•  

    Une buse plane au dessus de la maison.
    Je suis toujours émerveillée de voir les rapaces.

    En cette période de confinement, comme beaucoup d'entre vous  je rêve de sortie, de liberté et surtout de sécurité.

    Résister à l'angoisse de l'inconnu.

    Face à cette pandémie nous ne sommes pas tous égaux. Il serait vraiment indécent que je me plaigne.

    Nous habitons un bel environnement  et nous pouvons profiter d'un jardin. Le temps m'est donné pour observer.

    Voici mes "Petits bonheurs" de ce mois d'Avril si spécial.

     

     

     

    6H45 ... Le jour se lève et la couleur orangée du ciel est une pure merveille.

    Le Pic de Couard, le Pic de Cucuyon et en arrière Cheval Blanc.

     

    Avril 2020

     

    Ce sont des moments fugaces, il faut juste être là au bon moment.

    Moins de cinq minutes plus tard tout a changé.

     

    Avril 2020

     

    Le soleil perce et monte lentement .

     

    Avril 2020

     

    Le Cousson drapé d'une fine brume.

     

    Avril 2020

     

    Dans le jardin, la nature s'éveille.

    S'asseoir et écouter le silence.

     

    Avril 2020

     

    Le thym est en pleine floraison.
    Il sera bientôt coupé pour les infusions de l'hiver prochain.

     

    Avril 2020

     

     

    Avril 2020

     

     Les mêmes massifs que sur les photos 1 et 2 mais en plein midi.

    La promenade autour de chez-moi.

     

    Avril 2020

     

    Les oliviers et le ciel si bleu.

     

    Avril 2020

     

     

    Avril 2020

     

    Premières fleurs de laurier rose.

     

    Avril 2020

     

    Pour voir notre avenir meilleur.

    Du rose, de la douceur ... de l'espoir !

     

    Avril 2020

     

    "Et si ce virus avait d'autres pouvoirs

    que celui de s'attaquer à notre respiration.

    S'il essayait de nous rendre la mémoire

    sur les valeurs oubliées derrière nos ambitions.

     

    Se rappeler ce qui nous est vraiment essentiel.

    Les voyages, les sorties, l'argent ne sont plus la norme.

    De nos fenêtres on réapprend à regarder le ciel."

    (Grand corps malade)

     

    Avril 2020

     


    63 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique