• La sérénité est un sentiment de calme qui procure un état de bien-être.
    C'est une quête universelle, c'est une paix intérieure.

     

    En faisant une mini-vadrouille  autour de chez-moi, dans la garrigue au milieu des pins et du thym en pleine floraison, existe  une retenue d'eau alimentée par une source.

    Des poissons colorés en bandes serrées allaient et venaient.

    C'est un spectacle très relaxant.

    On peut rester très longtemps à les regarder et cela fait un bien fou.

     

     

     Je n'ose me plaindre du confinement.

    Bien-sûr, il faut tenir dans la durée et surtout combattre l'angoisse de l'avenir.

    Dans chaque chose négative il  est bon d'en tirer du positif.

     

     

    Je pense aussi aux  familles entières confinées dans des petits appartements en ville.
    Rester enfermé chez-soi et limiter les contacts avec les autres n'est pas sans effet sur le moral.

    La frustration et l'ennui sont là.

     

    Sérénité

     

    Par contre ce confinement peut apporter son lot de bénéfices. C'est aussi l'opportunité  de mieux se connaître, de mieux communiquer avec les autres.

    Reprendre le contrôle de sa vie psychologique.

    On peut mieux juger les sentiments des personnes. il n'y a plus "de filtre" pour cacher les vraies personnalités. Avoir et recevoir de l'empathie des nôtres est primordial.

    "C'est dans l'adversité que se révèlent nos vrais amis" (Ciceron)

     

    Sérénité

     

    Ce virus est une catastrophe ... Un tournant dans la condition humaine.
    On recommencera à vivre  mais pas comme avant.

    Il va y avoir beaucoup de décès et beaucoup de ruines sociales, des personnes cassées. Le clivage social va être plus important. (Boris Cyrulnik)

     

    Nous sommes contraints à la résilience.

    C'est-à-dire à la capacité de supporter psychologiquement les épreuves de rebondir et de prendre un nouveau départ après un traumatisme.

     

    Sérénité

     Avril 2020

     

    "Il  ne faut pas que considérer le confinement comme une contrainte mais aussi comme une opportunité de réfléchir sur nos modes de vie et sur notre société.

    C'est également la possibilité   d'ouvrir son esprit, et pour cela il faut passer du temps tout seul et surtout arrêter de bouger."

     


    53 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique