux, certains agriculteurs évoquent des  problèmes de germination.  "La qualité est en train de se dégrader indéniablement .

    L'épandage de produits phytosanitaires est au coeur des débats et la réglementation est en cours d'évolution : traitements de nuit pour préserver la faune et les abeilles pendant la période de pollinisation, zones de non traitement autres que les zones humides... Revenu Agricole ...

    Bonne journée

    28
    Mardi 22 Juillet 2014 à 17:09

    Dur, dur !! La vie d'agriculteur. Quand je bossais, j'étais confrontée à ces situations : je voyais des gens qui travaillaient tout le temps !! Les bonnes années, ils vivaient bien, mais quand il se produit de telles catastrophes, et ça arrive encore assez souvent, il ne leur reste rien !! Bises. FRANCOISE

    29
    Mardi 22 Juillet 2014 à 17:28

    @ Pour Cadix  -  Bonjour

    Ceux qui ont les moyens, prennent une assurance .... mais c'est beaucoup d'argent. Je sais que  l'agriculteur dont je parle a déjà fait venir l'assureur pour ses champs de tournesols abîmés par la grêle. Cette année ici tout est laid, même l'herbe pour les vaches est chétive.

    30
    Mardi 22 Juillet 2014 à 17:47

    c est sûr c est une récolte gâchée... s il est un métier soumis aux aléas du temps c est bien le métier d  agriculteur.... depuis la nuit des temps... bisous

    31
    Mardi 22 Juillet 2014 à 21:29

    Dommage ce mauvais temps qui est venu détruire la récolte qui paraissait prometteuse...

    Ici, ce temps maussade  nous a épargnés, nous avons eu de la chance ...

    Maxime et sa future préparent leur mariage. 

    Finies pour le moment les balades alors qu'il y a  tant de belles choses à voir dans la région... seule, je manque de courage .  J'ai le bonheur de passer de bons moments avec une de mes voisines qui vient de prendre sa retraite , ils partent souvent en vacances . Comme ils ont raison !

    Bises Elisa.

    32
    Mardi 22 Juillet 2014 à 22:05

    bsr, ma soeur me parlait ce soir, que le blé battu ce jour était très humide. Les paysans sont tributaires du temps. Bonne soirée, muxu

     

    33
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 07:36

    Un beau métier ingrat et difficile mais qui a quand même de très grands avantages...

    Merci pour ce supebe reportage.

    Bises

    34
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 08:43

    Bel article sur le blé, les aléas de la vie de cultivateur et les dernières pensées des épis qui seront fauchés le lendemain

    Belle journée

    Bisous

    35
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 09:24
    Rima16

    bonjour ,tu as su prendre de belles photos,j'ai vu les mêmes scènes à côté de chez moi,là je crois que la récolte a été bonne ,ils ont moissonné à temps...nous n'avons pas eu beaucoup de pluie..je plains les petits agriculteurs ,pas les gros céréaliers ...quand je me  promenais tout près des blés, avant bien sûr qu'ils soient fauchés,un matin ou le soleil les  caressait de sa douce chaleur   ,je les ai entendu chanter....j'aime le texte que tu as mis....et je suis d'accord avec ce qu'a écrit Pascale MD...bonne journée,le temps n'est pas très beau ,bises.

    36
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 12:57

    Bonjour, Elisa. J'ai eu beaucoup de plaisir à te suivre dans ce billet.  Les photos sont belles. Même si la réalité du cultivateur est moins belle.  J'ai adoré le texte de Félix Leclerc.. et en voyant une des photos de la récolte, je me suis dit que ça devait te rappeler les énormes souffleuses à neige du québec

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    37
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 17:17

    J'ai vu de beaux gros épis de blé comme les tiens  dimanche dernier à Torgny, un charmant petit village en frontière belgo française.

    Les agriculteurs doivent composer avec la météo mais les grosses intempéries et la météo capricieuse que nous connaissons ne leur facilitent pas la tâche.

    Quel avenir pour notre belle planète ?

    caresses aux deux belles.

    Bisous.

    38
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 17:36

    Bnsoir belle Elisa, 

    Je connais fort bien les aléas de la vie des agriculteurs, mes beaux-parents l'étaient...

    On ne peut hélas rien contre la météo !

    Nous sommes les gardiens pour trois semaines de Junie, petite chienne Jack-Russel...très vivante comme tous les chiens de cette race.

    Elle est heureuse ici, elle vit à Lyon le reste de l'année...en appartement.

    On va essayer de se voir, bien sûr !

    Bisous bisous et amitiés des Chanasiens.

    39
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 18:09
    quel dommage de perdre une récolte à cause des intempéries . ici , ils ont eu le temps de moissonner avant la pluie .
    les métiers de l'agriculture ne rapportent pas tant que ça , surtout à petite échelle .
    40
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 19:24

    Bonsoir,

    Texte très émouvant et superbes photos pour le mettre en valeur :l'étéà son apogée et la splendeur éphémère des épis ...

    Bises .

    41
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 19:26

    gifs bonne soirée

    ma elisa

    je passe un peu tard

    mais je voulais te fair eun tit coucou

    voila ce matin ,j'étais en controle a l'hopital

    de bonnes nouvelles  !!!!!

    a demain 

    gros bisous 

    mon amie

    mireille

    42
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 19:32

    @ Pour la louve 22  -  Bonsoir Mireille

    Comme je suis contente pour toi ! Cela me fait chaud au coeur de te savoir en phase de guérison . C'est SUPER  ..... très sincèrement je partage ton Bonheur. Avec de grosses bises  wink2

    43
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 19:39

    Re-bonsoir Elisa ,

    Je ne sais pas comment j'ai fait mon compte ,j'ai mal lu ton article dans son intégralité et je t'ai laussé un commentaire débile . Il faut me pardonner , je viens ce matin de faire euthanasier mon caniche de 18 ans ,devenu sourd et aveugle et depuis quelques jours , paralysé de l'arrière-train . J'ai beaucoup hésité et je suis bouleversée ,j'en suis malade !

    Je t'embrasse .

    44
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 19:49

    @ Pour Pusaltilla  -  Bonsoir Sophie

    Mais non ton commentaire n'est pas débile. Je comprends très bien ta peine, faire euthanasier son petit compagnon de 18 ans est toujours douloureux. On a beau se dire qu'il a fait son temps, on ne s'y fait jamais.

    Je comprends d'autant ta peine, qu'en 2 ans à peine j'ai fait euthanasier 5 petits compagnons et tu vois lorsque je pense à eux trop fort j'ai toujours les larmes aux yeux..
    Pour te consoler dis toi, que ton acte est un acte d'amour et que ton petit caniche est parti dignement.
    Je t'envoie de bonnes pensées et je t'embrasse affectueusement.

    45
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 22:05

    Salut Elisa

    Ici en Normandie, ils ont commencé depuis la semaine dernière, mais ont aussi été interrompu.

    Joli sujet.

    Belle soirée.

    Bises.

    46
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 09:04

    Bonjour Elisa,

    j'ai beaucoup apprécié votre article tellement riche et qui me touche à chaque ligne : vous réussissez à suggérer tout en disant et montrant l'essentiel...

    Par votre regard sur le métier d'agriculteur et l'évocation des travers de l'industrie agroalimentaire;

    Par la poésie des photos et des mots.

    Le simple fait de si bien partager participe à l'éveil de tous, donc aux changements nécessaires !

    Merci et encouragements : poursuivez ce travail d'orfèvre qui éclaire la grisaille, et donne du sens,

    Amicalement  

     

     

    47
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 23:16

    Bonjour Elisa,

    Le constat dans  ma région,  Jura limite de la Bresse, est  identique. Les  beaux champs de céréales prometteurs sont devenus noirs. L'importante période de  pluie que nous venons de subir,  a tout gâcher. Du côté, de  la vigne, il faut encore espérer que le soleil séchera  les grappes sinon, c'est également la catastrophe.

     Merci  pour toutes ces explications .

     J e t'embrasse

    48
    Samedi 2 Août 2014 à 23:03

    Les agri sont des chasseurs de primes :

    1 prime pour semer,

    1 seconde pour récolter.

     

    Les agri ne sont concentrés que sur leurs comptes

    ils sont tous pauvres

    mais ils achètent toujours de nouvelles machines.

     

    Avant un agri = un tracteur

    maintenant c'est 1 tracteur par outil.

     

    Ce sont des gens qui ont du blés, crois moi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :